Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Résumé :

« À Paris, en plein mois de mars, Coralie fête ses quarante-deux ans. Si elle souhaite avoir un enfant, son projet n’avance malheureusement pas. Elle se confie alors à son amie la plus chère, qui décide de l’aider sans le lui dire. Cette dernière s’envole donc pour faire le tour de l’Europe en passant par Barcelone, Londres et Amsterdam en quête de réponses.

Coralie parviendra-t-elle à réaliser son projet ? »

Mon avis :

Un livre court mais percutant sur un sujet délicat : le désir d’enfant lorsque l’horloge interne commence à créer l’urgence.

C’est l’anniversaire de Coralie, 42 ans, qui commence à déprimer car elle ne parvient pas à avoir un enfant malgré tous ses efforts. Pour lui venir en aide, son amie I. C., la narratrice, décide d’effectuer un tour d’Europe et d’aller à la rencontre de quatre femmes qui ont fait face au même problème.

Kalya Ousmane possède le don rare de parler de sujets graves avec profondeur et légèreté. Ce livre paradoxalement vous rend joyeux et serein tout en abordant les dons de sperme et d’ovocyte, la fécondation in vitro (FIV), la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples homosexuels, l’adoption mais aussi la difficulté de concevoir due à la peur de la maternité. Le parcours de ces quatre femmes nous est conté avec beaucoup de pudeur et de tendresse. La narratrice évoque également les problèmes rencontrés en France à cause de tous ceux qui soutiennent la Manif pour tous et qui s’opposent au Mariage pour tous et à l’homoparentalité.

Un livre magnifique, porteur d’espoir pour toutes les femmes sans exception et une hymne à l’amitié.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Gilles Milo-Vacéri, #Thriller, #Loup, #Légendes Amérindiennes, #Fantastique, #Aventure, #Amour, #Amitié

Résumé :

« Quand Lorenza Beaumont, reporter de guerre, rencontre Grégory Nashoba, homme d’affaires et expert mondial en Canis Lupus, elle ne se doute pas que sa vie va basculer. Elle découvre la personnalité fascinante de Grégory, dernier descendant d’une puissante lignée amérindienne, au cœur d’une mystérieuse légende.

Un attentat à la bombe décime sa famille et le blesse très grièvement. À sa sortie de l’hôpital, Greg n’aura qu’une obsession, retrouver les responsables de ce drame.

La journaliste restera à ses côtés et, de Paris en Afghanistan, des hauts plateaux éthiopiens jusqu’aux États-Unis, ils vont traquer ensemble les meurtriers, aidés par leur ami Pierre Bonnefeu, divisionnaire de Police. Entre trafic d’armes et de stupéfiants, mettant leur vie en jeu face à des tueurs avides et sanguinaires, ils affronteront le pire de l’âme humaine.

Les assassins n’auraient jamais dû s’en prendre à la famille de Grégory, car ils ont réveillé le Gardien de la Terre des Loups, un fauve qui ne connaît ni pitié, ni pardon. »

Mon avis :

Plus qu’un coup de cœur, un coup de foudre ! Bouleversant, émouvant, poignant ! Exaltant ! Épique !

Je remercie Gilles Milo-Vacéri et Les Éditions du 38 pour m'avoir envoyé « Terre des Loups » en SP. Je viens de le terminer et Greg, Lorenza, Alpha et Riga me manquent déjà. Cela a été un véritable crève-cœur lorsque j’ai tourné la dernière page.

Alors que plongée dans ses pensées, elle s’apprête à traverser la chaussée sans faire attention, Lorenza Beaumont, reporter de guerre, est sauvée in extrémis par Grégory Nashoba, richissime homme d’affaires expert en canis lupus. Très vite, elle va tomber sous le charme de cet homme charismatique qui ne ressemble à aucun autre. Dernier descendant d’une lignée amérindienne pawnee, il est le Gardien légendaire de la Terre des Loups.

Après qu’il ait été grièvement blessé lors d’un attentat à Paris où il perdra deux membres de sa famille, Lorenza ne le quittera plus. L’enquête s’annonce difficile et Pierre Bonnefeu, patron de la DST, ne décolère pas. Aucun indice ni aucune revendication pour l’attentat. À force de recherches, les experts finissent par découvrir que les explosifs utilisés proviennent de matériel britannique et plus spécialement des armes envoyées aux troupes anglaises en Afghanistan. Avec Lorenza, Grégory va se lancer sur la piste des explosifs pour retrouver les assassins et le commanditaire. Cette traque les conduira de Paris au Caire, puis en Éthiopie et enfin en Iran et en Afghanistan où ils seront confrontés à la lie de l’humanité et échapperont de justesse à la mort. De plus le commanditaire et l’assassin n’ont toujours pas renoncé à se débarrasser de Grégory et la traque va se poursuivre jusqu’aux États-Unis.

Gilles Milo-Vacéri nous offre un thriller haletant avec des personnages forts et il ne nous laisse pas souffler une seconde. Les événements s’enchaînent à un rythme trépidant. La description de l’attentat et de ses conséquences est saisissante et nous plonge en plein cauchemar. J’ai physiquement ressenti l’angoisse et la panique de Lorenza. L’auteur nous fait vivre des montagnes russes d’émotion : souffle coupé, joie, horreur, soulagement, émerveillement, colère, frissons, attendrissement, stupeur, dégoût et j’en passe…

C’est également un grand roman d’aventures où l’amour et l’amitié sont au cœur de l’intrigue. Ses personnages au caractère bien trempé sont plus qu’attachants et ils véhiculent des valeurs fortes comme l’honneur, le courage, l’amitié, l’amour… Quant aux méchants, ce sont de vraies pourritures dénuées de toute morale.

Enfin l’auteur a ajouté une touche de fantastique qui ne fait que rendre son thriller encore plus addictif. Et puis il y a les loups et leur magie, Alpha, Riga, toute la meute : je ne veux pas trop en parler pour ne pas spoiler mais la rencontre de Lorenza avec Alpha est vraiment bouleversante, une expérience mystique surnaturelle.

Je suis toujours émerveillée par la richesse des connaissances de Gilles Milo-Vacéri ainsi que la qualité des informations qu’il nous partage. L’écriture est fluide et élégante, pleine de poésie à certains moments et les dialogues sont ciselés. J’ai adoré tout particulièrement ce qui concernait les loups, les légendes et la sagesse amérindiennes. Comme il l’a écrit sur son blog, la disparition des Amérindiens « reste l’un des tout premiers génocides de notre histoire » et c’est vraiment une grande perte pour l’humanité car ils auraient eu tellement à nous apprendre. L’auteur a su nous faire partager son amour des loups et de la culture amérindienne et je souhaite que ce livre touche beaucoup de lecteurs et suscite en eux l’envie de protéger les loups et de respecter davantage Dame Nature, « Mère-Grande » comme ils l’appelaient.

Gilles Milo-Vacéri m’a fait rêver de cette Terre des Loups et souhaiter que ce ne soit pas un rêve mais la réalité. Une chose est sûre, « Terre des Loups » va devenir un de mes livres de chevet au même titre que « Le Petit Prince ».

ils refusaient la disparition des loups, symboles mêmes de l’équilibre naturel des forces de leur Monde.

Je suis quelqu’un de simple et j’ai appris une chose dans la vie, vivre caché est gage de paix et préserve des ennuis. Alors je reste dans l’ombre et anonyme.

J’ai appris à maîtriser ma peur, rien de plus, et le vrai courage, c’est de faire ce qui est juste.

Il est parti faire la paix avec les esprits, appeler sur lui la bienveillance de Mère Grande et libérer l’esprit du Loup.

Il existe des forces naturelles qui nous dépassent complètement et que bien peu d’entre nous connaissent. Grégory Nashoba est le dernier descendant d’un grand guerrier Pawnee et dans ses veines coulent les anciennes légendes et les plus grands mystères.

ils invoquent l’esprit du loup, le gardien de la vérité et de la justice.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Ayleen Night, #Romance MM, #Érotisme

Résumé :

« Un jeune homme, lassé de sa vie, qui décide de tout plaquer et part à Venise sur un coup de tête…

Un gondolier au sourire ravageur dont le cœur a été brisé plus de fois qu’il ne peut les compter, qui pourtant continue à aimer…

Un grand frère dur et protecteur, qui n’hésiterait pas une seconde à tuer celui qui blesserait encore son cadet…

Lorsque Damian débarque dans la Cité des Doges, il ne se doute pas à quel point son voyage risque d’être sans retour… »

Mon avis :

Coup de cœur ! Une belle et émouvante romance MM dans l’écrin de Venise !

Damian traverse une passe difficile, il démissionne de son travail où ses collègues homophobes lui empoisonnent la vie et il se remet difficilement de sa dernière rupture. Sur un coup de tête, il part 15 jours à Venise. Alors qu’il est venu pour mettre de l’ordre dans sa vie et surtout pas pour avoir une aventure, Damian a affaire à forte partie avec le magnifique et charismatique Angelo qui s’est juré de le mettre dans son lit. D’autant plus que Fabrizio, le frère surprotecteur d’Angelo, n’est pas du tout d’accord.

Comme d’habitude, j’ai adoré et retrouvé avec joie la plume d’Ayleen Night, son style et son humour mais aussi son don pour nous émouvoir. C’est torride sans aucune vulgarité, plein de tendresse et Angelo et Damian sont vraiment attachants. Ayleen Night donne vie à Venise et nous partage son amour pour cette ville.

Un très beau voyage dans la ville des amoureux.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Policier nordique, #Meurtre, #Disparition

Résumé :

« Sur l’île de Sandhamn, une jeune fille a disparu au cours de la nuit. L’inspecteur Thomas Andreasson et son équipe ratissent les lieux, mais Lina Rosén est introuvable. L’enquête conclut à une noyade accidentelle. Quelques mois plus tard, Nora Linde, l’amie d’enfance de Thomas, décide de prendre quelques jours de vacances sur l’île avec ses enfants. En jouant dans la forêt, ses deux garçons font une découverte macabre : des restes humains enfouis dans un sac sous la neige. Est-il possible que ce soit le cadavre de Lina ? Et quelle est cette ombre qui menace les Rosén ? Malgré l'absence de pistes, Thomas et Nora ont un étrange pressentiment : l'assassin de Lina n'en a pas fini avec sa sinistre mission.
Avec ce troisième titre, Viveca Sten s'est imposée comme la N° 1 des ventes en Suède.

Avec un sens aigu du détail, Viveca Sten réussit à harponner le lecteur jusqu’au bout. Un suspense implacable ! Hubert Lizé, Aujourd’hui en France. »

Mon avis :

Une enquête prenante à Sandhamn, petite île de Suède.

Lina Rosén, jeune fille de 18 ans, disparaît dans la nuit du 4 novembre 2006. Malgré toutes les recherches entreprises, elle demeure introuvable. Quelques mois plus tard, Nora Linde participe à une fête et apprend accidentellement que son mari la trompe avec une infirmière. Blessée et en colère, elle se réfugie à Sandhamn avec ses deux fils, Adam et Simon. Alors qu’ils jouent à cache-cache dans la forêt, ils tombent sur des restes humains cachés dans un sac sous la neige. Dès lors, l’enquête reprend. S’agit-il des restes de Lina Rosén ? L’inspecteur Thomas Andreasson et sa collègue Margit Grankvist aidés de Nora, amie d’enfance de Thomas, ont bien peu d’indices pour découvrir la vérité.

Tout d’abord « Les nuits de la Saint-Jean » m’ont fait penser aux livres écrits par Camilla Läckberg. L’intrigue se déroule également en Suède et Viveca Sten fait continuellement des retours entre passé et présent. Mais plus qu’une enquête, je dirai qu’il s’agit d’une chronique de la vie des différents protagonistes à Sandhamn et c’est ce qui fait tout le charme de ce roman policier. Viveca Sten nous fait entrer dans l’intimité de Thomas qui retrouve son ex-femme, de Nora qui se débat dans les affres d’un divorce.

C’était mon premier livre de cette auteure et je retrouverai avec plaisir Thomas, Nora, Margit dans ses autres ouvrages car il s’agit d’une série sur Sandhamn.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Contes, #Fantastique, #Magie, #Merveilleux, #Imagination, #Enfance

Résumé :

« Si Kim porte le nom de princesse, c'est uniquement qu'elle a tout ce qu'elle désire. Ses parents ne lui refusent rien ! Jusqu'au jour où... Son père hérite d'une exploitation familiale à la campagne. Une nouvelle vie qui commence, mais un vrai cauchemar pour Kim ! Jusqu'au jour où celle-ci décide de fuguer...
Une aventure pleine de rencontres aussi inattendues que particulières.
Une odyssée qui vous fera voyager au plus profond de votre âme d'enfant ! »

Mon avis :

Magique ! Un véritable enchantement !

J’ai complètement craqué pour cette histoire. J’ai été tellement captivée que je l’ai lue d’une seule traite. De plus, les dessins qui accompagnent le texte contribuent à la magie du conte.

Baptisée Princesse par son papa, Kim est une très jolie fillette d’une dizaine d’années à qui ses parents ne refusent rien. Derrière son visage angélique, se cache un caractère volcanique et à la moindre contrariété, la fillette fait une crise de rage. Or, tout va changer pour elle…

Merci Rex Van Asselt pour cette merveilleuse histoire qui m’a fait voyager au pays des rêves et de l’enfance. J’adore les contes de fées et vous avez illuminé ma journée avec Kim.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Nouvelles

Résumé :

Recueil de nouvelles : délivrance de potins et bobards pour la visite de Marie.

Un recueil de 5 nouvelles :

  • La visite du Hurlevent : une visite d’un lieu, sur une île, le tout à vos risques et périls.
  • Potins d’immeuble : des potins… tout ce qui se dit dans la cour de l’immeuble.
  • Bobard : un bien étrange dialogue dans un bar de campagne.
  • La délivrance : des secousses, des bousculades, mais que s passe-t-il ?
  • Marie : un retour au Cameroun, après des années d’absence.

Mon avis :

Je remercie Séverine Vialon pour le cadeau de ce recueil qui m’a permis de découvrir sa plume. Un vrai plaisir !

« La visite du Hurlevent » : diabolique !

« Potins d’immeuble » : délicieux ! Un petit bijou d’humour !

« Bobard » : entre ivresse, cauchemar et réalité.

« La délivrance » : l’auteur se joue de nous.

« Marie » : le choc ! Et quel talent pour retranscrire les sentiments, on les vit avec Marie.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Loup

Résumé :

« Cet ouvrage pénètre au coeur de la vie privée du loup, cet animal si emblématique de la vie sauvage appelé à disparaître de notre monde moderne si nous n’y veillons pas. Plus de 200 photographies prises sur le vif, clichés fascinants de beauté et de vérité, et accompagnées d’une étude détaillée sur les comportements de l’animal dissipent les mythes qui entourent le loup, nous révélant ainsi sa véritable nature.

Ecrit et illustré par deux spécialistes qui ont consacré des heures d’efforts et d’observation, cet ouvrage témoigne de la complexité et de la magie de la société des loups, contribuant ainsi à réhabiliter celui qui fut et demeure, pour nous les hommes, un objet de fascination. »

Mon avis :

Un livre magnifique sur le non moins magnifique et fascinant loup !

Ce livre est l’occasion d’en apprendre davantage sur le loup, sur son impact sur la bio-diversité, de découvrir l’intelligence stupéfiante de ce prédateur hors du commun. À travers le texte de Shaun Ellis et les superbes photos de Monty Sloan, nous découvrons sa vie de famille mais aussi sa vie en meute.

Un livre à offrir à tous les amoureux de cet animal sauvage tellement méconnu et qui suscite tant de passions.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Chick-lit, #Humour, #Romance, #Célibat, #Famille, #Monde professionnel

Résumé :

« Tout a commencé par une séance de cartomancie à laquelle je n’aurais jamais participé si j’avais été au courant que c’était un coup tordu de Marianne. Et bien m’en aurait pris car ensuite, c’est carrément toute ma vie qui est devenue incontrôlable. Juste au moment où je rencontre le prince charmant alors que je ne croyais même pas en lui, ma mère se mêle de ma vie sentimentale et me fourre dans les pattes un bad boy absolument irrésistible ! Comme si ça ne suffisait pas, ma patronne complote pour me piquer le prince charmant et ni ma meilleure amie ni la voyante – lucide peut-être, mais pas extra – ne sont fichues de me donner le moindre conseil utile ! Alors, évidemment, comme à mon habitude, j’accumule gaffes sur mauvaises décisions, parce que jongler entre deux mecs, c’est plus difficile que ça en avait l’air au début. Je l’ai toujours su, ma maladresse me perdra ! Et maintenant, pas besoin d’être médium pour voir que je suis dans le pétrin jusqu’au cou ! »

Mon avis :

Les réjouissantes mésaventures d’une jeune femme !

Amandine ne sait plus à quel saint se vouer. Tout d’abord sa meilleure amie Marianne lui a tendu un traquenard et la voici qui se retrouve face à une voyante extra-lucide, elle qui n’y croit pas ! Puis sitôt la consultation achevée, elle doit faire face à l’une de ses plus grandes peurs : le dentiste ! Et là, quel choc ! Le dentiste a tout du prince charmant et il a l’air de craquer pour elle. Le soir-même, elle mange chez sa mère et re-choc : celle-ci a invité, pour essayer de la caser, un jeune homme bien sous tous rapports et qui est en fait le type exact de bad boy pour lequel elle craque. Et que dire de son dragon de chef qui a des vues sur son prince charmant…

J’ai retrouvé avec plaisir la plume d’Hélène Caussignac. C’est léger, plein d’humour et de délicatesse. Je me suis amusée à chaque page : Amandine ne cesse d’accumuler gaffes, mensonges et quiproquos pour notre plus grande joie ce qui l’entraîne dans des cascades d’imprévus, de catastrophes et d’incidents tous plus drôles les uns que les autres.

Mais derrière l’humour, l’auteur traite également de problèmes bien plus graves comme la solitude et le célibat, la difficulté à trouver sa place dans la vie, dans le travail, les relations mère/fille difficiles et nous offre une magistrale leçon sur l’importance de vivre l’instant présent.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Quête

Résumé :

« Tout va pour le mieux à Erenik. La parcelle vit au rythme de la nature qui se montre des plus généreuses avec ses habitants. Mais quand le premier signe de déclin vient troubler cette quiétude, les Erins sont en émoi. Il s’avère que les sages vont devoir choisir celui qui devra quitter les siens pour enrayer les évènements qui les menacent... »

Mon avis :

Surprenant ! Addictif !

« Erenik » m’a fait penser aux contes de mon enfance, non à cause des fées car il n’y en a aucune mais pour son ambiance de merveilleux. L’écriture est fluide et simple. Les Erins forment un peuple heureux et attachant. Hélas leur parcelle d’Erenik est en grand danger et menacée d’extinction. Pour la sauver, il faut qu’un Erin quitte la parcelle et traverse les quatre autres afin de redonner vie à la Nature.

Le sort, aidé du vieux sage Tano, va désigner Bost. Généreux et plein de ressources, ce dernier accepte la charge qu’il ne sollicitait pas. Nous allons le suivre tout au long de son périple. Il va être confronté à la violence, à la trahison et seuls son courage, son intelligence, son astuce mais aussi son amour pour Erenik et plus particulièrement pour Cuig, jeune garçon de 15 ans, maladroit et à la mémoire défaillante mais d’une gentillesse à toute épreuve ainsi que la mère de celui-ci, Bes, lui permettront de venir à bout de toutes les difficultés.

J’ai bien aimé « Erenik ». Yannick Neuzillet a su créer différents mondes où la Nature est un personnage à part entière. Les rencontres que va faire Bost sont toutes plus singulières les unes que les autres. Quant à la fin, cela a été une totale surprise. L’auteur est en train d’écrire un préquel à son œuvre que je découvrirai avec plaisir.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #CETRO, #Nouvelle, #Humour noir, #Tueur en série

Résumé :

« Nouvelle... courte, mais intense.
Les apparences sont parfois trompeuses. A qui se fier réellement?
Des disparitions inquiétantes défrayent les chroniques d'une petite ville. Qui est le meurtrier? Ou qui sont-ils? »

Mon avis :

Une tuerie au propre et au figuré ! Bravo !

Cela commence avec un petit vieux de 102 ans qui a l’air inoffensif et qui s’inquiète des disparitions d’enfants dans son quartier. Cetro nous offre un tableau saisissant de la vieillesse. Sauf que Monsieur Berlot a des colères dévastatrices… dont il oublie tout, sorte de Dr Jekill and Mr Hyde.

Puis nous faisons la connaissance de l’enfant qui nous décrit ce qu’elle ressent avec l’innocence des âmes pures… sauf que…

Et pour savoir la suite, vous devrez vous procurer cette nouvelle ou mieux encore « Les lettres de l’âne Cetro » où elle figure à la suite de ses billets d’humeur. Du Cetro en grande forme qui joue avec nous pour mieux nous faire basculer ensuite dans l’horreur. Du grand art !

Mon corps part en quenouille, mais ma tête hurle ma jeunesse éternelle. Parce qu’il faut quand même vous dire que, aussi fripé et ratatiné soit-on, on reste pour toujours l’enfant ou le jeune homme que l’on a été.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>