Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Articles avec #tueur en serie catégorie

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Thriller, #Enlèvement, #Tueur en série, #Psychopathe

Résumé :

Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.
Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…

Mon avis :

Un excellent thriller à l’atmosphère oppressante, glauque, à ne pas mettre dans toutes les mains.

Summer est une jeune fille de 16 ans. Sa vie se déroule sans heurts avec des parents aimants, un frère qu’elle adore mais avec lequel elle se dispute sans cesse, un petit ami Lewis et de très bonnes copines. Un soir, elle est abordée par un homme aux cheveux foncés et au “regard d’une noirceur effrayante” qui l’appelle Lilas et l’enlève en usant de violence. Il l’emmène chez lui et la jette dans une cave insonorisée, décorée pour ressembler à un appartement où trois autres jeunes filles qu’il a rebaptisées Rose, Iris et Violette vont tout faire pour l’apprivoiser et lui apprendre à survivre. Lui se fait appeler Trèfle, il a créé sa famille idéale et il est prêt à tout pour la protéger.

Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Hachette Romans pour ce service presse. J’ai été très surprise de voir que ce thriller était classé dans les romans Jeunesse, Romans ados & Young Adults. Personnellement je le déconseillerais aux âmes sensibles tant ce roman est dur et éprouvant. Il est très original dans la mesure où nous ne suivons pas une enquête de police. Tout est décrit du point de vue des prisonnières, du kidnappeur et de Lewis le petit ami. L’atmosphère est étouffante. Trèfle est un psychopathe des plus violents et instables et dès qu’il descend rejoindre les filles, nous partageons leur angoisse car nous ne savons jamais à quel moment il va perdre le contrôle.

Natasha Preston a un véritable talent pour nous faire ressentir les émotions de tous ses personnages, elle dépeint à merveille leur psychologie. J’ai vraiment eu l’impression de me retrouver avec Rose, Iris, Violette et Lilas au fond de cette cave. Ces quatre filles sont incroyables et je me suis attachée à chacune d’elles. J’ai cherché avec elles le meilleur moyen pour tenir l’horreur à distance, dans le déni, la dissociation, le syndrome de Stockholm pour certaines. On partage leur calvaire. C’est très bien écrit et les scènes sont d’une force incroyable. Le suspense est intolérable et certaines scènes sont d’une violence hallucinante. Nous suivons parallèlement les recherches de Lewis, de la famille et des bénévoles pour tenter de retrouver Summer. Nous ressentons à quel point le fait de ne pas savoir est intolérable pour les familles. J’ai croisé les doigts et espéré de toutes mes forces que les recherches aboutiraient à temps. Je n’ai cessé de m’interroger sur Trèfle, sur ce qui avait pu faire de lui ce tueur machiavélique, totalement dénué d’empathie et si doué pour paraître normal aux yeux de tous. Les chapitres qui lui donnent la parole sont terrifiants. Je ne dirai rien sur la fin pour ne pas spoiler mais là encore, l’auteure nous offre de très beaux moments de lecture et de réflexion.

Au final, un thriller que j’ai refermé avec soulagement et regret tant j’ai été captivée mais aussi secouée.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #CETRO, #Nouvelle, #Humour noir, #Tueur en série

Résumé :

« Nouvelle... courte, mais intense.
Les apparences sont parfois trompeuses. A qui se fier réellement?
Des disparitions inquiétantes défrayent les chroniques d'une petite ville. Qui est le meurtrier? Ou qui sont-ils? »

Mon avis :

Une tuerie au propre et au figuré ! Bravo !

Cela commence avec un petit vieux de 102 ans qui a l’air inoffensif et qui s’inquiète des disparitions d’enfants dans son quartier. Cetro nous offre un tableau saisissant de la vieillesse. Sauf que Monsieur Berlot a des colères dévastatrices… dont il oublie tout, sorte de Dr Jekill and Mr Hyde.

Puis nous faisons la connaissance de l’enfant qui nous décrit ce qu’elle ressent avec l’innocence des âmes pures… sauf que…

Et pour savoir la suite, vous devrez vous procurer cette nouvelle ou mieux encore « Les lettres de l’âne Cetro » où elle figure à la suite de ses billets d’humeur. Du Cetro en grande forme qui joue avec nous pour mieux nous faire basculer ensuite dans l’horreur. Du grand art !

Mon corps part en quenouille, mais ma tête hurle ma jeunesse éternelle. Parce qu’il faut quand même vous dire que, aussi fripé et ratatiné soit-on, on reste pour toujours l’enfant ou le jeune homme que l’on a été.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Gilles Milo-Vacéri, #Thriller, #Ésotérisme, #Profilage, #Satanisme, #Fantastique, #Bretagne, #Tueur en série

Résumé :

« Un thriller ésotérique haletant : un suspense épuisant ! »

Décembre 2012, Bretagne.

Un nouveau meurtrier sévit au pays des contes et des sombres légendes, des vents qui malmènent les cœurs et de la brume qui étouffe les âmes. Un meurtrier sans pitié, un meurtrier sacrilège. Un meurtrier qui s’en prend à la source même de la vie : les femmes enceintes. Quatre ont été retrouvées éventrées, le fœtus arraché à leurs entrailles et porté disparu. Réquisitionné pour diriger cette sordide enquête, le commandant Gabriel Gerfaut de la Brigade Criminelle de Paris se rend à Guingamp pour tenter d’élucider ces crimes. Des crimes odieux qui le mènent bientôt sur la piste d’une mystérieuse confrérie extrêmement puissante qui, murmure-t-on, serait au service du grand Maître de l’Enfer : le Diable lui-même…

Que Son règne vienne est la première des enquêtes du commandant Gabriel Gerfaut.

 

Mon avis :

Coup de cœur ! Un thriller ésotérique ébouriffant avec une note de fantastique et de merveilleux !

La Bretagne est le théâtre de crimes abominables où des femmes enceintes et à terme sont éventrées et l’enfant enlevé. Le commandant Gabriel Gerfaut de la Crim, grand spécialiste des tueurs en série est envoyé sur les lieux ainsi que le lieutenant Adriana Guivarch qui sera son assistante. Va commencer alors une course contre la montre pour tenter d’éviter les prochains meurtres alors que le chiffre des victimes ne cesse d’augmenter. Très vite, Gabriel découvrira qu’ils luttent contre une Confrérie satanique.

Gilles Milo-Vacéri nous entraîne dans la Bretagne des légendes où tout paraît possible. Une fois de plus, je suis tombée sous le charme de son écriture, ici remplie de magie et de poésie, ainsi que de ses personnages. Gabriel Gerfaut se caractérise par son indépendance et il faut bien le dire, son caractère de chien. C’est avant tout un homme libre, plein d’humour et très peu respectueux de la hiérarchie, des ordres ou même des procédures. J'adore ! C’est quelqu’un de profondément humain. Avec Adriana, ils forment un couple d’enquêteurs attachants et efficaces. Gabriel n’en fait qu’à sa tête et ses méthodes d’interrogatoire valent le détour. Ajoutez à tout cela l’humour et vous avez un thriller que je recommande à tous les amoureux des belles lectures. Quant à la fin… elle est vraiment surprenante ! Je ne vous en dis pas plus mais une fois de plus l’auteur m’a scotchée. Et je me réjouis de découvrir maintenant la seconde enquête du commandant Gerfaut…

Dans une enquête, c’est ton humanité qui compte avant tout.

Voir les commentaires