Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Articles avec #fantasy catégorie

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Vengeance, #Alchimie, #Famille, #Urban Fantasy

Résumé :

Si  votre cœur est animé par la vengeance,   que devient votre âme ?

« Mon frère, si tu crois encore assez en quelque chose pour t’y raccrocher, fais-le ; car je vais te retrouver et te tuer. »

Laissez-vous emporter par ce premier opus des aventures fantastiques de Ray Shepard !

EXTRAIT

Les décennies se sont écoulées, faisant place à une nouvelle génération de duellistes et d’alchimistes. Nombreux sont ceux tournés vers ce que j’appelle le côté sombre de l’âme. Ils se sont laissé dévorer par l’ambition et le pouvoir. Certains ont même créé des spectres surpuissants au prix de sacrifices innommables. Changer son double animal signifie modifier son âme. Et cela ne reste jamais sans conséquences.
La Djaaba s’est corrompue. De sombres complots pour le Pouvoir ont alors vu le jour.
C’est dans ce monde que mon père est né. Dans ce monde qu’il a vécu et qu’il s’est battu pour changer les choses.
Ce qui ne devait être qu’une simple histoire de famille, s’est mué en un affrontement fraternel au cœur d’une guerre civile.

Cette histoire est son Histoire, telle que ma mère me l’a contée. L’Histoire de Ray Shepard.

Mon avis :

Fantastiquement addictif !

Van nous rapporte l’histoire de son père Ray Shepard telle qu’elle lui a été contée par sa mère. À Penngrad, la Société est régie par une hiérarchie assez stricte. Au sommet, nous trouvons les riches et les nobles formant la Caste de la Djaaba. Ils sont aidés par la Confrérie des Assassins, Les Gouttes pourpres ainsi que par leurs gardes qui constituent La Milice. À Penngrad, chaque être est fait de chair, de sang et de fluide. Chacun est lié à un spectre qui est la moitié de son âme, son double animal. Il fut peut-être un temps où détenteurs et spectres vivaient en harmonie mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ils se sont transformés en duellistes et bêtes de combat, ils utilisent l’alchimie qu’ils ont mise au service de la recherche du pouvoir, de l’ambition, du désir de tout contrôler. Et pour cela tous les moyens sont bons pour y parvenir, y compris les pires. Quant à Ray Shepard, il est amnésique depuis quatre ans à cause d’une dépense trop importante de fluide pour tenter de retrouver la femme qu’il aime, Léane. Il est le charismatique leader des UCB et ne vit que pour sa vengeance.

Ces quelques lignes de résumé ne rendent absolument pas justice à la richesse et à la beauté de ce livre. Morgane Rugraff a créé un monde absolument fabuleux et fascinant. Penngrad et ceux qui l’habitent sont captivants, ses héros et leurs spectres attachants. Pour vous donner une idée, Ray a un tigre blanc pour spectre dont le nom est Aerön. Mariah est accompagnée d’un grand lynx, Luthéus, Kaily d’une panthère noire,  Athénestia… Les relations entre eux et leurs spectres sont magiques et j’ai adoré voir leurs spectres sympathiser, montrer des sentiments.

« Amnésie » nous conte la vie de Ray Shepard mais pas uniquement. C’est également la vie de Mariah ; de Kaily complètement subjuguée par Ray et de son frère Jack rival de Ray et amoureux de Mariah ; de Matt le bras droit de Ray et de tous les autres qu’il serait trop long de citer mais qui sont tout autant passionnants. Tout comme Kaily, j’ai été complètement subjuguée par Ray. Il est certes habité par la haine et la vengeance mais on sent derrière une sensibilité qu’il a refoulée, un sens de l’honneur et le culte de l’amitié, la fidélité. Et bien qu’il soit littéralement consumé par cette haine et cette soif de vengeance, je lui fais confiance pour ne pas se laisser totalement submerger. J’avoue que j’ai hâte de découvrir la suite et Morgane Rugraff m’a dit que le tome 2 était prévu pour le 09 janvier 2018, date que j’ai soigneusement notée.

En suivant les aventures de Ray, nous découvrons un peu plus Penngrad et il existe bien plus de castes que celles indiquées au départ : les Héritiers, la Guilde des Ombres, l’Organisation Entité… La psychologie des différents personnages est très bien dépeinte, l’amitié, l’amour mais aussi la jalousie, la peur. L’auteure nous offre un monde complet et a su donner vie à ses héros. Les combats entre duellistes et spectres sont hallucinants et en même temps remplis d’une certaine poésie malgré la violence. La plume de Morgane Rugraff m’a complètement envoûtée et je reste sous le charme de ce monde et de ses habitants.

Je n’ai qu’un conseil à vous donner : n’hésitez surtout pas à vous plonger dans la vie de « Ray Shepard — Amnésie » et vous aussi vous aurez bien du mal à quitter Penngrad.

« Ray Shepard T 1 Amnésie » par Morgane Rugraff — Plume Blanche Éditions

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Érotisme, #Romance MM MF et MMF, #Amour, #Fantasy, #Anges, #Démons, #Amazones

Résumé :

Lorsque Dieu fait payer aux Anges le prix de leur arrogance…

Ce roman contient des scènes érotiques explicites en duo ou trio, homo et hétérosexuelles, et s'adresse à un public averti.

Mon avis :

Envoûtant !

J’ai d’abord flashé sur la couverture que je trouve absolument superbe. Puis le résumé m’a intriguée et lorsque j’ai lu sur Facebook les commentaires de celles qui avaient commencé la lecture, j’ai craqué.

Tamara, une Haute Guerrière, est loin d’être enthousiasmée lorsqu’elle apprend que deux anges déchus vont lui être offerts. Mais lorsqu’elle les découvre, ils ont droit à toute son attention : deux anges déchus dont l’un à l’égo particulièrement surdimensionné, des amazones et un démon. L’histoire est encore plus complexe que ce que le résumé laissait entendre et lorsque j’ai commencé sa lecture, je n’ai reposé ma liseuse que lorsque j’ai eu terminé. Bien trop vite et je me réjouis à l’idée qu’il va y avoir une suite.

« La chute », c’est une histoire de rédemption et de pardon. Tous nos actes ont des conséquences et nos choix lorsqu’ils sont mauvais ont des effets dévastateurs. C’est l’une des premières leçons que vont découvrir nos déchus. C’est également une belle histoire d’amour et de générosité « où les hommes aiment des hommes, parfois des femmes, mais des femmes qui toujours laissent leurs hommes s'aimer » comme l’écrit joliment Blood Angel sur sa page Facebook. Le texte est un hymne à la tolérance et l’acceptation de soi et l’auteure nous démontre qu’en amour, ce qui compte ce sont les sentiments. L’écriture est fluide et les mots bien choisis. Les scènes d’amour qu’elles soient MM, MF ou MMF sont écrites avec délicatesse et empreintes de tendresse.

Alors oui, c’est un livre pour public averti mais c’est avant tout une belle histoire d’amour.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy

Résumé :

Ici commence l’histoire de celles et ceux qui s’apprêtent à réécrire les légendes de la Moïra.

Au large du continent, sur une terre aux paysages sauvages où se mêlent hautes montagnes, rivières tumultueuses et vastes forêts, les Hommes, les Elfes et les Orques tentent, tant bien que mal, de préserver une harmonie aussi précieuse que précaire.

Forgée cinq cent ans plus tôt, l’alliance des Hommes et des Elfes sombre peu à peu dans les brumes de l’oubli. Les liens du passé se distendent, tandis que l’ancien règne de terreur du Maître et de son Triangle Noir ressurgit des profondeurs de la forêt, menaçant l’équilibre de l’île toute entière.

Retrouvez la fourberie qui s'insinue sur la Moïra, où les noirs desseins de mystérieux personnages semblent peu à peu se mettre en place dans "Le serpent et la reine", le second épisode de notre série "Les légendes de la Moïra".

Mon avis :

Un second épisode toujours aussi addictif.

Alors qu’elle se trouve sur un pont suspendu au-dessus d’un profond canyon, la guerrière Kendall se retrouve prisonnière des trolls dans une cellule où se trouve Sathon. Ils font alliance tous deux pour s’échapper. Grâce à un subterfuge, Sathon est parvenu à se procurer la clé de leur cellule.

Je regrette de nouveau le format choisi pour ce roman. Il s’écoule beaucoup trop de temps entre chaque épisode ce qui oblige le lecteur à relire l’épisode précédent pour se remémorer l’intrigue. Et vu qu’il s’agit d’une première Saison et qu’on en est au deuxième épisode, je pense que cela va devenir de plus en plus difficile pour le lecteur.

Dans ce second épisode nous retrouvons la guerrière Kendall en très mauvaise posture. Elle va retrouver sa liberté avec l’aide de Sathon et on se demande qui est-il en réalité et quel rôle va-t-il jouer. Gavriel Howard Feist nous offre une description envoûtante et poétique de la Cité des elfes, Elvandora, et de la beauté de ses habitants. Grâce aux retours dans le passé, nous comprenons ce qui va se jouer dans le présent et nous restons sur notre faim.

Encore un épisode bien trop court !

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Contes, #Fantasy, #Magie

Résumé :

Il était une fois, caché au cœur de la bibliothèque de la Bête, un livre très mystérieux.
En le découvrant, Belle va pénétrer dans un univers fascinant. Mais ne dit-on pas que les apparences sont parfois trompeuses ? Belle retrouvera-t-elle le chemin du retour ?

L’histoire pourrait bien ne jamais la laisser partir.

Belle aime les livres, elle est intelligente… et prisonnière du château de la Bête. Pourtant, elle s’y sent à présent chez elle et s’est liée d’amitié avec les habitants. Quand elle découvre Nevermore, un livre enchanté, Belle se retrouve aspirée dans un monde de charme et d’intrigue.

La vie de Belle entre les pages de Nevermore est trépidante. Conversations passionnantes sur fond de luxe parisien avec des personnages pleins de mystère… et même une rencontre qu’elle n’aurait jamais crue possible. Que demander de plus ?

À Nevermore, Belle peut avoir tout ce qu’elle a toujours désiré. Mais un doute subsiste : que deviennent ses amis au château de la Bête ? Belle peut-elle vraiment faire confiance à ses nouveaux compagnons ? Ce monde est-il seulement réel ? Belle devra percer la vérité à jour si elle ne veut pas s’y perdre à jamais.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥

Surprenant et envoûtant !

Tout le monde connait l’histoire de La Belle et de la Bête. Nous retrouvons donc Belle prisonnière de la Bête et de son château ensorcelé où règne un hiver éternel. Belle s’ennuie. Certes elle a sympathisé et s’est attachée aux serviteurs mais ce sont tous des objets : Zip la tasse à thé ébréchée, Lumière le candélabre doré, Big Ben la pendule en bronze, madame Samovar la théière en porcelaine, Plumette le plumeau au manche représentant un paon et Sultan le tabouret à fanfreluches. Ses rapports avec la Bête se sont améliorés mais restent difficiles. Aussi quand elle découvre un livre magique du nom de Nevermore qui lui permet d’entrer dans son histoire et de découvrir un monde dont elle a toujours rêvé, Belle est incapable de résister au plaisir de retrouver ses nouveaux amis et elle se rend à Nevermore de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps. Mais il faut se méfier des apparences…

Ce livre m’a vraiment surprise, je m’attendais à l’intrigue du film et dans les premières pages, je me suis retrouvée face à la Mort et à l’Amour en train de disputer une partie d’échecs et le moins qu’on puisse dire, c’est que la Mort ne joue pas franc-jeu. C’est une très mauvaise joueuse qui déteste perdre et qui ne manque aucune occasion de tricher. Toutes deux vont parier sur l’issue de l’histoire entre la Belle et la Bête. La Bête parviendra-t-elle à aimer et se faire aimer de la Belle ?

Prête à tout pour gagner, la Mort introduit frauduleusement le livre enchanté de Nevermore dans la bibliothèque de la Bête afin que Belle le trouve et abandonne la Bête, son château ainsi que tous ces habitants. Le piège est redoutable et terriblement séduisant. Belle s’ennuie, il lui offre de la distraction. Elle souffre de la solitude, elle se fait plein de nouveaux amis qui échangent avec elle. Elle a soif de découvertes, elle peut se rendre partout où elle le souhaite. Résister à la tentation semble impossible…

Heureusement Belle possède un cœur plein d’amour et une volonté qui la pousse à ne jamais baisser les bras. Quant à la Bête, je l’ai trouvée touchante, émouvante, dans ses efforts pour apprivoiser Belle et pour surmonter son mauvais caractère. Évidemment les choses seraient plus faciles si lui ou ses serviteurs pouvaient expliquer à Belle pourquoi elle se retrouve là.

Jennifer Donnelly a écrit ce livre pour les adolescents à compter de 13 ans mais il séduira également les plus âgés qui ont su garder un cœur d’enfant. Il nous parle du combat éternel qui oppose l’Amour à la Mort mais est aussi une magnifique leçon de courage, de sacrifice et d’amour en plus de nous démontrer qu’il ne faut jamais renoncer à se battre.

Sois toujours l’auteure de ton histoire. Ne laisse plus jamais qui que ce soit l’écrire pour toi.

La Belle et la Bête : Histoire éternelle, page 263

L’amour n’est pas fait pour les lâches.

La Belle et la Bête : Histoire éternelle, page 264

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Jeunesse, #Loup, #Métamorphes, #Bit Lit, #Suspense

Résumé :

Stéphanie est une jeune femme comme une autre, jusqu'au soir où elle se fait enlever par un serial killer. Elle tente désespérément de s'enfuir quand une mystérieuse créature la mord à la jambe...

 

Mon avis :

Un excellent premier tome qui rend accro et donne envie de lire la suite…

Stéphanie, après être parvenue à surmonter une déprime, se fait enlever alors qu’elle fait son running dans la forêt. Elle parvient à échapper de justesse à son agresseur grâce à l’aide d’une mystérieuse bête sauvage et à sa volonté de s’en sortir. Mais elle a été cruellement mordue au mollet.

Je découvre S. N. Lemoing avec ce premier tome de Shewolf que j’ai lu d’une traite. J’ai bien aimé l’univers de l’auteure et nous suivons Stéphanie dans son évolution. Il y a eu avant sa morsure puis après. C’est un personnage très sympathique auquel on s’attache d’emblée. Elle a de belles qualités de courage et d’optimisme et c’est une jeune femme pleine de bonté et de compassion. C’est également une battante. Elle est à un tournant-clé de son existence et va se faire de nouveaux amis comme Marina qui va devenir un peu comme une sœur pour elle et avec qui elle pourra partager tous ses secrets. Il y a également Steve qui sera non seulement un ami mais qui va la guider dans sa nouvelle vie.

L’auteure a une plume agréable et fluide, son histoire est très bien construite et captivante. Elle mêle avec bonheur l’univers de la fantasy avec les lycanthropes à celui du policier : l’enlèvement de Stéphanie, l’enquête pour retrouver son kidnappeur mais aussi l’auteur de plusieurs disparitions. Et je ne parlerai pas de la fin pour ne pas spoiler mais j’attends avec impatience de découvrir la suite.

Au final, une lecture très agréable qui ravira les jeunes et les moins jeunes.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Aventure, #Amitié, #Magie

Résumé :

Cal est en prison ! Après avoir échappé aux griffes du Maître des Sangraves, Tara doit repartir sur AutreMonde. Une entreprise périlleuse qui la verra affronter des monstres aux crocs désagréablement pointus et des souverains sans scrupules, déjouer les ruses du Ravageur d'Ame, ou combattre les sombres desseins du terrible Magister. Ce qui fait tout de même beaucoup pour la jeune sortcelière et son incontrôlable pouvoir ! Aidée de Moineau, la terrifiante Bête du Lancovit, de Manitou, son grand-père transformé en labrador, de Robin, le séduisant demi-elfe, et de Fabrice, le terrien, Tara parviendra-t-elle à libérer son ami ? Et lorsqu'elle rencontrera le fantôme de son père, quel secret lui révèlera-t-il ? Humour, magie et suspense pour une nouvelle aventure de Tara Duncan, une sortcelière pas comme les autres.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Toujours aussi accro !

Alors qu’avec ses amis Fabrice, Moineau, Robin et Cal, Tara espère profiter de quelques jours de vacances plus que mérités sur Terre après leurs aventures sur AutreMonde, l’Empire d’Omois fait arrêter Cal accusé du meurtre du garçon dans le vortex (voir tome 1). Il n’en faut pas plus pour que tous repartent sur AutreMonde en compagnie de Manitou, l’arrière-grand-père de Tara transformé en labrador, pour témoigner dans le procès et tenter de faire évader Cal. C’est le début d’aventures toutes plus folles et trépidantes les unes que les autres.

Sophie Audouin-Mamikonian nous entraîne de nouveau dans son univers complètement addictif où humour et magie se mêlent harmonieusement pour notre plus grand bonheur. Tara et ses amis vont devoir faire face aux intrigues politiques, se battre contre Le Ravageur d’Âme qui a décidé de conquérir le monde, échapper aux manigances de Magister toujours déterminé à enlever Tara mais aussi aux tentatives de meurtre, faire un tour au pays des Démons pour disculper Cal, rencontrer le fantôme du père de Tara… Et tout cela en utilisant un pouvoir qui se révèle parfaitement incontrôlable.

Je me suis régalée avec ce second tome. J’ai ri je ne sais combien de fois. Je suis toujours plus émerveillée par le talent et l’imagination plus que débordante de l’auteur. Lire un Tara Duncan, c’est faire une cure de joie et de bonne humeur , c’est retrouver le pays merveilleux de l’enfance où tout devient possible, où nos rêves n’ont plus aucune frontière !

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Paranormal, #Lycans, #Vampires

Résumé :

Mégane est une jeune femme comme les autres. Ou du moins, le croit-elle. Sa rencontre avec Mallory va bouleverser son monde bien construit. Qui est donc cet homme au regard hypnotique qui lui parle dans sa tête et qui semble en savoir long sur elle ? Elle va peu à peu basculer dans un monde qu’elle n’aurait jamais cru réel. Terrifiée, apeurée, elle ne peut compter que sur ses amis. Ils vont lever le voile sur ses origines, ce qu’elle est vraiment. Elle va découvrir un monde peuplé de créatures issues de légendes urbaines. Des vampires. Des loups garous. Et aussi qu’elle appartient à chacune de ces espèces. Mégane est-elle prête à accepter ces changements ?

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥

Totalement addictif !

Mégane est le fruit de l’union improbable de Judith, une louve-garou, et de Cyrrus, un vampire. Après l’assassinat de sa mère par des vampires qui veulent l’enlever pour pratiquer des tests sur elle, la communauté lycane l’accueille et la protège. En effet, Mégane est une hybride, une dhampire, qui ne craint pas le soleil à l’inverse des vampires qui succombent sous ses rayons. Ayant tout oublié de sa petite enfance, Mégane ignore tout de ses origines et pense être une jeune femme tout à fait ordinaire jusqu’à sa rencontre avec le ténébreux Mallory Richards au charisme envoûtant et dangereux. Dès lors Mégane va se trouver confrontée à tout un tas de phénomènes paranormaux qui vont la terrifier et lui faire croire qu’elle perd la raison. Heureusement elle peut compter sur ses meilleurs amis pour lui révéler en douceur une vérité qu’elle refuse dans un premier temps et la faire entrer dans un monde où vampires et lycans s’affrontent depuis la nuit des temps.

J’ai adoré ce premier tome et je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Librinova qui me l’ont envoyé en Service Presse me permettant ainsi de découvrir Sylvie Noël ainsi que son univers. J’ai tellement aimé cette histoire que je me suis empressée d’acheter les deux tomes suivants, car il s’agit d’une trilogie et j’ai vraiment envie de connaître la suite.

Au début, j’avoue avoir eu un peu de mal avec le personnage de Mégane qui m’a parue un peu sotte. Elle se méfie de Vincent, le compagnon de sa meilleure amie qui ne lui a rien fait mais malgré toutes les mises en garde de ses meilleurs amis, ses mauvaises expériences avec lui, elle continue à fréquenter Mallory.  Quand elle est mise devant la vérité, non seulement elle la fuit mais encore elle l’ignore, elle la refuse. Heureusement ce comportement n’a qu’un temps et j’ai vraiment admiré toute la patience et le respect de ses amis, tout particulièrement Raphaël.

Une fois acceptées ses origines et ses étonnantes capacités, Mégane est transformée. J’ai particulièrement apprécié la combativité de sa louve. Dans cet univers des lycans de Sylvie Noël, les loups des protagonistes sont des personnages à part entière, ils ont leur vie propre et ne sont pas soumis à l’humain : ils doivent s’accepter, se respecter pour agir en harmonie. Leurs réactions sont passionnantes et donnent parfois bien du mal à leurs humains.

Les personnages sont particulièrement attachants et bien campés. On ne s’ennuie pas une seconde à suivre leurs aventures. On vit leurs combats, on se réjouit avec eux de leurs victoires, on retient son souffle, on rit, on fulmine… L’écriture est fluide, on découvre le monde des lycans mais également celui des vampires : le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont vraiment pas le beau rôle ; cruels, fourbes, sanguinaires… ils sont vraiment détestables. L’évolution de Mégane est prodigieuse et toutes ses qualités se révèlent ainsi que celles de ses compagnons.

Au final un premier tome vraiment réussi et j’ai hâte de me plonger dans la suite de leurs aventures.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Aventure

Résumé :

La mère de Tara Duncan a été enlevée ! Tara et Manitou, son grand-père transformé en labrador, partent sur AutreMonde affronter dragons, Vampyrs et Sangraves. Mais bientôt le trop puissant pouvoir de Tara fait des envieux, et elle devient la cible de complots dont seuls son sens de l'humour et son courage pourront la sauver. Elle devra parvenir à délivrer sa mère, découvrir qui veut l'assassiner et pourquoi.

 

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Totalement sous le charme depuis plusieurs années !

Je suis une Taraddict depuis presque le début, entendez par là que depuis plus de 13 ans, je guette la sortie du dernier Tara Duncan et que je me replonge avec toujours autant de plaisir dans l’univers totalement fantastique et addictif créé par Sophie Audouin-Mamikonian. Et j’ai vraiment envie de vous le faire découvrir et aimer.

Tara’tylanhnem dite Tara, 12 ans, joue avec ses meilleurs amis Betty et Fabrice. Tout irait pour le mieux si Tara n’avait pas développé depuis 3 ans des dons de lévitation, de télékinésie qui échappent à son contrôle lorsqu’on la surprend. La découverte de ces pouvoirs par les adultes va l’entraîner dans un monde totalement différent. Tara qui est orpheline et élevée par sa grand-mère apprend ainsi qu’elle est une sortcelière, que son labrador n’est autre que son arrière-grand-père Manitou et surtout que sa mère qu’elle croyait morte vit toujours, prisonnière depuis plus de 10 ans du cruel Magister, maître des Sangraves. Ce dernier va tenter d’enlever Tara pour s’approprier ses pouvoirs. Pour sa protection, Tara accompagnée de Manitou, va se rendre sur AutreMonde sous la houlette bienveillante du Haut-mage Chemnashaovirodaintrachivu dit Chem qui n’est autre qu’un Dragon. Elle va découvrir le royaume du Lancovit avec son facétieux Château vivant, se lier d’amitié avec Cal le malicieux petit Voleur patenté, Gloria dite Moineau, le beau Robin demi-elfe, rencontrer Dragons, Vampyrs, Elfes, Fafnir la naine… Elle devra faire face à la jalousie, à des tentatives de meurtres, d’enlèvements… Parviendra-t-elle à retrouver sa mère et à la sauver ?

Tout d’abord, il faut savoir que Tara Duncan s’adresse aux enfants à partir de 9 ans ainsi qu’aux adolescents. Après rien n’empêche les adultes de les lire et d’apprécier, ce qui est mon cas. Sophie Audouin-Mamikonian a créé un monde dément, baroque, fantastique, extravagant et d’une richesse infinie : chaque livre est accompagné des cartes représentant pays et continents ainsi que d’un lexique car il y a aussi des animaux tout à fait extraordinaires et que vous ne rencontrerez nulle part ailleurs que sur AutreMonde. L’imagination fertile de Sophie a créé toute une flore et une faune propres à AutreMonde qui ne va cesser de s’agrandir au fil des tomes.

L’humour se retrouve à toutes les pages. J’avoue que lire Tara c’est faire une cure de bonne humeur et de fous rires tant les situations, les noms, les réflexions sont drôles. Rien que les noms et caractéristiques de certains animaux provoquent le rire : j’ai la chance de pouvoir imaginer et me représenter les scènes ce qui fait que j’ai arrêté de lire en public pour éviter d’être prise pour une folle.

L’écriture est simple et agréable. C’est un livre qui se dévore, on n’a pas le temps de souffler, nous allons de découvertes en découvertes, de rebondissements en rebondissements. C’est vraiment un moment hors du temps et cela fait beaucoup de bien.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Légendes, #Métamorphes, #Loup, #Magie

Résumé :

Investie par une légende ancestrale dès sa naissance, Cara MacKenzie a été témoin de l'assassinat de son Clan.

Des années plus tard, elle revient sur ses terres avec un seul objectif : rétablir l'honneur de sa famille. C'est sans compter sur son pire ennemi, prêt à tout pour l'atteindre.

Aidée par Hadrian, son fidèle ami, parviendra-t-elle à venger les siens et rétablir la vérité ? Laissera-t-elle le beau Kaleb toucher son cœur ?

Entrez dans le monde des changes-formes et de la magie, et laissez-vous guider par... la louve Dorée !

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Addictif ! Passionnant !

Tout commence par une légende, la légende de la louve Dorée. Cara MacKenzie, 22 ans, revient dans sa tribu qu’elle a dû fuir à l’âge de cinq ans après que tous les membres de sa famille aient été assassinés. Elle revient réclamer la justice et elle a tout programmé. Sauf que les évènements ne cessent de se mettre en travers de ses plans. C’est d’abord la rencontre avec Zack qui la reconnaît. Puis elle fait la connaissance de Kaleb MacKillian, ils portent chacun la marque de l’autre, leur attirance est irrésistible et il est le fils de celui qui a tué les siens.

J’ai tout de suite été séduite par la légende de la louve Dorée puis par les personnages et l’intrigue. Je dois avouer que dès qu’il s’agit de loups, j’ai tendance à acheter le livre les yeux fermés mais il n’est pas si facile d’écrire quelque chose de nouveau et Françoise Gosselin nous offre un roman à l’intrigue originale, empli de magie et de changes-formes, avec des personnages aux caractères bien trempés et chacun porteur d’une histoire difficile. Si Cara, Zack, Kaleb sont des métamorphes loups, le meilleur ami de Cara, Hadrian est une panthère. Et il en existe bien d’autres.

 

Mais il n’y a pas que la magie, c’est aussi une histoire de haine, vengeance, trahison. Depuis son plus jeune âge, Cara n’a connu que la trahison des membres de sa tribu, puis la fuite. Ensuite elle est tombée entre les mains du Milliardaire qui l’a torturée et terriblement maltraitée pendant des années ; son corps est couvert de cicatrices, témoignage des coups reçus. Elle et Hadrian sont poursuivis par ce Milliardaire, un mystérieux psychopathe, et je n’ai pas cessé de me demander quel pouvoir il pouvait bien posséder pour avoir réussi à les garder captifs.

Cara est revenue pour que justice soit faite et nous devinons que le sang va couler. Mais c’est encore une très belle histoire d’amitié, celle de Cara et d’Hadrian qui lui a sauvé la vie, appris à se battre et qui continue à veiller sur elle jour après jour.

Et puis il y a la légende qui prend vie au fil des pages et des rencontres que fait Cara. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais j’avoue que j’ai hâte de découvrir la suite de ses aventures.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Quête

Résumé :

« Tout va pour le mieux à Erenik. La parcelle vit au rythme de la nature qui se montre des plus généreuses avec ses habitants. Mais quand le premier signe de déclin vient troubler cette quiétude, les Erins sont en émoi. Il s’avère que les sages vont devoir choisir celui qui devra quitter les siens pour enrayer les évènements qui les menacent... »

Mon avis :

Surprenant ! Addictif !

« Erenik » m’a fait penser aux contes de mon enfance, non à cause des fées car il n’y en a aucune mais pour son ambiance de merveilleux. L’écriture est fluide et simple. Les Erins forment un peuple heureux et attachant. Hélas leur parcelle d’Erenik est en grand danger et menacée d’extinction. Pour la sauver, il faut qu’un Erin quitte la parcelle et traverse les quatre autres afin de redonner vie à la Nature.

Le sort, aidé du vieux sage Tano, va désigner Bost. Généreux et plein de ressources, ce dernier accepte la charge qu’il ne sollicitait pas. Nous allons le suivre tout au long de son périple. Il va être confronté à la violence, à la trahison et seuls son courage, son intelligence, son astuce mais aussi son amour pour Erenik et plus particulièrement pour Cuig, jeune garçon de 15 ans, maladroit et à la mémoire défaillante mais d’une gentillesse à toute épreuve ainsi que la mère de celui-ci, Bes, lui permettront de venir à bout de toutes les difficultés.

J’ai bien aimé « Erenik ». Yannick Neuzillet a su créer différents mondes où la Nature est un personnage à part entière. Les rencontres que va faire Bost sont toutes plus singulières les unes que les autres. Quant à la fin, cela a été une totale surprise. L’auteur est en train d’écrire un préquel à son œuvre que je découvrirai avec plaisir.

Voir les commentaires

1 2 > >>