Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Articles avec #humour catégorie

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Humour

Résumé :

Obsessionnelle, parano et hypocondriaque, Nora Hamzawi partage ses petites angoisses ordinaires avec humour et autodérision.
À mi-chemin entre séances chez le psy et journal intime, elle décortique des scènes de nos vies pour mieux y trouver sa place.
Comment fait-on pour avoir l’air à l’aise en soirée ? Qui sont ces gens qui fréquentent les stations de skis ? Y a-t-il un âge pour arrêter de regarder La Boum ? Pourquoi est-ce qu’on est obligé de se tutoyer dans les magasins bios ?
Son regard sur le monde, sa perception des situations et son désarroi, amusé et sensible, révèlent l’absurdité et la folie du quotidien.

En bref, si vous vous demandez régulièrement si vous êtes normal ou à côté de la plaque, cette introspection sans filtre devrait vous aider à relativiser !

Boulimique de travail, Nora Hamzawi fait des chroniques délirantes sur France Inter et partage ses humeurs chaque semaine dans Grazia. Dans ce journal d’une trentenaire névrosée, elle reprend le meilleur de ses textes qu’elle enrichit de nombreux inédits, illustrés par Anna Wanda Gogusey. Elle se produit également sur la scène du République, où son show, « Nora Hamzawi », fait salle comble depuis deux ans.

Mon avis :

Excellent !

Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Mazarine pour m’avoir fait découvrir Nora Hamzawi par le biais des Services Presse. Et j’ai adoré cette découverte. « 30 ans 10 ans de thérapie » est un livre que l’on peut mettre dans toutes les mains et qui pourrait être prescrit comme un remède à la sinistrose ambiante. C’est un mélange entre un journal intime et une séance de psychothérapie. Nora c’est un peu chacune de nous. Elle se pose les questions que nous nous posons sauf qu’elle va jusqu’au bout lorsque nous nous arrêtons au politiquement correct.

Nora est légèrement névrosée, un brin parano et totalement hypochondriaque. Saupoudrons le tout de mauvaise foi et ajoutons-y les superbes illustrations de Anna Wanda Gogusey. De plus c’est bien écrit et on se représente les scènes facilement. Avec impertinence et légèreté, Nora nous partage ses sentiments face aux problèmes qu’elle rencontre. Elle se moque avec beaucoup d’humour des soucis rencontrés dans la vie quotidienne. Avec énormément de verve, elle nous renvoie à nous-mêmes et qu’est-ce que ça fait du bien de découvrir que nous ne sommes pas seules à penser comme ça ! Je n’ai pas arrêté de rire, tout particulièrement au chapitre de Doctissimo et l’hypochondrie, des repas de famille, des rencontres avec les anciennes copines, des régimes… Bon j’arrête, j’ai ri à tous les chapitres. Comme c’est bien vu et comme c’est vrai !

Un livre qui vous rend la vie plus légère et qui fait du bien.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Comédie, #Chick Lit, #Humour, #Télé-réalité

Résumé :

Salomé rêve d’être actrice ; mais, pour l’instant, son plus grand rôle se résume à demander « moutarde ou ketchup ? » aux clients du food-truck dans lequel elle travaille. Alors, quand Pierre, un journaliste, lui propose de participer à une émission de télé-réalité, elle n’hésite pas longtemps avant d’accepter. D’accord, tout n’est qu’apparences et faux-semblants dans ce genre de productions. OK, le beau célibataire qu’elle va devoir séduire n’en a sûrement rien à faire de trouver l’amour. Mais il y a cette toute petite, cette infime chance d’être repérée par un grand producteur ! Et puis, cela lui permettra de passer un peu plus de temps avec Pierre, qui est aussi le présentateur de l’émission. Alors, oui, elle assume : pour réaliser son rêve, elle est prête à tout… ou presque !

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥

Hilarant !

Alors qu’elle ne rêve que de devenir une actrice célèbre, Salomé doit se contenter d’un emploi miteux dans un food-truck. Mais tout va changer. En effet, Pierre, journaliste et présentateur de l’émission de télé-réalité « Prêtes à tout » lui propose de participer. Après un moment d’hésitation, Salomé signe le contrat car c’est peut-être SA chance de rencontrer enfin un producteur qui fera décoller sa carrière et puis il y a quand même 1 million de francs suisses à la clé pour la gagnante. Alors bien sûr il va lui falloir partager la vie de 7 folles hystériques pour tenter de séduire « un homme célibataire, bronzé, musclé et décérébré », mais il y a le beau Pierre qui l’intrigue et l’attire…

J’ai passé un excellent moment avec ce livre et je remercie NetGalley et les Éditions Harlequin HQN pour ce service presse. Je me suis bien amusée et j’ai bien ri. Cléo Buchheim nous offre une satire de l’univers de la télé-réalité et c’est à mourir de rire. Certes elle force le trait mais les situations et les dialogues sont vraiment cocasses. Le Bachelor a un corps de rêve mais aucune conversation ce qui rend difficile les dialogues avec lui. Les filles du casting sont également de vraies caricatures et heureusement qu’il s’agit d’une comédie parce que vraiment ils ne font pas honneur au genre humain. Que ce soit le Bachelor ou les filles, ils doivent avoir un petit pois à la place du cerveau et bien sûr les hormones en folie. L’auteur porte un regard acéré sur notre société de consommation où la recherche de la célébrité et de la richesse font de nous des voyeurs et des exhibitionnistes. Elle a une plume fluide, agréable et ses personnages sont attachants. Elle parvient même à nous rendre attendrissants Dante le séducteur ou les filles du casting grâce à leurs travers ou leurs faiblesses. J’ai beaucoup ri mais ils m’ont touchée en même temps.

J’ai énormément apprécié le personnage de Salomé. C’est une jeune femme pleine d’humour qui se remet plus ou moins bien de sa rupture avec son petit ami. C’est quelqu’un de profondément gentil et généreux et les autres ont tendance à profiter d’elle. Heureusement elle a pour meilleur ami Shervin, son collègue de travail et colocataire, un jeune homme homosexuel équilibré et doué pour le bonheur. Il est un peu comme son frère, elle peut tout lui dire et il est d’excellent conseil. Et puis il y a une belle histoire d’amour émouvante et tendre mais je ne vous en dirai pas plus.

Alors si vous voulez passer un bon moment de détente, plongez-vous dans l’univers de Cléo Buchheim et accompagnez Salomé dans ses mésaventures.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Humour, #Comédie, #Deuil, #Relations frère-sœur

Résumé :

Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique.

Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier.
La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Coup de cœur ! Une comédie débordante d’humour et de tendresse !

Isabelle est une jeune femme de 32 ans désarmante qui déborde de charme. Lorsque nous faisons sa connaissance, elle vient de craquer pour une petite chienne chihuahua âgée, borgne et boiteuse qui ressemble à un rat d’égout d’après Quentin son compagnon.  C’est bien connu, l’amour rend aveugle et Isabelle la trouve sublime. Actrice sans cachet, elle gagne sa vie en travaillant quelques heures au MacDo. Sa vie va prendre un tournant à 180° lorsqu’après avoir refusé la demande en mariage de Quentin parce qu’elle ne veut pas d’enfant et rompu avec lui, elle se retrouve à la rue complètement fauchée. Elle va alors accepter la proposition d’Adriana Valentini, une adolescente de 17 ans, qui lui propose 10.000 euros pour séduire son veuf de père et ainsi faire échouer son mariage avec Colombe de la Fontardière. Pour cela, elle devra remplacer la nounou de son petit frère pendant 15 jours durant leurs vacances en Italie. Problème : Isabelle déteste les enfants et Nicolas le petit frère n’a plus dit un mot depuis la mort de sa mère, il y a cinq ans. Mais bon, elle est actrice non ?

Ce livre est un petit bijou. Marie Vareille possède ce talent rare qui consiste à aborder les sujets les plus graves avec légèreté et délicatesse. Parce que ne nous leurrons pas, il s’agit de deuil, de la douleur d’avoir perdu une mère et une épouse. Nicolas est un petit garçon tellement blessé qu’il en est devenu muet. L’auteur a ajouté une touche de paranormal. En effet, Nicolas voit sa mère et les dialogues qu’il a avec elle sont surprenants et un peu déstabilisants. Ses deux sœurs Adriana et Zoé, son père Jan ont eux aussi chacun réagi à leur manière pour tenter de gérer cette absence.

Et malgré cela, j’ai ri d’un bout à l’autre du livre. Les aventures d’Isabelle et tout particulièrement sa rencontre avec la grand-mère italienne des enfants est à mourir de rire. Isabelle est confondante de naturel et elle a un don tout particulier pour mettre les pieds dans le plat et sortir des réflexions qu’il serait plus sage de taire. Ses démêlées avec les enfants sont très drôles mais en même temps pleines de tendresse et ce n’est pas un hasard s’ils s’apprivoisent mutuellement.

Marie Vareille nous offre des personnages tous plus attachants les uns que les autres qu’il s’agisse d’Isabelle, de ses amis ou de la famille qui l’a embauchée. Il y a beaucoup d’amour et de tendresse dans ce livre et je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Mazarine pour ce service presse. Marie Vareille est une auteure que je vais suivre. C’est le second livre que je lis d’elle, le premier étant « Elia la Passeuse d’âmes » que j’avais énormément apprécié. Elle écrit très bien, ses intrigues sont fascinantes et elle a l’art de croquer le quotidien avec humour.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Comédie, #Humour

Résumé :

Moi, c’est Lola. Petite (pas tant que ça). Grosse (aucun commentaire). Et (presque) mariée (enfiiiiin !).

Vous y croyez ? Moi, Lola, je vais me marier. Et pas avec le premier venu, non, avec mon Sexy-Fossettes rien qu’à moi, l’homme le plus hot de toute la planète. En plus du mariage à préparer, j’ai aussi décidé d’ajouter : un déménagement de New York à Montpellier, un bébé qui me transforme en grosse baleine et… la rencontre officielle de Jerry et de mes parents. Un homme normalement constitué se tirerait en vitesse pour échapper à tout ça – et surtout à ma famille de dingues –, mais, heureusement,  mon futur mari est tout sauf un homme comme les autres !

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥

Hilarant ! Un régal !

Je remercie NetGalley et les Éditions Harlequin HQN pour ce service presse que j’ai adoré.

Lola et Jerry quittent New-York pour Montpellier. Jerry va ainsi faire la connaissance de toute la famille « de dégénérés » (ainsi les nomme-t-il en pensée) de Lola.

J’ai ri d’un bout à l’autre du récit. Les mésaventures de Lola, enceinte, et de Jerry confronté à son futur et terrifiant (pour lui) beau-père sont désopilantes. Les réflexions de Lola lorsqu’elle essaie de se glisser dans des vêtements devenus trop étroits sont à mourir de rire. Et je gage que je ne serai certainement pas la seule à me remémorer certains épisodes personnels : que celle qui n’a jamais tenté de rentrer dans un pantalon trop étroit lui jette la première pierre ! Heureusement Jerry, monsieur Sexy-Fossettes, est là pour l’aider à ne pas sombrer à la suite de ses combats contre des vêtements récalcitrants. Et que dire de Raspoutine le chat, surnommé Catzilla par Jerry qui a beaucoup de mal à se faire accepter par le félin ? Sans oublier Chewbacca le spitz nain des parents de Lola, avec lequel il ne s’entend pas mieux. Cela dit, il y a quand même une ombre au tableau : il semblerait que Jerry cache de lourds secrets qu’il se refuse à révéler à Lola.

Louisa Méonis nous offre des dialogues pleins d’humour avec des répliques impayables et tout un tas de situations cocasses. Je n’ai pas lu la saison 1 de Lola mais je suis bien décidée à combler cette lacune.

Conclusion : une histoire récréative très agréable. Seul bémol : je n’aime pas les livres qui multiplient les saisons et les épisodes, je préfère un seul recueil, donc en ce qui concerne la saison 2, j’attendrai qu’elle soit complète pour découvrir la suite.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Thriller, #Humour, #Chats, #Comédie

Résumé :

Fripon n'est pas un chat ordinaire, et il en a conscience. Suivez cet étrange animal dans sa maison de mafieux, et devenez spectateur de sa vie à travers son aventure poilante qui l'entraînera malgré lui à la découverte de ses origines. Glissez-vous dans la peau d'un chat pendant ces quelques pages, et gardez à l'esprit ces quelques mots d'ordre : « insoupçonné, intouchable, orgueilleux ».

Découvrez ce thriller humoristique dont l'enquête est menée (contre son gré) par un chat qui ne souhaitait rien faire d'autre que dormir...

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥

Férocement drôle !

Fripon, un magnifique chat blanc très très conscient de sa beauté et de son intelligence supérieure, raconte son histoire qui est une hymne à sa perfection et à son esprit incomparable. Il est l’heureuse possession, oups pardon ! l’heureux propriétaire d’une vaste propriété abritant une famille de mafieux.

Rien ne va plus au pays de la mafia, une somme importante — 500.000 euros — a été volée et Richard dit le Caïd cherche le responsable. C’est sanglant et trash mais vu à travers les yeux de Fripon, cela permet de tenir l’horreur à distance. Et c’est vrai que ce chat est unique : il mène le Caïd par le bout du nez, a des avis bien tranchés sur tout et est capable de comprendre et d’utiliser le langage humain. Égoïste, voleur, manipulateur, fainéant et méprisant mais également attendrissant et émouvant, Fripon nous dresse les portraits décapants des humains qui l’entourent et il nous entraîne avec lui dans ses multiples aventures et son enquête sur ses origines.

On sent que Theo Lemattre s’est bien amusé à écrire les aventures de Fripon et nous nous amusons avec lui. C’est très drôle, plein de cynisme et d’une imagination débordante. Chaque « Chat Pitre » est l’occasion d’une nouvelle aventure mais également d’une leçon de philosophie féline à la Fripon. Un seul petit bémol, il reste encore trop de fautes d’orthographe, de coquilles, mais cela ne gâte en rien le talent de l’auteur.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Chick-lit, #Humour, #Romance, #Célibat, #Famille, #Monde professionnel

Résumé :

« Tout a commencé par une séance de cartomancie à laquelle je n’aurais jamais participé si j’avais été au courant que c’était un coup tordu de Marianne. Et bien m’en aurait pris car ensuite, c’est carrément toute ma vie qui est devenue incontrôlable. Juste au moment où je rencontre le prince charmant alors que je ne croyais même pas en lui, ma mère se mêle de ma vie sentimentale et me fourre dans les pattes un bad boy absolument irrésistible ! Comme si ça ne suffisait pas, ma patronne complote pour me piquer le prince charmant et ni ma meilleure amie ni la voyante – lucide peut-être, mais pas extra – ne sont fichues de me donner le moindre conseil utile ! Alors, évidemment, comme à mon habitude, j’accumule gaffes sur mauvaises décisions, parce que jongler entre deux mecs, c’est plus difficile que ça en avait l’air au début. Je l’ai toujours su, ma maladresse me perdra ! Et maintenant, pas besoin d’être médium pour voir que je suis dans le pétrin jusqu’au cou ! »

Mon avis :

Les réjouissantes mésaventures d’une jeune femme !

Amandine ne sait plus à quel saint se vouer. Tout d’abord sa meilleure amie Marianne lui a tendu un traquenard et la voici qui se retrouve face à une voyante extra-lucide, elle qui n’y croit pas ! Puis sitôt la consultation achevée, elle doit faire face à l’une de ses plus grandes peurs : le dentiste ! Et là, quel choc ! Le dentiste a tout du prince charmant et il a l’air de craquer pour elle. Le soir-même, elle mange chez sa mère et re-choc : celle-ci a invité, pour essayer de la caser, un jeune homme bien sous tous rapports et qui est en fait le type exact de bad boy pour lequel elle craque. Et que dire de son dragon de chef qui a des vues sur son prince charmant…

J’ai retrouvé avec plaisir la plume d’Hélène Caussignac. C’est léger, plein d’humour et de délicatesse. Je me suis amusée à chaque page : Amandine ne cesse d’accumuler gaffes, mensonges et quiproquos pour notre plus grande joie ce qui l’entraîne dans des cascades d’imprévus, de catastrophes et d’incidents tous plus drôles les uns que les autres.

Mais derrière l’humour, l’auteur traite également de problèmes bien plus graves comme la solitude et le célibat, la difficulté à trouver sa place dans la vie, dans le travail, les relations mère/fille difficiles et nous offre une magistrale leçon sur l’importance de vivre l’instant présent.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Humour, #Romance, #Divorce, #Nounou, #Enfants, #Famille

Résumé :

« Laurette est pleine de vie, rigolote et un brin excentrique. Pour elle, passer de conseillère en cosmétiques à pharmacienne, c’est du tout cuit. On cherche une nounou ? Elle est partante aussi. Mais qui dit nounou, dit petits diablotins, et Laurette est loin d’imaginer que les enfants ne seront pas les seuls à lui mettre les nerfs en pelote. Car si Simon Ferry est certes un papa célibataire un peu dépassé, il incarne surtout exactement son idéal masculin.
Seul hic : Laurette n’est pas tout à fait standard, dans son genre. »

Mon avis :

Coup de cœur ! Un petit bijou d’humour et de tendresse !

Laurette est une jolie jeune femme douée d’un heureux caractère et d’une silhouette pulpeuse. Pleine de charme et d’humour, fantaisiste, elle accueille la vie et ses aléas avec générosité. C’est ainsi qu’elle se retrouve à postuler comme nounou auprès de Simon Ferry, jeune père divorcé de trois enfants. Et quels enfants : de vrais petits diables ! Laurette, nouvelle Mary Poppins, aura fort à faire avec tout ce petit monde.

J’ai adoré ce livre que j’ai dévoré. Christy Saubesty avec beaucoup d’humour et encore plus de tendresse nous plonge dans le foyer d’un jeune père absolument craquant, débordé par sa turbulente progéniture. L’auteur nous fait ressentir avec beaucoup de délicatesse la souffrance de ces enfants qui ne savent plus trop comment exprimer la douleur de cet abandon, les difficultés de Simon qui se retrouve bien souvent dépassé par l’imagination pleine de malice de ses enfants. Elle aborde également avec Laurette les difficultés que rencontrent toutes les femmes dont la silhouette ne correspond pas aux diktats de la mode, le manque de confiance en soi, les doutes quant à sa capacité de plaire…

Je l’avoue, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette jolie romance tellement plus profonde que ce à quoi on pouvait s’attendre. Sous les rires et les sourires, Christy Saubesty a su nous parler avec beaucoup de finesse de certains problèmes si courants de notre société. Et c’est un livre qui vous met en joie et vous procure du bonheur !

Mais voilà, on n’a pas toujours ce qu’on veut dans la vie… Raison pour laquelle Laurette était foncièrement positive, bravant les moqueries et les petits aléas du quotidien pour ne voir que ce qui était beau, coloré et drôle, quitte à en rajouter un peu de temps à autre.

page 10

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Humour, #Romance, #Noël, #Nouvelle

Résumé :

« Entre Lou et Nick, c'est la guerre des voisins. Ils mettent tout en œuvre pour faire craquer l'autre, quitte parfois à dépasser les limites.
Comment vont-ils gérer leur proximité alors qu'ils se retrouveront confinés en tête à tête lors du réveillon de Noël?
Une nouvelle détonante qui vous fera osciller entre humour et amour vache. »

 

Mon avis :

Fous rires assurés ! Un vrai bonheur !

C’est la guerre entre Lou et son voisin de palier Nick ; ils ne savent plus quoi inventer pour pourrir la vie de l’autre et ils ne manquent pas d’imagination… Les mauvais tours qu’ils se jouent sont à mourir de rire. Mais se détestent-ils vraiment ou cette guerre cache-t-elle autre chose ?

J’avais le moral dans les chaussettes quand j’ai commencé ma lecture mais après quelques lignes, j’ai éclaté de rire et je n’ai pas arrêté jusqu’à la fin. Je remercie vraiment Kaléna pour ce cadeau et pour son talent.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #CETRO, #Société, #Humour, #Satire, #Nouvelles

Résumé :

« Cetro est un animal étrange. Atteint d'une anomalie génétique, il est impossible de lui faire fermer son insondable clapet sur tous les sujets du quotidien. Il ne peut s'empêcher de tout tourner en dérision, lui-même avant toute chose. Rarement sérieux, il sait toutefois se faire tendre lorsque cela arrive. Car il aime à en crever ce monde qu'il moque sans trêve. Il aime l'humain dont il dépeint les travers, se servant pour cela de ses propres démons et contradictions. Ce recueil, publié à la demande expresse des lectrices et lecteurs qui le suivent, regroupe ses billets d'humeur, ses coups de gueule et de cœur. En fin d'ouvrage, deux de ses nouvelles vous sont aussi proposées. »

 

Mon avis :

Waouh ! Un concentré de Cetro ! Un régal !

Depuis que j’ai découvert Cetro et sa plume sans pareille, je n’ai jamais été déçue et ce recueil m’a une fois de plus emportée par la verve incroyable de son auteur. Cetro est avant tout un auteur pudique à l’extrême et jamais il ne manifeste mieux sa tendresse et son cœur d’ « ours en guimauve » que lorsqu’il manie un humour mordant, grinçant, graveleux même.

Ses billets d’humeur sont de petites merveilles. Pour ceux et celles qui le suivent, nous avons la joie de les lire chaque jour sur sa page facebook. Mais un énorme merci à ceux et celles qui l’ont convaincu de les réunir dans ce livre. Cetro manie le verbe avec dextérité, il peut aborder tous les genres avec un égal succès. Il vous fait tordre de rire et l’instant d’après vous êtes tellement ému que vous vous retrouvez à verser des larmes d’émotion. Puis il vous fait frissonner de peur et vous glace, je pense en particulier à l’une des nouvelles qu’il nous offre à la fin de son livre. Vous pensez qu’il se moque de tout et il vous surprend par ses cris du cœur et sa défense des opprimés : infirmières, SDF, solitude des personnes âgées, ouvriers… Il a également l’âme d’un poète.

Alors un seul conseil, lisez ce petit livre et vous n’aurez qu’une envie, c’est de découvrir toutes les autres œuvres de Cetro.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Humour, #Satire sociale, #Animaux de compagnie, #Noël

Résumé :

« "Comment je n'ai jamais réussi à attraper le père Noël" : un conte satirique humoristique, un livre pour se faire du bien, pour chouchouter votre moral.


La famille Lachance :
une mère experte en catastrophes ;
un père qui se transforme en bombe sexuelle lorsqu’il tond le gazon ;
une fille capable des plus délirantes inventions pour attraper le père Noël ou sauver le monde.
Les péripéties de la famille Lachance n’ont pas fini de vous étonner et de vous faire rire !
Un scénario original, une fable moderne dans laquelle les sujets de fond de notre société sont traités avec recul et humour.


Extraits de commentaires de lecteurs :
- Génial ! L'auteure s'est fait plaisir et ce plaisir est partagé.
- Un petit bijou !
- S'évader : je n'aurais pu trouver meilleur livre pour me changer les idées.
- Un très bon moment à passer...


Résultat d'un pari réussi : écrit en une semaine, ce "feel good book" est à lire d'une traite pour chouchouter votre moral.
Un challenge réussi pour un bonheur partagé et à partager avec famille, enfants, amis et... animaux de compagnie. »

Mon avis :

Hilarant ! Un livre qui vous mettra le cœur en joie et ensoleillera votre moral !

Bernadette Lachance, l’épouse, est une catastrophe ambulante. Avec elle la plus simple des activités se transforme en cataclysme pour notre plus grand bonheur. Jusqu’au chat Gaspard qui doit régulièrement être sauvé par les pompiers car adepte de l’escalade des arbres, il ne sait pas redescendre et miaule désespérément pour qu’on aille le récupérer. Les choses ne font que se compliquer avec la naissance d’une petite fille : Lisa. Heureusement, Bernadette a l’heureuse idée d’acheter un chien, Apollon, qui devient la nounou attitrée de la petite Lisa qui apprend très tôt à se tenir loin de sa mère, véritable aimant à catastrophes, suivie en cela par Apollon et Gaspard. Lisa ne rêve que de jouets de garçon et a en horreur la couleur rose. Persuadée que le Père Noël ne peut avoir des idées aussi ringardes que celles de ses parents sur ce qui est bon pour une petite fille, elle décide de l’attendre le 24 décembre au soir pour échanger ses jouets de fille contre ceux de garçon. Elle invente alors la « machine à donner des baffes » pour ne pas s’endormir à l’heure fatidique. Puis d’autres inventions suivent toujours dans le but de mettre enfin la main sur le Père Noël.

Laurence Labbe joue avec les mots : les Lachance, le village de Trou dont les habitants sont les trouillards. Les inventions de Lisa pour essayer d’attraper le Père Noël sont toutes plus drôles les unes que les autres, d’autant plus qu’elle échoue toujours dans sa quête pour des motifs à mourir de rire. Lorsque Lisa a atteint ses seize ans, c’est l’occasion pour l’auteur de nous offrir une peinture au vitriol de la société tout en restant aussi drôle.

Ce livre a été l’occasion d’une cure de rires et je la recommande à tous ceux qui ont envie de passer un excellent moment de détente, de s’évader du quotidien, de s’amuser, d’ensoleiller leur moral…

Voir les commentaires

1 2 3 > >>