Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

quete

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Magie, #Quête, #Aventure, #Mystère

Résumé :

De son passé, Shandra ne se rappelle que les nombreuses années à l'Académie, entre sa formation de maître et sa dévotion à la déesse Ashara. Bientôt, elle affrontera l'épreuve qui lui permettra d'intégrer les rangs des « ombres du palais », comme on nomme les guerriers au service des souverains. Cette épreuve, c'est son nouveau maître d'armes, l'énigmatique et troublant Kalhen, qui l'y prépare.

Alors que leur attirance réciproque se transforme en désir, Shandra est loin de s'imaginer le double jeu auquel il se livre, et encore moins que leurs destins sont intimement liés...

Entre les tensions qui règnent parmi ses compagnons d'armes, la soif d'un sabre buveur d'âmes et les exigences d'un ancien dragon, Shandra parviendra-t-elle à trouver sa voie ?

Mon avis :  ♥ ♥ ♥ ♥

Un roman de fantasy mené tambour-battant.

Shandra vient d’achever sa formation de combattante avec Tholsen qui est à la fois un maître, un ami et un père adoptif pour elle qui a tout oublié de son passé. Elle va donc changer de maître d’armes et poursuivre son entraînement avec Kahlen qui vient de la capitale. Celui-ci la trouble et l’attire à la fois. Grâce à lui, elle va réussir et terminer sa formation qui lui permettra de devenir non seulement un maître mais aussi une Ombre du Palais. Dès lors, elle va entreprendre sur l’ordre de l’impératrice une quête dangereuse, accompagnée de la mystérieuse sœur-sorcière Shyle qui la mènera sur une route emplie de dangers mais aussi de révélations. Retrouvera-t-elle la mémoire ? Et quel rôle Kahlen jouera-t-il dans sa vie ?

Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions MxM Bookmarks pour l’envoi de ce service presse. Shandra est en possession d’un sabre buveur d’âmes qui l’a choisie : son nom, Maël’Yenn. Son acier absorbe sang et larmes. Il est habité par un esprit guerrier qui a sa propre volonté et qui cherche parfois à dominer Shandra. Celle-ci est une jeune femme loyale qui refuse de tricher, d’utiliser le poison à l’inverse de Kahlen qui n’a pas de tels scrupules.

Florence Cochet a une belle écriture et a créé un univers de fantasy très dense et complexe. Portails magiques, sabre buveur de sang, animaux mythiques, assassins au nom évocateur de Danse-Lames ou Frères du Masque, nombreux dieux et déesses avec leur propre mythologie, vampires se succèdent tout au long du récit. Les aventures se déroulent à un rythme très rapide ainsi que les rebondissements et les révélations, on n’a pas le temps de souffler. Du coup, je trouve que bien que le récit soit passionnant, il manque un peu de profondeur. Tout va trop vite et cela se fait au détriment des personnages. J’aurais aimé que l’auteure s’y attarde et en apprendre un peu plus sur leur histoire. Par contre, j’ai adoré Gobe-Mouche

Gobe-Mouche

le dragonnet. Grâce à lui, l’atmosphère s’allège, cela met une note d’humour et de gaieté au sein de l’intrigue.

Cela a été un excellent moment de lecture et « Le sang de la guerrière » ravira tous les amateurs de fantasy.

Gobe-Mouche

Gobe-Mouche

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Roman, #Littérature, #Coopération, #Philosophie, #Quête

Résumé :

C’est à Madagascar que pousse l’arbre du pèlerin.
Julien, jeune coopérant, vit sur la grande île, en lien étroit avec une communauté de missionnaires jésuites. Proche d’une population marquée par la pauvreté, entre ville et brousse, engagé dans des activités de solidarité, attentif à ceux qu’il rencontre, il découvre le quotidien d’une mission avec sa part d’ombre et de lumière. Jusqu’à s’interroger de plus en plus sur le sens de son existence.
C’est alors qu’une expérience spirituelle le bouleverse. La sensation d’être profondément aimé par Quelqu’un. Mais de qui s’agit-il ? À quoi l’appelle-t-il ? Et pour quel avenir ?
Il y a des romans d’initiation ou d’aventure, d’anticipation ou d’éducation sentimentale. L’arbre du pèlerin est d’abord le roman d’une vocation, d’une liberté qui se découvre elle-même. Sans que tout soit écrit à l’avance. 

Mon avis : ✯ ✯ ✯ ✯ 

Une belle lecture.

Plus qu’un roman de vocation, je dirai qu’il s’agit plutôt d’un roman de quête, de questionnements. C’est l’histoire de Julien, un jeune coopérant de 26 ans à Madagascar. À l’âge de 12 ans, il a vécu l’expérience d’une rencontre, d’un ami intérieur, d’une promesse d’un amour plus fort que tout brisant sa solitude. Puis le temps a fait son œuvre et il a plus ou moins oublié. Jusqu’à ce jour où une phrase lue dans l’autobiographie de St Ignace de Loyola résonne en lui comme un coup de tonnerre. Dès lors Julien ne cesse de s’interroger et de tout remettre en cause.

Je remercie Masse Critique Babelio ainsi que les Éditions Salvator qui m’ont permis cette belle lecture. Julien est un jeune français idéaliste qui est venu à Madagascar pour aider. Il prend conscience qu’il ne s’est pas conduit avec humilité envers les autochtones mais plutôt avec l’arrogance des gens riches face aux pauvres. Avec lui nous découvrons la vie difficile de cette population durement touchée par la corruption, la pauvreté, la malaria, les cyclones… Julien lutte contre ses déceptions, ses doutes devant les faiblesses de l’Église et de ses ministres mais aussi face à sa propre incapacité à réaliser ses idéaux d’amour et de service. Il ne comprend pas comment deux prêtres, le Père Irina et le Père Charles,  peuvent se haïr, l’un allant jusqu’à accuser l’autre de meurtre et de graves malversations. Où se trouve la vérité ? Heureusement il peut compter sur la sagesse et le discernement du Père Krzysztof ou encore sur Sylvain, un jeune frère jésuite. Il se demande également quels sont ses sentiments envers Magda, une jeune malgache d’une grande beauté. Jusqu’à ce jour où il est frappé par une phrase de St Ignace de Loyola dans son autobiographie. Tout va devenir lumineux pour Julien, il se découvre aimé infiniment et libre de choisir son chemin. Il est alors transformé et de silencieux et solitaire, il va devenir proche de ceux qui l’entourent, à leur écoute, capable de transformer son amour en actes.

 

Guilhem Causse

Guilhem Causse est un père Jésuite, Docteur en philosophie. « L’arbre du pèlerin » est son premier roman. D’une plume élégante, avec un riche vocabulaire, il a su à merveille retranscrire le rythme lent, l’atmosphère étouffante qui peuvent régner à Madagascar. Cela s’harmonise avec les questionnements de Julien, il faut du temps pour trouver des réponses et la paix du cœur et de l’esprit.

Ravinala, ou arbre du voyageur

Ravinala, ou arbre du voyageur

Ravinala, ou arbre du voyageur

Ravinala, ou arbre du voyageur

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Littérature, #Quête, #Chamanisme, #Amérindien, #Initiation, #Spiritualité, #Autobiographie

Résumé :

« Je pars pour le Dakota du Sud. Direction Amsterdam, puis Minneapolis, où un troisième avion m'emmènera à Rapid City, ville située aux pieds des Black Hills, en plein territoire indien. Là-bas, une voiture de location m'attend. Je vais conduire jusqu'à la petite ville de Deadwood, pour y rejoindre l'hôtel que j'ai réservé en ligne, il y a quelques mois. L'établissement s'appelle le Mineral Palace Hotel & Gaming et possède son propre casino. Alors que l'avion décolle, mon esprit continue à s'interroger, à revenir en boucle sur tous les curieux événements qui m'ont poussée à entreprendre ce voyage. »
 

Quand Sitting Bull apparaît mystérieusement dans sa cuisine, Claire, scénariste parisienne et mère de deux enfants, cherche à décrypter le sens de cette vision... Sa quête la conduit d'abord chez une chamane russe, puis auprès d'Ernie LaPointe, l'arrière-petit- fils du célèbre chef indien.
Ce périple insolite en terre sioux permet à Claire Barré de nous raconter, non sans humour, sa découverte du chamanisme et nous offre une plongée dans les coulisses de la création littéraire et de ses imprévisibles sources d'inspiration.

Mon avis : ✯ ✯ ✯ ✯ ✯

Un livre déroutant et captivant.

Un jour comme tous les autres, Claire Barré a la surprise de voir un chef indien lui apparaître lors de son repas en famille. Cette vision va durer quatre jours durant lesquels elle découvrira grâce à ses recherches sur Internet qu’il s’agit de Sitting Bull. Désireuse de comprendre pourquoi il lui est apparu et quel message il a pour elle, l’auteure va nous partager ses voyages et découvertes avec beaucoup d’humilité et d’humour.

J’ai été totalement surprise par ce livre. Je ne connais rien aux voyages entre les mondes ni aux voyages intérieurs ni au chamanisme même si cela fait un moment que je me promets d’étudier ce dernier. Avec Pourquoi je n’ai pas écrit de film sur Sitting Bull, je m’attendais à découvrir la biographie de ce chef indien ainsi que la vie des Amérindiens aujourd’hui. Or Claire Barré nous raconte beaucoup plus. Elle nous partage son expérience du chamanisme et nous emmène avec elle en territoire sioux, dans le Dakota du Sud. Nous faisons la connaissance de l’arrière-petit-fils de Sitting Bull, Ernie LaPointe, et avec lui nous en apprenons davantage sur la culture et les croyances amérindiennes ainsi que sur le sort de la jeunesse dans les réserves.

Claire Barré a une écriture limpide et avec des mots bien choisis, elle nous fait part de ses voyages intérieurs, chamaniques. Elle ne nous impose rien, l’humour est partout présent ainsi qu’une sorte de détachement et de sagesse. Nous demeurons libres d’adhérer ou non à ce qu’elle écrit. L’auteure est d’une franchise totale et ne nous cache rien de ses fantasmes, hésitations ou doutes. Avec elle, nous rencontrons la chamane Elena Michetchkina et nous accompagnons Claire dans ses voyages chamaniques.

Un livre étrange et fascinant qui nous pousse à nous interroger sur le sens de nos vies, de nos rencontres, sur les conséquences de nos actes. Un livre que je relirai et méditerai.

Un grand merci pour cette lecture à NetGalley et aux Éditions Robert Laffont.

Claire Barré et Ernie LaPointe

Claire Barré et Ernie LaPointe

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Littérature, #Quête, #Roman psychologique, #Psychologie, #Suspense, #Amitié, #Amour, #Drame

Résumé :

1979. Quatre ados vivent un été enchanté dans la campagne lorraine, rêvant autour de la jeunesse débridée d’Augustin d’Hippone, au rythme de la musique de Led Zeppelin.

1985. Le plus prometteur d’entre eux est assassiné. Qui l’a tué ?

2008. Son fils cherche à comprendre ce qui est arrivé à son père quand il avait son âge. Que s’était-il noué entre les quatre amis l’été de leurs 17 ans ? Dans sa quête, il rencontre la fille de l’un d’eux. Quelle est l’origine de leurs prénoms : lui Robert, elle Esfera ? Quel est le rapport avec le sentiment d’Esfera de vivre entourée de brouillard ? Que verront-ils surgir lorsque celui-ci se dissipera ? L’amour peut-il y avoir sa place ?

Thriller, roman psychologique et d’initiation aussi bien que récit d'une quête d'identité, La fille au mitote fait monter le suspense au fur et à mesure de rebondissements inattendus jusqu’au dénouement final, qui prend le lecteur par surprise.

Mon avis : ✯ ✯ ✯ ✯   

Un premier roman surprenant et difficile à classer.

Thriller, roman psychologique et d’initiation, récit d’une quête d’identité, roman policier ? Oui et non dans la mesure où ce roman ne correspond pas vraiment à ce que nous évoquent les termes ci-dessus. C’est un peu de tout cela mais traité à la manière de l’auteure. La plume de Marceline Bodier est superbe et l’univers qu’elle nous décrit captivant. Il correspond tout à fait à la définition du mitote : « “Votre esprit tout entier est un brouillard que les toltèques appellent un mitote (prononcez mi-to-té). Votre esprit est un rêve dans lequel des milliers de personnes parlent en même temps, et personne ne comprend personne. Telle est la condition de l’esprit humain : un grand mitote, à cause duquel il vous est impossible de voir qui vous êtes vraiment. » (https://voyageaucoeurdelhumain.wordpress.com/tag/accords-tolteques/)

Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Librinova pour l’envoi de ce Service Presse. J’avais été attirée par le résumé et je pensais me plonger dans un thriller plein de suspense et de rebondissements. À ma grande surprise, cela n’a pas été vraiment le cas. Alors si dans les faits, le résumé est tout à fait exact, la manière dont Marceline Bodier développe son intrigue nous offre plutôt la chronique d’une époque ainsi que la quête d’identité de ses personnages, différente selon la génération à laquelle elle s’adresse. L’auteure a particulièrement travaillé leur psychologie et on suit leur parcours sans aucun ennui. Les descriptions sont extrêmement réalistes et empreintes d’une certaine poésie. Marceline Bodier nous conte une histoire, chaque fois différente selon celui qui nous la narre, on voit comment une même scène peut être perçue différemment selon la personne et le suspense monte petit à petit. Qui a tué Stéphane, ce jeune homme charismatique et tellement prometteur stoppé à l’orée de l’âge adulte ? La fin m’a totalement surprise et laissée un peu sur ma faim. Il y a tellement de questions qui restent sans réponse.

Une belle lecture que j’ai quittée à regret.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Littérature Jeunesse, #Quête, #Magie, #Suspense, #Légendes, #Aventure

Résumé :

Le troisième Monde est menacé. Un puissant sorcier œuvre pour le plonger dans le chaos et les ténèbres en imposant sa domination.

Mais la prophétie d'un mage ancien offre encore un espoir. Elle annonce la venue de trois héros. Habitants d'un tout autre monde, ils seront bientôt appelés à sauver celui de la Magie.

Leur arrivée est imminente mais nul ne le sait encore. Nul ne sait qui ils sont.
Les Elus, eux-mêmes, ignorent que leur destin est déjà écrit.

Mon avis : ✯ ✯ ✯ ✯ 

Un roman de fantasy foisonnant et tout à fait passionnant !

Les jumelles Marie et Lucie ainsi que leur cousin José sont partis faire une ballade à bicyclette en forêt. Alors qu’ils sont perdus, ils découvrent une mystérieuse maison coloniale bien cachée. Dévorés de curiosité, ils décident de la visiter. À l’étage, ils découvrent un mystérieux miroir qui cache une porte. Dans la pièce cachée, ils trouvent un coffret à bijoux qui recèle un magnifique médaillon en cuivre représentant un mage tenant une boule de cristal et une épée. Alors que les trois cousins se disputent le médaillon, chacun tirant dessus pour tenter de l’obtenir, il se brise en trois. Une violente tempête se lève et magiquement les emporte dans le coffret qui est devenu une porte vers ailleurs. Lorsqu’ils reprennent conscience, les trois cousins sont séparés et sont chacun en possession d’un fragment du médaillon. Ils vont tout mettre en œuvre pour se réunir et leur chemin va se révéler plein de surprises et de péril.

Je remercie Egérie qui m’a proposé son manuscrit par l’intermédiaire de Simplement Pro. Une fois ma lecture commencée, je n’ai plus arrêté. Le monde que nous propose l’auteure est complet et nos trois héros sont attachants. Leurs réflexions sont pleines d’humour. De plus, durant leur quête pour se retrouver, ils vont se lier d’amitié avec des personnages très sympathiques, Widley un jeune voleur au caractère bien trempé, sa grand-mère Scatach la magicienne, Valandra une magnifique jeune femme et son père Calchas un puissant devin, Yzhi le sage. Leur route pavée de dangers les mettra en relation avec toutes sortes de personnages mythiques, fées, griffon, nains, elfes, dryades, nymphes, trolls, dragons et j’en passe. Le Troisième Monde créé par Egérie est magique et les descriptions qu’elle nous en donne sont pleines de poésie et très précises. On sent qu’elle maîtrise son sujet.

Il est très difficile de faire du nouveau en fantasy et « Les Élus » m’ont fait penser au « Monde de Narnia », trois jeunes héros qui basculent dans un autre monde ainsi qu’au « Seigneur des Anneaux » avec ses elfes, ses nains, son sorcier maléfique. Ils ont beau avoir vingt ans, ils se conduisent davantage comme des adolescents d’une quinzaine d’années. Mais le style de l’auteur, sa plume nerveuse et élégante font qu’on ne s’ennuie pas un seul instant. Chaque chapitre donne la parole à un des cousins et j’ai suivi leurs aventures comme si j’y étais.

Un premier roman prometteur, une saga fantasy qui s’adresse plutôt à un public jeune et qui les ravira.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Science-Fiction, #Fantastique, #Suicide, #Quête

Résumé :

Trois jeunes gens d’époque et de lieux différents meurent. Une vestale romaine, un Japonais des années 30 et un Allemand des années 2020 : leur seul point commun est qu’ils se sont tous suicidés. Tous les trois se retrouvent dans un lieu étrange : le monde d’Ether, un système constitué de gigantesques anneaux concentriques : terre, air, eau, feu et métal. Quel est donc ce monde où semblent s’être réunis les jeunes de toutes les époques ayant mis fin à leur jour ? La réponse est au centre du système, mais pour y arriver ils devront franchir tous les anneaux et rejoindre le centre. Seuls ceux qui atteignent le but auront une réponse. Un seul clan gagnera et ils sont nombreux à vouloir tenter l’aventure.

Mon avis :

Addictif ! Un univers tout à fait original et des personnages atypiques.

D’habitude je ne suis pas très science-fiction mais le résumé m’avait vraiment intriguée et je ne regrette absolument pas d’avoir cédé à ma curiosité. Après s’être suicidé, Mutsuo, un Japonais des années 30, reprend conscience dans un monde étrange où il se retrouve seul. Décidé à en finir une bonne fois pour toutes, il se fait hara-kiri avec son katana qu’il a trouvé auprès de lui mais il reprend de nouveau conscience dans le même monde étrange. Opimia, une Vestale (environ 235 ans avant Jésus-Christ), s’est ôtée la vie dans le temple de Vesta par pendaison. Elle ne comprend pas où elle se trouve mais conserve l’espoir de découvrir d’autres ombres comme elle. Luther, à Cologne né en 2012, après avoir perdu la partie dans un jeu vidéo, a décidé d’en finir et pour cela a trafiqué sa console afin d’être tué par une gigantesque décharge électrique. Il décide lui aussi de partir à la découverte de ce monde inconnu. Tous trois vont finir par se rencontrer et ils découvriront ensemble cet étrange univers.

Ce qui est fascinant d’emblée c’est la variété d’émotions et de réactions de nos trois personnages. Nicolas Bouchard les fait réagir en fonction de leur époque et c’est passionnant de voir leurs différentes croyances se confronter. Ils ont également conservé tous leurs défauts et mauvaises habitudes. De même, ils s’expriment dans leur langue natale ce qui constitue un frein à leur communication. Si Mutsuo connaît quelques mots d’allemand qui lui permettent de communiquer avec Luther, aucun des deux ne comprend ce que dit Opimia.

Mutsuo est un criminel violeur et tueur en série, antipathique au possible. Malheureusement pour lui, il ne peut plus tuer personne, l’une des caractéristiques du monde d’Etherna étant que ces jeunes humains reviennent immédiatement à la vie avec de nouveaux tatouages correspondant aux plaies causées. Lors de leur périple, ils rencontreront Béatrix, une bourgeoise du 18ème siècle, également meurtrière en série, Jonas un soldat sudiste de la Guerre de Sécession, Dilo né en 1459 à Florence qui sait s’exprimer en latin ce qui leur permettra de comprendre Opimia. Ils vont s’unir pour former le Clan des Têtes Folles. Une seule chose est commune à tous les humains se retrouvant sur Etherna, ils se sont tous suicidés et je n’en ai trouvé aucun de réellement sympathique. Mais le talent de l’auteur est tel que je n’avais qu’une envie, savoir comment ils en étaient arrivés là et comment ils allaient s’en sortir.

Nicolas Bouchard a créé un univers tout à fait fascinant et déroutant. Ce nouveau monde est constitué de plusieurs anneaux concentriques correspondant à la Terre, l’Air, l’Eau et le Feu avec au centre, l’Éther, qui fournit la lumière et que tous doivent rejoindre. Que se passera-t-il lorsqu’ils y parviendront ? Mystère ! Mais une chose est sûre, quand ils échouent, ils se retrouvent sur le premier anneau, celui de la Terre où ils ont atterri après leur suicide. L’auteur nous offre un monde plein de poésie avec des créatures étranges, les esprits des bois sur l’anneau Terre qui peuvent se révéler très dangereux pour qui les approche de trop près, les esprits de l’Air sur l’anneau du même nom, tous ces esprits ayant en commun une sensualité et une sexualité exacerbées mais aussi des peuples magiques et attachants, ils sont bien les seuls d’ailleurs.

Pour passer d’un anneau à l’autre, chaque clan construit une sorte de vaisseau capable de voler mais aussi de flotter. Les autres membres des clans sont encore pires que nos premiers personnages. La guerre entre eux est féroce et s’ils ne peuvent pas se tuer, du moins peuvent-ils faire souffrir et mourir lentement.

Un univers violent et étrangement addictif où on retrouve tous les maux de l’humanité : le mépris et l’asservissement de la femme, l’esclavage, la torture, le viol, la loi du plus fort, le nazisme, des méthodes dignes de l’Inquisition… Mais il y a ce peuple de l’anneau de l’Air terriblement attachant et le sacrifice consenti par un esprit pour sauver un humain et plus que tout la plume talentueuse de Nicolas Bouchard qui nous envoûte et nous rend accro. J’avoue que j’ai hâte de découvrir la suite.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Magie, #Quête, #Loup, #Fantastique, #Aventure

Résumé :

Vous qui tenez ce livre, Êtes-vous en quête de rêve ? De péripétie ? De magie ? De Féérie ? De complot ? d'intrigue ? Si non, posez-le. Ce livre n'est pas pour vous. Lors de ce récit, vous suivrez Algorn, un jeune homme dont le sang est imprégné des plus grands pouvoirs que ce monde ait vu naître : celui des dragons. Entrez à Neptusa ! Accompagnez Algorn dans ses quêtes et ses rencontres aussi bien merveilleuses que maléfiques. Découvrez le monde à ses côtés ! Mais veillez à rester sur vos gardes. Entrer dans ce monde ne garantit pas d'en sortir.

Mon avis : ♥ ♥

Un univers très riche et plein de féérie.

Algorn est un magnifique jeune homme de 17 ans, d’une vive intelligence, doué de pouvoirs encore méconnus. Malgré l’interdiction, il continue à s’exercer comme mage. Courageux et même téméraire, il ne supporte pas l’injustice ce qui va l’entraîner dans des aventures périlleuses. Grâce à lui, nous allons découvrir un univers de magie avec des créatures enchantées mais également le secret de ses pouvoirs.

Je remercie les Éditions Librinova ainsi que NetGalley qui m’ont permis de découvrir un nouveau jeune auteur, Ben David, grâce à ce Service Presse pour lequel j’avais postulé, attirée par la magnifique couverture de ce livre et par le résumé. L’auteur a créé un univers magnifique avec des créatures magiques d’une grande beauté et sagesse. J’ai adoré suivre Algorn qui est un personnage attachant et plein de qualités. Il a passé les premières années de sa vie dans une famille aimante et les relations qu’il entretient avec ses frères et sœurs sont emplies de tendresse et d’humour. Je suis totalement tombée sous le charme du Crylace qui n’est autre qu’un loup mais pas n’importe lequel : un esprit du Nord doué d’une grande sagesse et d’énormes pouvoirs. Il va jouer un grand rôle dans la vie d’Algorn à qui il sauvera la vie et qu’il introduira dans sa nouvelle vie.

Je ne peux que vous conseiller ce livre qui ravira tous les amateurs de fantasy, tous les amoureux des loups et des dragons mais aussi des fées. Ben David a une écriture fluide et limpide. Ne vous laissez pas refroidir par le prologue qui est un peu déroutant tant il est rempli d’informations. Ne vous inquiétez pas, la suite vous éclairera. C’est un premier roman attachant, plein de fantaisie, d’aventures et de rebondissements. Je l’ai dévoré en quelques heures et j’ai hâte de connaître la suite. Seul petit bémol : il reste encore beaucoup de fautes d’orthographe, d’accords, mais cela n’enlève rien à la qualité de l’intrigue.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Quête

Résumé :

« Tout va pour le mieux à Erenik. La parcelle vit au rythme de la nature qui se montre des plus généreuses avec ses habitants. Mais quand le premier signe de déclin vient troubler cette quiétude, les Erins sont en émoi. Il s’avère que les sages vont devoir choisir celui qui devra quitter les siens pour enrayer les évènements qui les menacent... »

Mon avis :

Surprenant ! Addictif !

« Erenik » m’a fait penser aux contes de mon enfance, non à cause des fées car il n’y en a aucune mais pour son ambiance de merveilleux. L’écriture est fluide et simple. Les Erins forment un peuple heureux et attachant. Hélas leur parcelle d’Erenik est en grand danger et menacée d’extinction. Pour la sauver, il faut qu’un Erin quitte la parcelle et traverse les quatre autres afin de redonner vie à la Nature.

Le sort, aidé du vieux sage Tano, va désigner Bost. Généreux et plein de ressources, ce dernier accepte la charge qu’il ne sollicitait pas. Nous allons le suivre tout au long de son périple. Il va être confronté à la violence, à la trahison et seuls son courage, son intelligence, son astuce mais aussi son amour pour Erenik et plus particulièrement pour Cuig, jeune garçon de 15 ans, maladroit et à la mémoire défaillante mais d’une gentillesse à toute épreuve ainsi que la mère de celui-ci, Bes, lui permettront de venir à bout de toutes les difficultés.

J’ai bien aimé « Erenik ». Yannick Neuzillet a su créer différents mondes où la Nature est un personnage à part entière. Les rencontres que va faire Bost sont toutes plus singulières les unes que les autres. Quant à la fin, cela a été une totale surprise. L’auteur est en train d’écrire un préquel à son œuvre que je découvrirai avec plaisir.

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog