Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

adolescence

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Huis-clos, #Amitié, #Amour, #Prison, #Culpabilité, #Meurtre, #Résilience, #Adolescence, #Drogue

Résumé :

Romain arrive en prison. Les choses n’auraient jamais dû en arriver là, mais une vieille femme est morte… et il doit payer. Il va partager sa cellule avec Laurent, inculpé pour l’homicide d’un dealer. En même temps qu’ils vont apprendre à se connaître, les deux garçons vont découvrir ensemble les codes de l’univers carcéral. De façon surprenante, c’est dans cet environnement hostile et fermé qu’ils vont aussi réussir à nouer des liens d’amour et d’amitié. Réflexion sur la culpabilité, la liberté, la solidarité et le sens de la vie, Libres dans leur tête  est un émouvant huis-clos et un édifiant récit d’apprentissage.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Coup de cœur ! Une magnifique histoire de résilience, d’amitié et d’amour !

Romain est condamné à six ans de prison dont deux avec sursis suite à un cambriolage qui a mal tourné et entraîné la mort d’une personne âgée. Même s’il n’a pas porté le coup fatal, il se sent aussi coupable que le meurtrier. Laurent est condamné à sept ans de prison suite à une bagarre qui a dégénéré. Il a tué un dealer et la légitime défense n’a pas été retenue, la faute à son manque d’empathie et à son attitude pleine de morgue. Tous deux vont se retrouver dans la même cellule.

Je remercie Stéphanie Castillo-Soler pour m’avoir proposé « Libres dans leur tête » en service presse. Sans cela, je serais passée à côté d’une véritable pépite. J’ai eu un véritable coup de cœur pour l’histoire de ces deux jeunes hommes dont la vie a brutalement basculé. Surtout celle de Laurent : jeune étudiant à qui tout souriait, rien ne le prédisposait a priori à se retrouver en prison. Pour Romain, il était déjà sur une mauvaise pente  (fréquentations douteuses et cambriolages) mais il n’a rien d’un assassin.

Très vite je me suis attachée à eux. Ils m’ont fait prendre davantage conscience de tout ce que la vie carcérale a de déshumanisant et surtout de l’effroyable lenteur des jours qui se ressemblent tous plus ou moins, de la promiscuité, du vide des journées, surtout pour ceux qui n’ont pas de goût pour la lecture ou autres activités. Par bonheur pour eux, Laurent adore lire et Romain peindre. Néanmoins les choses n’en sont pas plus faciles pour autant.

J’aime beaucoup le style de l’auteure. Avec des mots simples, beaucoup de pudeur et de délicatesse, elle nous raconte le cheminement de Romain et Laurent, les difficultés qu’ils rencontrent, leurs moments de désespoir mais aussi d’espérance. Avec eux, nous vivons le quotidien de la prison. Et si ce temps d’épreuve finalement les révélait à eux-mêmes et leur apportait l’amitié et l’amour ?

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantastique, #Adolescence, #Loup, #Légendes, #Roman, #Bit-Lit

Résumé :

Depuis la récente battue dans la montagne qui a causé la mort de loups et de villageois, la meute a changé de territoire, le calme est revenu dans le village. Sans nouvelles l'un de l'autre, Valentina et Tim s'inquiètent. Tandis qu'ils se remettent de leurs blessures respectives, Valentina est rattrapée par sa malédiction d'enfance.

Arriveront-ils enfin à s'aimer ou leur amour est-il définitivement voué à l’échec ?

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Coup de cœur ! Captivant, un roman tout en sensibilité !

Grièvement blessé lors de la battue organisée par les paysans et banni par les siens, Tim va heureusement être recueilli et soigné par un bûcheron, Artur. Pour échapper à la haine des hommes, les survivants de la meute se sont déplacés et ont éloigné leur tanière. De son côté, Valentina se remet doucement des blessures infligées par l'ours et par Telmo, le frère jaloux de Tim. C'est alors qu'elle est rattrapée par la prophétie. Blessés, séparés l'un de l'autre, Tim et Valentina parviendront-ils à se retrouver ? Pourront-ils enfin s'aimer ?

Nous avions quitté Tim et Valentina dans une situation critique et j'avais hâte de découvrir la suite de leurs aventures. Je remercie Eunice DM pour sa confiance et l'envoi de ce service presse. Dans ce second tome, nous faisons la connaissance d'un nouveau personnage super attachant : Artur. C'est un bûcheron qui va jouer un grand rôle auprès de Tim et Valentina. Séparés, nos deux adolescents vont guérir chacun de leur côté, angoissés de ne pas savoir si l'autre est encore vivant. Leurs épreuves les ont mûri et n'ont fait qu'approfondir leur amour. L'auteure nous décrit la vie d'un petit village paysan portugais où les légendes et les superstitions s'entremêlent à la vie de tous les jours. Nous assistons aux vendanges telles qu'elles se pratiquaient autrefois. Les descriptions sont tellement réalistes et les mots si bien choisis qu'il ne nous est pas difficile de nous représenter les scènes et de les vivre aux côtés de nos héros.

« Deuxième Lune » est une magnifique histoire d'amour et de sacrifice. Eunice DM nous embarque dans un monde qui ressemble étrangement au nôtre, où la tendresse et la poésie sont présentes, et où nous sommes tenus en haleine jusqu'à la fin. Car rien n'est simple pour Tim et Valentina et l'auteure vous réserve des surprises jusqu'au dernier chapitre. Pour moi, c'est un coup de cœur et bien que ce livre s'adresse en priorité aux ados, il n'y a pas d'âge pour s'y plonger.

 

« Lunes et Sang Tome 2 Deuxième Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions
« Lunes et Sang Tome 2 Deuxième Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions
« Lunes et Sang Tome 2 Deuxième Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions
« Lunes et Sang Tome 2 Deuxième Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions
« Lunes et Sang Tome 2 Deuxième Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions
« Lunes et Sang Tome 2 Deuxième Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantastique, #Bit-Lit, #Loup, #Adolescence, #Légendes, #Roman

Résumé :

Valentina, 17 ans, vit dans un petit village de montagne. C'est au sommet de celle-ci que Tim, jeune loup blanc, s'est réfugié avec les siens. Pourchassés depuis la nuit des temps à cause de leur réputation de tueurs de bétail, Tim et sa meute n'aspirent pourtant qu'à la paix. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils préfèrent rester à l'écart des humains. Malheureusement, une agression, un échange de sang et tout bascule...

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Deux légendes, deux attaques, un échange de sang, une rencontre...

Valentina, 17 ans, mène une vie normale auprès de sa grand-mère qui l'a élevée, dans un petit village du Portugal. Celle-ci connaît les vertus des plantes et est considérée comme une sorcière par les habitants du village. Tim est un jeune loup adulte qui se distingue de ses congénères par son pelage blanc (tous les autres sont gris) avec une étoile argentée. Il adore les humains — les deux-pattes comme il les appelle —  qui le fascinent, au grand désespoir de sa mère qui pense que cela sera sa perte. En effet, les loups n'ont pas bonne presse auprès des humains qui les accusent de décimer le bétail et ne rêvent que de se débarrasser d'eux. Pour leur sauvegarde, les loups doivent se tenir loin des humains. Mais les jeunes loups adultes tout comme les adolescents humains n'obéissent pas toujours...

Je remercie Eunice DM ainsi que Verte Plume Éditions pour l'envoi de ce service presse. « Lunes et Sang » s'adresse d'abord à des adolescents mais il plaira tout autant à des adultes grâce à la plume pleine de sensibilité de son auteure. Elle nous transporte au Portugal, dans un petit village, Saint Vincent de Raia, où vit une centaine d'habitants et où les légendes et les superstitions font partie de la vie de chacun. Eunice DM sait nous faire ressentir son amour pour ce pays, ses descriptions sont pleines de vie et je n'ai eu aucun mal à me représenter les lieux où évoluent Valentina et Tim. J'ai également apprécié ses connaissances sur la vie des loups, elle maîtrise son sujet à la perfection.

Dès le début, je me suis attachée à ses personnages. Elle a su à merveille dépeindre la psychologie des adultes et des adolescents. J'ai aimé la sagesse de la grand-mère Émilia, son savoir sur les vertus des plantes ainsi que ses connaissances plus ésotériques. L'histoire de Tim et de Valentina est pleine d'originalité, de fraîcheur et de suspense. Dès le début, je me suis inquiétée pour Tim ; son amour des deux-pattes le met en danger mais sa fascination est telle qu'il est incapable de résister. On suit en parallèle les communautés des humains et des loups. Malgré leurs différences, ils ont néanmoins beaucoup en commun, n'en déplaise à ceux qui voudraient complètement les éradiquer.

Quant à Tim et Valentina, j'ai adoré leurs échanges et j'aurais voulu pouvoir les protéger. Les chapitres sont courts et au fur et à mesure que les pages se tournent, la tension monte, les évènements se précipitent, on sent qu'il va y avoir un drame. La plume de l'auteure se fait plus incisive et sa description de la battue et des combats est très réaliste. Quant à la fin... J'en suis ressortie frustrée. Arghhhh ! J'ai vraiment hâte de découvrir la suite, c'est vraiment cruel de la part de l'auteure de nous abandonner sur un tel suspense.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ma lecture et je vous la recommande que vous soyez adolescent ou adulte, l'histoire de Valentina et Tim ne pourra que vous toucher. Vous n'aurez qu'une envie, celle de les suivre.

« Lunes et Sang Tome 1 Première Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions
« Lunes et Sang Tome 1 Première Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions
« Lunes et Sang Tome 1 Première Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions
« Lunes et Sang Tome 1 Première Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Roman, #Roman Ados, #Handicap, #Surdité, #Langue des Signes, #Adolescence

Résumé :

Ma mère m'a mis le deal entre les mains dès la fin du premier trimestre de seconde : soit je remontais ma moyenne générale de deux points, soit j'étais inscrit d'office à une option cette année. Il aurait suffi que je bosse un peu... Mais ça ! Faut croire que mes profs ont raison, je suis partisan du moindre effort. Le seul truc auquel j'ai échappé, c'est d'aller faire du russe ou du badminton dans un lycée à l'autre bout de Paris. Quitte à me taper une option, je voulais pas me faire des transports en plus. Résultat des courses : LSF. - Quoi ? j'ai dit la première fois que ma mère m'a parlé de ça. - LSF, langue des signes française. - Mais pour quoi faire ? C'est pour les sourds, la langue avec les mains. Je suis pas sourd. Franchement, j'ai même jamais croisé un sourd de ma vie. A quoi ça va me servir d'apprendre la LSF ? - A avoir des points au bac ! - Mais maman...!

 

Mon avis :   ♥ ♥ ♥ ♥

Une belle découverte.

Tim l’a vraiment mauvaise ! Non seulement c’est la rentrée mais encore il a dû s’inscrire à une option pour le bac et il vient de découvrir qu’elle aura lieu le vendredi de seize heures trente à dix-huit heures trente. Et quelle option ! La LSF ou langue des signes française alors qu’il n’est ni sourd ni malentendant et qu’il s’en fiche éperdument. C’est ainsi que notre jeune ado récalcitrant de 17 ans va débarquer sur une planète inconnue, celle des sourds qui s’expriment avec leurs mains. Il va aller de surprise en surprise et de découverte en découverte. Et nous aussi.

C’est Tim qui raconte et Florence Medina a choisi d’utiliser le langage familier correspondant à l’âge de son personnage, ce qui nous donne un roman pétillant et plein d’humour. Très vite nous nous attachons à ce jeune garçon bien de son temps, d’un naturel et d’une spontanéité désarmants ce qui lui jouera bien des tours et lui vaudra son nom signé de “Direct du cœur”. Sa mère l’élève seule et il a une magnifique relation avec elle, pleine de respect et de confiance. En ce qui concerne son père, c’est beaucoup plus compliqué. Et puis Tim est amoureux et l’élue de son cœur est loin d’être facile à apprivoiser…

Ayant vécu une grande partie de ma vie auprès d’un père complètement sourd, non appareillé et ignorant tout de la langue des signes, mais qui lisait plus ou moins sur les lèvres, c’est avec enthousiasme que j’ai répondu à cette opération Masse Critique de Babelio que je remercie chaleureusement ainsi que les Éditions Magnard. J’ai appris énormément de choses, découvert que la langue des signes était une langue vivante et à ma grande surprise qu’elle n’était pas internationale. Il existe toute une culture du monde des sourds et ils ne se considèrent pas forcément comme victimes d’un handicap. L’auteure nous fait découvrir leur quotidien, les préjugés auxquels ils sont en butte. Elle nous ouvre les yeux et le cœur.

Ce livre qui s’adresse en principe d’abord aux jeunes sera tout autant apprécié par les adultes. Le monde des sourds et malentendants est beaucoup trop méconnu et je remercie Florence Medina pour ce magnifique roman plein de sensibilité et qui parle de tout ce qui fait la vie.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Policier, #Suspense, #Famille, #Adolescence, #Young Adult, #Amitié, #Amour

Résumé :

« On déménage. À la fin du mois. »
Pour Rose, tout a commencé ce jour-là. Le choc, la colère, la révolte...
Le moment du départ. L'installation dans la nouvelle maison. Les promenades nostalgiques sur la falaise...

Rose, quinze ans, est intelligente et plutôt mignonne, mais ce n'est jamais simple de tout quitter, surtout quand on se retrouve dans une petite ville inhospitalière du nord de la France. Plutôt que de chercher à se faire des amis, elle sombre petit à petit dans la dépression...
De son côté, son père, qui est commissaire de police, s'enlise dans une enquête pour meurtre qui plonge toute la ville dans l'angoisse.

Un jour, Rose est agressée sur les quais. Dès lors, l'enquête va faire partie de sa vie. En s'y intéressant, elle va être amenée à remettre en question toutes ses certitudes... jusqu'au dénouement, qui vous laissera sans voix !

Un rebondissement à chaque chapitre, des personnages charismatiques, des secrets de famille, de belles histoires d'amour et d'amitié... Il y a de tout dans ce roman, qui s'adresse aussi bien aux grands adolescents qu'aux amateurs de suspense. Au-delà de l'intrigue policière et sentimentale, il interroge la relation entre les ados et leurs parents.

Et vous, jusqu'où seriez-vous prêt à aller par amour ?

Mon avis :  ♥ ♥ ♥ ♥

Quand deux adolescents se lancent dans une enquête…

Rose est désespérée. Suite à la mutation de son père, François Moreau, elle doit quitter la Camargue et son cheval Dorys qu’elle adore pour habiter dans le Nord, à Escarpeville. François Moreau, commandant de police, qui est originaire de cette petite ville, a été missionné pour arrêter le tueur qui vient d’assassiner une famille entière de policiers. Escarpeville n’a rien pour séduire Rose et la jeune fille, dans un premier temps, se montre odieuse avec ses parents. Elle est très jolie et a beaucoup de charme. Pourtant, loin de se faire des amis, elle se tient à l’écart des jeunes de son âge et ne tarde pas à sombrer dans une profonde dépression. Jusqu’à ce soir où elle est sauvée de justesse d’une agression.

Je remercie Andy Pearce qui m’a proposé son roman par l’intermédiaire de Simplement Pro. Il y a des livres dont on sait dès les premières lignes qu’on va être captivé, « Je serai toujours là pour toi » en fait partie. Dès le début, on ne peut plus s’arrêter et je l’ai lu d’une seule traite. C’est très bien écrit ; Andy Pearce a une plume fluide et agréable et il dépeint à merveille les affres de l’adolescence, les difficultés à grandir, à renoncer à ses illusions, les premières amours…

Nous allons suivre Rose, une adolescente de quinze ans. C’est le personnage principal et on ne peut que s’attacher à elle. Ses sentiments sont exacerbés et elle m’a rappelé mon adolescence, cette période difficile où tout prend des proportions paroxystiques. Nous la voyons reprendre goût à la vie aidée par sa rencontre avec Cloé, une adolescente de son âge qui a été elle aussi déracinée. J’ai trouvé dommage que son personnage ne soit pas davantage fouillé. Puis elle va trouver un nouveau sens à son existence en se lançant, par amour pour son père, dans une enquête avec son voisin et ami Anthony. La psychologie, les sentiments — amitié, amour — sont très bien décrits par l’auteur. Il évoque avec pudeur et délicatesse les problèmes de couple, les difficultés de communication, les relations difficiles parents/enfants surtout en période d’adolescence, les secrets de famille.

Andy Pearce nous offre un roman qui plaira autant aux adolescents qui se reconnaîtront en Rose et Anthony qu’aux adultes. L’enquête est bien menée et le suspense se maintient jusqu’à la fin qui est surprenante et qui m’a laissée un peu dans l’expectative : j’ai trouvé que tout allait un peu trop vite, que cela aurait mérité d’être approfondi.

Spooky le bearded-collie

Spooky le bearded-collie

Voir les commentaires

Résumé :

C’est décidé. Demain, Siloé, jolie brune parisienne

un peu toquée et accro aux granules d’homéopathie, change de job !
 

Elle convoque ses meilleurs amis pour un conseil de guerre

dans leur bar préféré. La jeune femme est déterminée.

Mais aussi très maladroite, voire carrément gaffeuse.

Et certaines choses n’arrivent qu’à elle… Comme le fait de passer

un entretien d’embauche avec le psychopathe beaucoup

trop charmant qui l’a menacée deux jours plus tôt

(tout ça parce qu’elle l’a vaguement insulté au volant…).
 

Valérien, le psychopathe en question, un grand brun aux yeux bleus,

affublé d’une petite sœur tout aussi gaffeuse que Siloé,

expert en recrutement, lui propose un étrange marché.
 

Que va trouver Siloé au bout de son chemin ?

Un job ou un amoureux, ou les deux, ou rien du tout ?

 

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Ma nouvelle amie, Siloé !

Trop, c’est trop ! Bientôt trois ans que Siloé est payée à ne rien faire ou presque. C’est décidé, elle va chercher un nouvel emploi malgré la conjoncture économique difficile. Et pour se booster le moral, elle bat le rappel de ses meilleurs amis, Anne-Laure, Sébastien et Carine pour un conseil de guerre au bar Tok.

Disons-le tout de suite : j’ai a-do-ré ! Roxane Dambre fait partie de ces auteurs dont j’achète tous les livres les yeux fermés, sans lire le résumé, tant je suis certaine de ne pas être déçue. En plus là, il m’a été offert et dédicacé, ce dont je remercie de nouveau l’auteure. Cela m’a beaucoup touchée. Et effectivement, Siloé et ses mésaventures ainsi que tous ses amis, psychopathe y compris, m’ont totalement conquise. Il faut dire qu’elle est gâtée, entre Anne-Laure qui ne jure que par le mariage et les collègues de son mari, Sébastien qui propose de la pistonner pour un emploi de femme de ménage et Carine pour qui hors des études, point de salut, on comprend qu’elle se shoote… à l’homéopathie. La composition de son CV avec leur aide est un pur délice. Qu’est-ce que j’ai ri ! Dans les personnages aussi amusants qu’attachants, n’oublions pas sa collègue Carmen et surtout, Bidule son hamster de compagnie qui la suit partout et même au travail, ce qui donne plein de scènes cocasses. Quant au psychopathe brun aux yeux clairs, Valérien, je veux bien en rencontrer un comme ça tous les jours.

Siloé est une adorable gaffeuse, qualité qu’elle partage avec la sœur de Valérien, Philippa, qui la bat à plate couture. J’ajouterai même qu’à leur niveau, elles sont hors-compétition. Les entretiens d’embauche surréalistes de Siloé, les petits amis de Philippa, les scènes de catastrophe se succèdent les unes après les autres et j’étais pliée de rire à chaque fois. Quant à Bidule, le hamster qui ronfle quand il est ivre, il fallait y penser. Et en même temps, c’est un livre plein de tendresse : trop mignons les trois frères aux noms d’empereurs romains qui veillent sur les amours de leur petite sœur. Et puis, il y a l’écriture légère et pétillante de Roxane Dambre qui nous offre un roman qui fait du bien, où l’émotion flirte avec les fous rires. C’est superbement écrit et tellement bien vu. Que du bonheur !

Un livre absolument délicieux qui vous fera passer un excellent moment, vous mettra le moral au beau fixe et donnera à la vie toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Adolescence, #Amitié, #Amour, #Famille, #Mort, #Drame, #Suicide, #Young Adults

Résumé :

Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait donc dû être un jour parfait dans une vie parfaite. Pourtant ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Ou le premier ?

Mon avis :

Un livre surprenant.

C’est le jour de la St Valentin. Sam est une adolescente très populaire qui peut tout se permettre : elle a les meilleures amies du monde, un petit ami que tout le monde lui envie, une chouette famille et ce soir, elle se rend à une fête. Sauf qu’au retour, elle a un accident de voiture dans lequel elle meurt… Et le lendemain elle se réveille et c’est toujours le 14 février, jour de la St Valentin.

Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Hachette Romans pour l’envoi de ce Service Presse. Au début, j’ai trouvé que Sam était antipathique au possible et qu’elle ne brillait pas par ses qualités de cœur. C’est une adolescente très populaire et qui le sait, n’hésitant pas à se moquer, à rabaisser ou à profiter de ceux qui ne peuvent pas se défendre. Avec sa bande d’amies, elle harcèle sans pitié une autre ado, Juliet Sykes. Bien évidemment je ne lui souhaitais pas de mourir pour autant mais de là à revivre avec elle sa journée de St Valentin…

Arrivée à la fin de sa deuxième journée, j’en avais déjà assez, et puis arrivée au Jour trois, j’ai commencé à être captivée car même si Sam revit sans fin (sept fois pour être exacte) cette même journée du 14 février, elle va le faire de façon différente. Elle comprend que chaque acte aussi petit soit-il a une conséquence, elle découvre l’effet papillon qui veut “que le simple battement d’ailes d’un papillon en Thaïlande [puisse] provoquer un ouragan à New-York.” Et à chaque jour qui passe, elle va évoluer, se révéler, sa perception des autres va changer et elle va tout faire pour tenter d’arranger les choses. Avec elle, nous allons voir ses trois meilleures amies différemment, découvrir les secrets des uns et des autres. Lauren Oliver nous rappelle l’importance de vivre à fond l’instant présent, de dire à ceux que nous aimons combien ils comptent pour nous car on ne sait jamais quand la mort nous séparera d’eux. Elle nous dit également à quel point la vie est précieuse et que “Tant de choses deviennent belles quand on sait les regarder.” Par contre la fin m’a laissé un goût amer et je n’ai pas trop compris le message de l’auteure. Je ne veux pas trop en dire pour ne pas dévoiler l’intrigue mais je doute qu’elle apporte quoi que ce soit de bon à ceux qui restent. J’ai plutôt l’impression qu’elle sera cause d’une culpabilité terrible et de ressentiment.

Un roman Young Adults d’une grande richesse qui aborde des sujets durs et pousse à réfléchir.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Adolescence, #Amitié, #Famille, #Amour, #Blessures du passé

Résumé :

Gabriel a toujours été le bad boy du lycée : celui qui frappe avant de parler, qui fait craquer toutes les filles mais ne s’attache jamais. Brittany incarne la peste par excellence, à la répartie vicieuse, et au joli minois qui ne laisse aucun garçon indifférent. Pourtant, derrière leurs apparences montées de toutes pièces, tous deux cachent de profondes blessures qui les éloignent des autres. Dans cette course pour cacher leurs cicatrices, Gabriel et Brittany se cherchent mutuellement… Se trouveront-ils ?

Mon avis :

Une magnifique histoire d’amour et de résilience.

Gabriel a la beauté d’un ange déchu et la réputation d’une brute épaisse, il multiplie les bagarres et les aventures d’un soir. Brittany est l’archétype de la peste ou de la garce sans cœur au look de fille parfaite. Tous deux se cherchent, se provoquent sans pitié, se tournent autour cherchant à prendre le dessus sur l’autre. Mais que cachent-ils derrière ces masques ?

Ce livre m’a fait passer par toute une gamme de sentiments. Au début, j’ai eu un peu de mal avec le style de l’auteur, mais c’est personnel. Je n’aime pas cette manière de s’exprimer qui consiste à n’user que de sarcasmes et de piques, je trouve cela beaucoup trop violent, agressif, même si je sais que c’est en grande partie la façon dont on parle aujourd’hui. Et dans « Fragiles », les principaux personnages ne savent faire que ça : morveux, primate dégénéré, pétasse, gorille mutant… sont quelques-uns des termes amicaux utilisés. Il faut avouer que cela rend les dialogues d’autant plus percutants. J’ai également trouvé qu’il y avait quelques longueurs.

Mais en dehors de cela, j’ai été totalement séduite par ce livre et ses personnages. Je me suis d’ailleurs attachée à eux et très vite, j’ai oublié leur manière de s’exprimer pour m’intéresser à ce qui se cache derrière. Gabriel et Britanny sont deux écorchés vifs. Gabriel ne veut pas s’attacher pour éviter la souffrance d’être abandonné. Grâce aux flash-back, nous découvrons petit à petit son passé. Il souffre d’amnésie traumatique et est persuadé d’être quelqu’un de néfaste, de toxique qui bousille tout et ne mérite pas d’être aimé. Mais il veille sur son amie Vanessa, il défend son petit frère Jake et dès qu’il comprend à quel point Britanny est fragile, il devient très protecteur envers elle. Britanny le surnomme d’ailleurs (en secret) à un moment “le nounours de l’ombre” et c’est très bien trouvé. Elle est jeune, riche, belle, se veut parfaite mais est également porteuse d’un lourd secret. Tous deux après s’être affrontés sans merci, vont s’apprivoiser, s’aider l’un l’autre.

Sarah Morant a créé également d’autres personnages importants : le petit frère Jake est un sacré numéro et j’ai totalement craqué sur ce petit bonhomme de 13 ans malicieux, rusé et tellement mature. Les parents adoptifs de Gabriel sont également admirables et ils montrent l’importance de la communication, d’être bien entouré, de pouvoir compter sur quelqu’un. Sarah Morant est une toute jeune auteure qui sait admirablement traiter de sujets difficiles, son écriture est limpide et elle dépeint la psychologie de ses héros avec une grande finesse et vérité. Ce livre est certes une romance qui nous raconte une belle histoire d'amour mais c’est également un livre sur l’amour fraternel, l’amitié, la fidélité.

Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Hachette Roman pour m’avoir fait découvrir ce livre et cette auteure grâce aux Services Presse. Sans eux, je risquais de passer à côté ce qui aurait été vraiment dommage.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Adolescence, #Amour, #Amitié, #Famille, #Danse classique, #Sports extrêmes, #Corse

Résumé :

Orietta seize ans, est passionnée de danse classique au point de vouloir sacrifier ses études pour y consacrer sa vie. Pour cela, elle est en conflit avec son père chez qui elle vit depuis ses quatorze ans. Pendant l’été, il l’envoie en camp de vacances en Corse pour la détourner de ce qu’il considère être une lubie. Là, elle rencontre Mark, un animateur énigmatique, à la fois attirant et hors d’atteinte, convoité par toutes les filles présentes.
Bien qu’il ne semble pas lui prêter beaucoup plus d’attention qu’aux autres, Orietta sent que, tandis qu’un lien mystérieux se tisse inexorablement entre eux, sa vie est en train de changer pour toujours…

Mon avis :

Une très jolie romance contemporaine !

Passionnée de danse et excellente danseuse, Orietta rêve d’en faire sa profession au grand dam de ses parents qui souhaitent la voir continuer ses études. Afin de la convaincre et de lui faire découvrir d’autres horizons, Éric, son père l’inscrit à un camp de vacances en Corse qui propose diverses activités comme le quad, l’escalade, l’équitation, la plongée sous-marine, le tennis, les randonnées, le bivouac…

Arrivée au camp, Orietta est subjuguée par Mark, l’animateur de sports extrêmes. De son côté, Mark est loin de rester insensible au charme d’Orietta mais il ne cesse de souffler le chaud et le froid.

Nous suivons Orietta et nous la voyons grandir tout au long de ce camp, devenir une femme qui sait ce qu’elle veut. Hélène Caussignac nous décrit à merveille les sentiments mais aussi la psychologie des différents personnages et on ne peut que s’attacher à eux. Quant à la Corse, on s’y croirait tant l’auteur a su nous dépeindre les paysages ainsi que les différentes activités de ce camp.

Un premier tome qui donne envie de découvrir ce que deviennent Orietta et Mark.

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog