Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Articles avec #comedie catégorie

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Romance contemporaine, #Comédie, #Humour, #Amour, #Amitié, #Mariage, #Famille

Résumé :

Un mariage… En général c’est une bonne nouvelle, non ? Un moment sympa, une fête, une ambiance géniale ? C’est comme ça normalement, non ?
Alors pourquoi celui de Maggy, ma meilleure amie, part en vrille dès qu’on avance un peu dans l’organisation ? Et les problèmes, ça se déplace en troupeau ! La liste est longue ! Sans compter ce crétin de William, égocentrique, arrogant et… meilleur ami du marié ! Ce type me donne envie de vomir.
Et où est passé le futur marié ? Disparu, envolé, le jour du mariage.
Si je suis dans un cauchemar, je veux me réveiller tout de suite.
Mais je vais prendre en main tout ça. Je vais sauver le mariage de Maggy, parce qu’elle est géniale et qu’elle mérite d’être heureuse.
Moi ? C’est Cassie. Grande gueule, gaffeuse, mais prête à tout. Ce mariage aura lieu. Quoi qu’il advienne !

Mon avis :

Coup de cœur pour cette romance qui est une véritable cure de bonne humeur et de joie de vivre.

J’ai eu le coup de foudre pour ce livre et je remercie Sylvie Noël pour cette belle lecture et les excellents moments que j’ai passés en compagnie de Cassie et de tous les autres.

Cassie est vraiment une fille au cœur d’or, elle est l’amie que nous souhaiterions toutes avoir à nos côtés. Meilleure amie de Maggy qui se marie et dont elle est le témoin, elle prend tout en charge avec générosité et efficacité pour que ce mariage soit le plus beau jour de la vie de son amie. Et elle y a du mérite car rien, vraiment rien, ne va se passer comme prévu.

Primo elle ne peut pas supporter Will, meilleur ami et témoin de David, le futur marié. Au premier regard, elle l’a détesté et j’ai bien ri à leurs prises de bec. J’ai adoré également les pitreries du petit diable et du petit ange qui illustrent les réactions de Cassie. Fous rires assurés à la lecture. Cassie doit gérer les états d’âme de Maggy qui stresse un maximum durant tous les préparatifs. Il faut dire que les évènements ne la ménagent guère. Entre l’enterrement de vie de jeune fille qui manque tourner au punching ball, les imprévus de dernier moment, la mère de la mariée qui est une véritable tornade et qui veut mettre son grain de sel partout, les choses ne sont pas simples. Rien ne leur sera épargné, jusqu’au futur marié qui disparaît la veille du mariage, ce qui ajoute une touche de suspense car il est trop amoureux pour s’être enfui.

L’écriture de l’auteure est très agréable et elle a un don pour nous faire ressentir les émotions de ses personnages. L’amitié qui unit Cassie et Maggy fait chaud au cœur tout comme l’amour entre David et Maggy. Il y a d’autres moments où j’ai été émue aux larmes et c’est vraiment à regret que j’ai tourné la dernière page. J’aimerais bien retrouver Cassie dans un second tome qui lui serait consacré.

J’ai vraiment adoré cette comédie pleine d’humour et de fantaisie mais riche d’émotion, de tendresse et d’amour.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Comédie, #Téléréalité, #Rivalité

Résumé :

Bonsoir, ici Katy Julianson en direct pour le lancement de la deuxième saison de "The Prince". Durant sept semaines, quatorze jeunes femmes se battront bec et ongles pour obtenir les faveurs de notre gentleman célibataire. Chaque vendredi, deux d'entre elles plieront bagages à la demande de celui-ci.

Cette année, une petite nouveauté viendra pimenter l'aventure. En présence de notre célibataire, les prétendantes seront obligatoirement masquées et ne devront, sous aucun prétexte, dévoiler leur visage, sous peine d'élimination.

Laquelle gagnera le cœur de notre prince ?

En attendant de le savoir, veuillez accueillir avec moi les candidates de cette nouvelle saison.

Alec et Azalée n'auraient jamais imaginé participer à ce genre de téléréalité. Et pourtant, les voilà, en ce moment même, face à face, dans le jardin de la magnifique demeure coloniale qui sert de décor à l'émission.

Pourquoi une jeune femme qui déteste être sous les feux des projecteurs a-t-elle accepté d'être filmée à longueur de journée ?

Pourquoi un homme riche et sexy a-t-il besoin d'un programme de télévision pour trouver sa future femme ?

Et si, au final, les enjeux n'avaient rien à voir avec l'amour ?

Mon avis :

Une romance qui revisite avec beaucoup d’humour le conte de Cendrillon.

Je remercie Nikki Jenkins ainsi que Les Livres Voyageurs qui m’ont permis de découvrir cette jolie romance qui se déroule dans l’univers de la téléréalité. 1 m 60, taille 46, Azalée n’a pas le profil type des candidates. Idem pour Alec : riche, célèbre et sexy, qu’est-ce qui a pu motiver sa participation à cette émission ? À priori, il ne devrait avoir aucun mal à se trouver une épouse sans l’aide de quiconque.

Dès le début, nous sommes intrigués. Azalée ne correspond en rien aux filles habituelles dans ce genre de show. Petite brune aux formes généreuses, elle s’est retrouvée piégée par ses amies qui ont postulé pour qu’elle participe à “The Prince”. Elle a une habitude très gênante pour elle en société mais tout à fait géniale pour nous : elle pense à voix haute ce qui donne lieu à des réactions hilarantes. Quant à Alec, vice-président et richissime héritier de la Hunter Company, il correspond parfaitement à l’image physique que l’on se fait du candidat de ce genre de programme.

Je me suis amusée du début à la fin. Si je ne regarde jamais ce genre d’émission, j’avoue que c’est différent dans un livre et que je me suis régalée des mésaventures de nos héros. Découvrir les coulisses de l’émission est réjouissant. Pauvre Alec ! Ses différentes rencontres avec les candidates sont très drôles d’autant que ces demoiselles ne savent plus quoi inventer pour tenter de le séduire et qu’elles se montrent féroces envers leurs rivales. Quant à Azalée, c’est une véritable bouffée d’air pur dans cet univers de faux semblants. Nikki Jenkins a une plume légère et fluide et elle nous offre une romance pétillante comme des bulles de champagne, pleine d’humour, sans oublier une fin surprenante. J’ajouterai pour terminer que la couverture du livre est magnifique.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Chick Lit, #Histoire vraie, #Feel Good, #Voyage, #Comédie

Résumé :

- Se faire plaquer à deux semaines de son mariage : fait.

- Se retrouver au chômage pour avoir préparé ledit mariage sur ses heures de travail : fait.

- Perdre toute dignité après avoir croisé le fiancé volage et la nouvelle femme de sa vie : fait.

Ce que Georgia n’a pas fait depuis longtemps, en revanche, c’est se demander ce dont elle a vraiment envie. Et, plus elle y pense, moins la sainte trinité « mariage-maison-maternité » la fait vibrer. Non, ce dont elle rêve depuis toujours, c’est de parcourir le monde. Apprendre une nouvelle langue au sommet du Kilimandjaro, s’ouvrir à la spiritualité auprès d’un moine bouddhiste, goûter des plats aux noms imprononçables… Alors, Georgia fait le grand saut : elle part. Six semaines en Thaïlande. Six semaines pour réaliser ses rêves et se recentrer sur l’essentiel : elle-même.

Sauf que, dans les voyages comme dans la vie, rien ne se passe jamais comme prévu – et notre Bridget Jones en sac à dos ne va pas tarder à s’en rendre compte… pour le meilleur et pour le pire.

Mon avis :

Un livre sympathique, une lecture détente.

Georgia cumule vraiment toutes les malchances : après s’être retrouvée plaquée à 15 jours de son mariage, elle se fait licencier de son emploi. Il faut dire qu’elle avait un peu trop préparé son mariage durant son temps de travail. Heureusement elle a une excellente amie qui refuse de la voir se morfondre et la pousse à faire une liste de tout ce qu’elle voudrait faire.

Je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Harlequin pour ce sympathique Service Presse qui sent bon l’été et les vacances. Katy Collins a donné vie à une galerie de personnages attachants. Marie, la meilleure amie de Georgia, est géniale ; elle refuse de la laisser se morfondre et lui conseille de faire une liste de tout ce qu’elle aimerait faire et voir avant de mourir. C’est ainsi que Georgia va découvrir qu’elle a envie de voyager, de quitter un emploi qui ne la satisfait pas, de découvrir le monde et d’apprendre tout un tas de choses nouvelles. Le hasard ou sa bonne étoile vont lui faire rencontrer Trisha, une propriétaire d’agence de voyages dynamique et pleine d’empathie qui va l’aider à trouver sa destination : la Thaïlande. Georgia fait partie des rêveurs et elle va partir tout en fantasmant sur Stevie, le filleul baroudeur de Trisha, dont elle a lu une des cartes qu’il envoie à sa marraine. Par contre, ensuite, durant toute la première partie du voyage, je n’ai pas cessé d’avoir envie de la secouer tant elle m’énervait ; j’ai vraiment trouvé que c’était une caricature de la fille timide et coincée, crédule à un point inimaginable. Je l’ai trouvée exaspérante, à la limite de la bêtise. Et cela jusqu’au chapitre 20, soit plus de la moitié du livre.

J’ai heureusement continué ma lecture et Georgia a commencé à révéler d’autres facettes de sa personnalité et les personnages secondaires sont enfin devenus intéressants. Dans la première partie du voyage, elle n’a rencontré que des arnaqueurs et des filles qui étaient des vraies garces. Par contre ensuite, elle va faire des rencontres avec des êtres pleins de générosité comme Dara et Phil, Astrid, se lier d’amitié avec d’autres jeunes femmes qui ont le goût du voyage comme elle, Shelley, Emily et Lou. Elle va même commencer à s’intéresser à Ben…

Katy Collins a une écriture agréable, limpide. Elle nous offre une comédie pétillante et nous fait rêver avec les merveilleux paysages de Thaïlande. Entre le début et la fin du récit, Georgia a bien grandi et est devenue une jeune femme indépendante, capable de s’affirmer. Je pense que ce livre séduira toutes les fans de Bridget Jones et que c’est une bonne lecture détente sans prise de tête pour la plage.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Suspense, #Comédie, #Témoignage, #Société

Résumé :

« Objet : Hola je m'appelle Celia. Et toi ? Je suis celle qui n'arrive pas à te parler sur Meetic. . . Mais tu vois, je ne suis pas totalement muette quand on m'en donne les moyens À bientôt peut être ? Celia » Si seulement j'avais su, au moment d'ouvrir ce mail le tournant que ma vie allait prendre. . . Beaucoup de mes proches n'ont jamais vraiment pu comprendre notre histoire. « Comment as-tu pu continuer à garder contact avec elle après tous les lapins qu'elle t'a mis ? Ne crois-tu pas que ça cache quelque chose ? » « Non, je ne crois pas. . . Sa vie est compliquée. . . La mienne n'est pas simple non plus. . . Et puis sa voix était tellement envoûtante. . . » « Les autres ne comprendront jamais notre histoire. . . Ne les écoute pas. . . Demain je serai là. . . Promis » Comment résister. . .

Mon avis :

Bluffant !

Tout comme l’auteur que je remercie au passage pour ce Service Presse, je me suis laissée prendre par cette histoire, j’ai continué ma lecture parce que je voulais savoir s’il allait enfin rencontrer sa Celia. Je me suis littéralement retrouvée à sa place et c’est hallucinant car Celia a vraiment réponse à tout. C’est la reine des manipulatrices, elle arrive toujours à le mettre en tort. Je l’ai trouvée exaspérante, insupportable, traitée de malade, de perverse narcissique, je me suis promis d’arrêter ma lecture, sûre que de toute façon elle n’allait pas venir au rendez-vous, qu’elle trouverait bien un nouveau prétexte. Oui, mais si finalement elle ne mentait pas ? Et si elle venait ?

Voilà, vous en savez autant que moi et malgré toute ma volonté, je suis pratiquement certaine qu’à la mi-juin, je guetterai la sortie de la partie II… C’est cela le talent de Pierre-Etienne Bram. Avec des mots simples, bien choisis, il parvient à nous émouvoir, à nous rendre accro à sa Celia. On se met à sa place et on se rend compte qu’on n’aurait pas fait mieux. Oui, j’ai eu envie de le secouer et comme “sœurette” j’ai eu envie de lui dire qu’il se faisait avoir, qu’il était temps qu’il mette un terme à cette histoire… Et j’ai aussi compris qu’il n’y parvienne pas.

Conclusion : rendez-vous à la mi-juin !

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Chick Lit, #Comédie

Résumé :

Libby Lomax a toujours son bon vieux Chesterfield. Sa marque de bijoux décolle, elle tient enfin son ex envahissant à distance et Ollie, son meilleur ami, est sur le point de se marier avec une fille formidable… Tout va donc pour le mieux. Sauf que Libby est Libby. Elle est capable de confondre un chien sacré mexicain avec un rat. De rêver que c’est elle qui épouse Ollie. De se laisser inviter par un homme qui la renverse dans la rue. Bref : Libby a besoin d’aide… et qui mieux que Grace Kelly pourrait lui prodiguer quelques conseils ?

Quand l’exquise Grace Kelly guide Libby Lomax vers la maturité…
émotion et grain de folie au rendez-vous !

Mon avis :

Une romance toujours aussi riche en humour et imprévus.

Nous retrouvons Libby toujours aussi gaffeuse, elle continue à trop parler lorsqu’elle est émue, ne se remet pas d’avoir perdu son âme sœur Ollie qui en a eu assez d’attendre et est désormais avec Tash mais elle a également le don précieux d’attirer les hommes les plus canons. Dans ce troisième tome il s’agit de Joel et elle aura Grace Kelly pour la conseiller.

J’ai moins aimé ce troisième tome et j’ai trouvé Grace Kelly vraiment antipathique. Par contre Bogdan m’a bien amusée avec ses erreurs de langage. Son ex, Dillon lui cause quelques soucis et elle le renvoie en cure de désintoxication. Ses bijoux ont du succès mais quelle plaie ses investisseurs ! Lucy Hollidays nous offre une galerie de personnages hauts en couleurs et toujours aussi farfelus. Libby est à plaindre avec sa sœur Cash et sa mère : ce sont de vraies caricatures et elles se montrent d’une vénalité particulièrement écœurante à certains moments. Néanmoins à la suite d’un quiproquo, l’auteure nous les rend émouvantes et nous fait voir leur fragilité derrière leurs masques. Libby est singulièrement touchante dans son désir de tourner la page mais quelle Miss Catastrophe ! On ne peut que succomber à son charme.

Une comédie légère et aussi pétillante que les bulles d’un champagne !

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Comédie, #Chick Lit

Résumé :

Quand elle touche le fond, Libby Lomax connaît un remède imparable : se rouler en boule dans son canapé pour savourer son film préféré, Diamants sur canapé. C’est justement l’un de ces jours « sans » que l’improbable se produit : Audrey Hepburn sort de l’écran ! Parée de sa petite robe noire, de ses perles et de son fume-cigarette, l’actrice est bien décidée à aider Libby à mettre de l’ordre dans tous les domaines de sa vie. Hallucination ? Bonne fée ? … Ou charmante calamité ?

Audrey Hepburn en Pygmalion ?
Un concentré d’élégance pour une comédie addictive !

Mon avis :

Une jolie romance pleine d’humour et de fantaisie.

Libby Lomax est une jeune femme de 29 ans pleine de charme, douée d’un heureux caractère qui la pousse à tout positiver et une véritable miss Catastrophe. Elle est affligée d’une mère et d’une sœur qui sont de véritables caricatures de la mère carriériste et de la starlette sans cervelle et Libby leur sert un peu de bonne à tout faire. Suite à une erreur, alors qu’elle vient d’aménager dans un tout petit appartement, Libby “hérite” d’un canapé Chesterfield et quand après une journée plus catastrophique encore que d’habitude elle se roule en boule dessus et commence à visionner “Diamants sur canapé” de son actrice fétiche, Audrey Hepburn se matérialise devant elle. Commence alors le coaching le plus improbable qui soit !

Je me suis bien amusée tout au long de cette lecture et je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Harper Collins pour ce service presse. Lucy Holliday a une écriture limpide et ce roman vous fera passer un excellent moment durant lequel vous vous évaderez de votre quotidien pour plonger dans les problèmes de Libby. Et Dieu sait qu’elle les accumule. C’est une jeune femme attachante et naïve, j’ai eu bien souvent envie de la secouer devant son aveuglement. Son meilleur ami Olly ne vaut pas mieux et ce qui les rattache en apparence est complètement loufoque, une histoire de fromages. D’ailleurs tous les personnages sont incroyables : son propriétaire mafieux et son fils Bogdan en coiffeur homosexuel ; Dillon O’Hara, l’acteur beau gosse sur qui toutes les femmes craquent, Rhea le mannequin de Victoria Street et Audrey tout simplement adorable. Ses dialogues avec Libby sont des petites merveilles d’humour et les efforts qu’elle déploie pour se mettre à sa portée et pour l’aider sont à mourir de rire.

Au final, une lecture divertissante dans le monde des paillettes et du showbiz.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Comédie, #Chick Lit, #Humour, #Télé-réalité

Résumé :

Salomé rêve d’être actrice ; mais, pour l’instant, son plus grand rôle se résume à demander « moutarde ou ketchup ? » aux clients du food-truck dans lequel elle travaille. Alors, quand Pierre, un journaliste, lui propose de participer à une émission de télé-réalité, elle n’hésite pas longtemps avant d’accepter. D’accord, tout n’est qu’apparences et faux-semblants dans ce genre de productions. OK, le beau célibataire qu’elle va devoir séduire n’en a sûrement rien à faire de trouver l’amour. Mais il y a cette toute petite, cette infime chance d’être repérée par un grand producteur ! Et puis, cela lui permettra de passer un peu plus de temps avec Pierre, qui est aussi le présentateur de l’émission. Alors, oui, elle assume : pour réaliser son rêve, elle est prête à tout… ou presque !

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥

Hilarant !

Alors qu’elle ne rêve que de devenir une actrice célèbre, Salomé doit se contenter d’un emploi miteux dans un food-truck. Mais tout va changer. En effet, Pierre, journaliste et présentateur de l’émission de télé-réalité « Prêtes à tout » lui propose de participer. Après un moment d’hésitation, Salomé signe le contrat car c’est peut-être SA chance de rencontrer enfin un producteur qui fera décoller sa carrière et puis il y a quand même 1 million de francs suisses à la clé pour la gagnante. Alors bien sûr il va lui falloir partager la vie de 7 folles hystériques pour tenter de séduire « un homme célibataire, bronzé, musclé et décérébré », mais il y a le beau Pierre qui l’intrigue et l’attire…

J’ai passé un excellent moment avec ce livre et je remercie NetGalley et les Éditions Harlequin HQN pour ce service presse. Je me suis bien amusée et j’ai bien ri. Cléo Buchheim nous offre une satire de l’univers de la télé-réalité et c’est à mourir de rire. Certes elle force le trait mais les situations et les dialogues sont vraiment cocasses. Le Bachelor a un corps de rêve mais aucune conversation ce qui rend difficile les dialogues avec lui. Les filles du casting sont également de vraies caricatures et heureusement qu’il s’agit d’une comédie parce que vraiment ils ne font pas honneur au genre humain. Que ce soit le Bachelor ou les filles, ils doivent avoir un petit pois à la place du cerveau et bien sûr les hormones en folie. L’auteur porte un regard acéré sur notre société de consommation où la recherche de la célébrité et de la richesse font de nous des voyeurs et des exhibitionnistes. Elle a une plume fluide, agréable et ses personnages sont attachants. Elle parvient même à nous rendre attendrissants Dante le séducteur ou les filles du casting grâce à leurs travers ou leurs faiblesses. J’ai beaucoup ri mais ils m’ont touchée en même temps.

J’ai énormément apprécié le personnage de Salomé. C’est une jeune femme pleine d’humour qui se remet plus ou moins bien de sa rupture avec son petit ami. C’est quelqu’un de profondément gentil et généreux et les autres ont tendance à profiter d’elle. Heureusement elle a pour meilleur ami Shervin, son collègue de travail et colocataire, un jeune homme homosexuel équilibré et doué pour le bonheur. Il est un peu comme son frère, elle peut tout lui dire et il est d’excellent conseil. Et puis il y a une belle histoire d’amour émouvante et tendre mais je ne vous en dirai pas plus.

Alors si vous voulez passer un bon moment de détente, plongez-vous dans l’univers de Cléo Buchheim et accompagnez Salomé dans ses mésaventures.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Humour, #Comédie, #Deuil, #Relations frère-sœur

Résumé :

Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique.

Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier.
La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Coup de cœur ! Une comédie débordante d’humour et de tendresse !

Isabelle est une jeune femme de 32 ans désarmante qui déborde de charme. Lorsque nous faisons sa connaissance, elle vient de craquer pour une petite chienne chihuahua âgée, borgne et boiteuse qui ressemble à un rat d’égout d’après Quentin son compagnon.  C’est bien connu, l’amour rend aveugle et Isabelle la trouve sublime. Actrice sans cachet, elle gagne sa vie en travaillant quelques heures au MacDo. Sa vie va prendre un tournant à 180° lorsqu’après avoir refusé la demande en mariage de Quentin parce qu’elle ne veut pas d’enfant et rompu avec lui, elle se retrouve à la rue complètement fauchée. Elle va alors accepter la proposition d’Adriana Valentini, une adolescente de 17 ans, qui lui propose 10.000 euros pour séduire son veuf de père et ainsi faire échouer son mariage avec Colombe de la Fontardière. Pour cela, elle devra remplacer la nounou de son petit frère pendant 15 jours durant leurs vacances en Italie. Problème : Isabelle déteste les enfants et Nicolas le petit frère n’a plus dit un mot depuis la mort de sa mère, il y a cinq ans. Mais bon, elle est actrice non ?

Ce livre est un petit bijou. Marie Vareille possède ce talent rare qui consiste à aborder les sujets les plus graves avec légèreté et délicatesse. Parce que ne nous leurrons pas, il s’agit de deuil, de la douleur d’avoir perdu une mère et une épouse. Nicolas est un petit garçon tellement blessé qu’il en est devenu muet. L’auteur a ajouté une touche de paranormal. En effet, Nicolas voit sa mère et les dialogues qu’il a avec elle sont surprenants et un peu déstabilisants. Ses deux sœurs Adriana et Zoé, son père Jan ont eux aussi chacun réagi à leur manière pour tenter de gérer cette absence.

Et malgré cela, j’ai ri d’un bout à l’autre du livre. Les aventures d’Isabelle et tout particulièrement sa rencontre avec la grand-mère italienne des enfants est à mourir de rire. Isabelle est confondante de naturel et elle a un don tout particulier pour mettre les pieds dans le plat et sortir des réflexions qu’il serait plus sage de taire. Ses démêlées avec les enfants sont très drôles mais en même temps pleines de tendresse et ce n’est pas un hasard s’ils s’apprivoisent mutuellement.

Marie Vareille nous offre des personnages tous plus attachants les uns que les autres qu’il s’agisse d’Isabelle, de ses amis ou de la famille qui l’a embauchée. Il y a beaucoup d’amour et de tendresse dans ce livre et je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Mazarine pour ce service presse. Marie Vareille est une auteure que je vais suivre. C’est le second livre que je lis d’elle, le premier étant « Elia la Passeuse d’âmes » que j’avais énormément apprécié. Elle écrit très bien, ses intrigues sont fascinantes et elle a l’art de croquer le quotidien avec humour.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Comédie, #Humour

Résumé :

Moi, c’est Lola. Petite (pas tant que ça). Grosse (aucun commentaire). Et (presque) mariée (enfiiiiin !).

Vous y croyez ? Moi, Lola, je vais me marier. Et pas avec le premier venu, non, avec mon Sexy-Fossettes rien qu’à moi, l’homme le plus hot de toute la planète. En plus du mariage à préparer, j’ai aussi décidé d’ajouter : un déménagement de New York à Montpellier, un bébé qui me transforme en grosse baleine et… la rencontre officielle de Jerry et de mes parents. Un homme normalement constitué se tirerait en vitesse pour échapper à tout ça – et surtout à ma famille de dingues –, mais, heureusement,  mon futur mari est tout sauf un homme comme les autres !

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥

Hilarant ! Un régal !

Je remercie NetGalley et les Éditions Harlequin HQN pour ce service presse que j’ai adoré.

Lola et Jerry quittent New-York pour Montpellier. Jerry va ainsi faire la connaissance de toute la famille « de dégénérés » (ainsi les nomme-t-il en pensée) de Lola.

J’ai ri d’un bout à l’autre du récit. Les mésaventures de Lola, enceinte, et de Jerry confronté à son futur et terrifiant (pour lui) beau-père sont désopilantes. Les réflexions de Lola lorsqu’elle essaie de se glisser dans des vêtements devenus trop étroits sont à mourir de rire. Et je gage que je ne serai certainement pas la seule à me remémorer certains épisodes personnels : que celle qui n’a jamais tenté de rentrer dans un pantalon trop étroit lui jette la première pierre ! Heureusement Jerry, monsieur Sexy-Fossettes, est là pour l’aider à ne pas sombrer à la suite de ses combats contre des vêtements récalcitrants. Et que dire de Raspoutine le chat, surnommé Catzilla par Jerry qui a beaucoup de mal à se faire accepter par le félin ? Sans oublier Chewbacca le spitz nain des parents de Lola, avec lequel il ne s’entend pas mieux. Cela dit, il y a quand même une ombre au tableau : il semblerait que Jerry cache de lourds secrets qu’il se refuse à révéler à Lola.

Louisa Méonis nous offre des dialogues pleins d’humour avec des répliques impayables et tout un tas de situations cocasses. Je n’ai pas lu la saison 1 de Lola mais je suis bien décidée à combler cette lacune.

Conclusion : une histoire récréative très agréable. Seul bémol : je n’aime pas les livres qui multiplient les saisons et les épisodes, je préfère un seul recueil, donc en ce qui concerne la saison 2, j’attendrai qu’elle soit complète pour découvrir la suite.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Thriller, #Humour, #Chats, #Comédie

Résumé :

Fripon n'est pas un chat ordinaire, et il en a conscience. Suivez cet étrange animal dans sa maison de mafieux, et devenez spectateur de sa vie à travers son aventure poilante qui l'entraînera malgré lui à la découverte de ses origines. Glissez-vous dans la peau d'un chat pendant ces quelques pages, et gardez à l'esprit ces quelques mots d'ordre : « insoupçonné, intouchable, orgueilleux ».

Découvrez ce thriller humoristique dont l'enquête est menée (contre son gré) par un chat qui ne souhaitait rien faire d'autre que dormir...

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥

Férocement drôle !

Fripon, un magnifique chat blanc très très conscient de sa beauté et de son intelligence supérieure, raconte son histoire qui est une hymne à sa perfection et à son esprit incomparable. Il est l’heureuse possession, oups pardon ! l’heureux propriétaire d’une vaste propriété abritant une famille de mafieux.

Rien ne va plus au pays de la mafia, une somme importante — 500.000 euros — a été volée et Richard dit le Caïd cherche le responsable. C’est sanglant et trash mais vu à travers les yeux de Fripon, cela permet de tenir l’horreur à distance. Et c’est vrai que ce chat est unique : il mène le Caïd par le bout du nez, a des avis bien tranchés sur tout et est capable de comprendre et d’utiliser le langage humain. Égoïste, voleur, manipulateur, fainéant et méprisant mais également attendrissant et émouvant, Fripon nous dresse les portraits décapants des humains qui l’entourent et il nous entraîne avec lui dans ses multiples aventures et son enquête sur ses origines.

On sent que Theo Lemattre s’est bien amusé à écrire les aventures de Fripon et nous nous amusons avec lui. C’est très drôle, plein de cynisme et d’une imagination débordante. Chaque « Chat Pitre » est l’occasion d’une nouvelle aventure mais également d’une leçon de philosophie féline à la Fripon. Un seul petit bémol, il reste encore trop de fautes d’orthographe, de coquilles, mais cela ne gâte en rien le talent de l’auteur.

Voir les commentaires

1 2 > >>