Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Littérature, #Deuil, #Amitié, #Amour, #Roman contemporain

Résumé :

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l'homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.

Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l'intention de se contenter de paroles en l'air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥    

Coup de cœur ! Un livre qui vous rend heureux !

Je remercie NetGalley et les Éditions Michel Lafon pour l’excellent moment que j’ai passé en lisant ce livre et pour la découverte de cette auteure, Carène Ponte. « Tu as promis que tu vivrais pour moi » fait partie de ces livres rares qui vous rendent la vie plus légère tout en abordant des sujets graves comme la mort de sa meilleure amie, le deuil à faire, la vie à continuer sans elle.

Molly se demande comment elle va pouvoir continuer à vivre sans sa meilleure amie Marie qui vient de décéder d’un cancer foudroyant. Cette dernière lui a fait promettre de vivre désormais pour elles deux et comme elle la connaît bien, elle va lui faire parvenir douze lettres, une lettre pour chaque mois de l’année et dans chacune, un souhait, un rêve, que Molly devra réaliser pour elle.

Carène Ponte nous offre un roman plein d’humanité et d’humour mais également de belles leçons de vie. Sa plume est fluide et on se laisse emporter par l’histoire. Ses personnages sont tous plus attachants les uns que les autres. Même Germain, le petit ami pantouflard de Molly, je l’ai trouvé touchant dans son amour inconditionnel, énervant aussi mais tellement humain.

Les mésaventures de Molly au ski m’ont bien fait rire, ses réflexions alors qu’elle meurt de peur sur le télésiège et ne veut pas l’admettre, sa mauvaise foi avec John. Cela dit, John ne la ménage guère. Il a vraiment un talent fou pour la décontenancer. Et du coup, les scènes sont cocasses et les dialogues très drôles. Et que dire de ses parents, de ses amies Viviane et Nadège, l’auteure a parfaitement su rendre leur psychologie, leurs forces et leurs faiblesses. On aimerait les rencontrer, les avoir pour voisins, faire leur connaissance et se lier d’amitié avec eux tous. Les notes du texte sont également des petits bijoux d’humour.

L’une des belles leçons de vie que nous donne Carène Ponte dans ce livre est qu’il ne faut jamais laisser la peur gouverner notre vie car si nous nous laissons guider par elle, il y a de grandes chances pour que nous passions à côté du bonheur. Alors n’hésitez surtout pas à vous laisser tenter.

Commenter cet article