Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

litterature jeunesse

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Biographie, #Vies de saints, #Babelio, #Historique, #Littérature, #Littérature jeunesse, #Hagiographie

Résumé :

« Je vais tenter de coucher sur le parchemin la vie de Vincent Ferrier, qui fut le meilleur de mes confesseurs, le plus avisé de mes conseillers et le plus fidèle de mes amis. Jamais je n'aurais dû me séparer de lui. Ce sera sans doute l'un des seuls personnages de mon entourage que l'Histoire placera dans la litanie des saints. Alors je veux consacrer mes dernières forces à lui rendre hommage. »

L'auteur a imaginé qu'au soir de sa vie, quasi centenaire, l'antipape d'Avignon Benoît XIII fait le récit de sa longue amitié avec frère Vincent.

Né en 1350 à Valence en Espagne et mort le 5 avril 1419 à Vannes en Bretagne, Vincent Ferrier entre à l'âge de 17 ans chez les Dominicains. Il devient très vite populaire grâce à ses prédications et aux nombreux prodiges qui les accompagnent. L'Église a recensé pas moins de 873 miracles lors de son procès en canonisation !

Si saint Vincent Ferrier est un saint comme le Moyen Âge les aime, il a porté douloureusement le problème de l'unité des chrétiens et sa vie fait écho à certains de nos problèmes contemporains.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥

Un ange de paix et un ange du Jugement !

« Saint Vincent Ferrier Prédicateur des temps derniers » de Véronique Duchâteau s'adresse en priorité aux jeunes à compter de 10 ans mais il plaira tout autant aux adolescents et aux adultes. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un roman mais d'une biographie, il se lit comme un roman. Véronique Duchâteau donne la parole au pape Benoît XIII — ou plutôt l'anti-pape qui fut le dernier représentant de la papauté à Avignon — et c'est lui qui nous conte la vie de ce frère dominicain qui fut un de ses amis.

J'ai découvert la vie de ce saint domicain grâce à une masse critique de Babelio et je les remercie ainsi que les Éditions Pierre Téqui pour l'envoi de ce service presse. Vincent Ferrier est né le 23 janvier 1350, à Valence en Espagne, durant l'année Sainte, c'est-à-dire une année consacrée à Dieu afin d'obtenir la fin de la terrible épidémie de peste qui sévit dans toute l'Europe. Une pauvre femme aveugle à qui la mère de Vincent apportait des secours a prophétisé : « Heureuse mère ! C'est un ange que vous portez. » Il entre chez les Dominicains à 17 ans. À cette époque, l'Église est déchirée par ce qui a été appelé le "Grand Schisme" : un pape à Avignon et un autre à Rome. Frère Vincent va soutenir les papes d'Avignon et tout particulièrement Benoît XIII dont il devient le conseiller et le confesseur, de 1395 à 1398. Mais avant toute chose, Vincent se caractérise par son humilité, son amour de la pauvreté, de l'obéissance, une intelligence supérieure et les fastes de la Cour papale l'oppressent. Il tombe malade et en songe, il a une apparition du Christ, accompagné de saint Dominique et de saint François, qui le guérit et lui ordonne d'aller prêcher de par le monde. Il va alors, durant vingt ans, parcourir la France, l'Italie et la Suisse, d'abord à pied puis à dos d'âne lorsqu'il deviendra trop âgé pour marcher. Sa renommée est immense, les foules le suivent ; son éloquence ainsi que ses vertus et les miracles qui l'accompagnent provoquent les conversions. St Vincent Ferrier ne cesse d'exhorter à se convertir, il conseille des rois et des princes auxquels il apporte la paix  et il annonce le proche retour du Christ. Il mourra à Vannes en Bretagne le 5 avril 1419. "Partout où il a prêché, les populations, qui le vénéraient déjà de son vivant, l'invoquent après sa mort."

Véronique Duchâteau nous offre une belle lecture émouvante et captivante. Avec des mots simples, une écriture limpide, elle donne vie à ce frère dominicain du XIVe siècle. Elle nous montre l'essentiel et a su nous restituer toute une époque finalement pas si différente de la nôtre.

Le pape Benoît XIII

 

Saint Vincent Ferrier

 

Saint Vincent Ferrier

 

Saint Vincent Ferrier

 

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantasy, #Littérature Jeunesse, #Quête, #Magie, #Suspense, #Légendes, #Aventure

Résumé :

Le troisième Monde est menacé. Un puissant sorcier œuvre pour le plonger dans le chaos et les ténèbres en imposant sa domination.

Mais la prophétie d'un mage ancien offre encore un espoir. Elle annonce la venue de trois héros. Habitants d'un tout autre monde, ils seront bientôt appelés à sauver celui de la Magie.

Leur arrivée est imminente mais nul ne le sait encore. Nul ne sait qui ils sont.
Les Elus, eux-mêmes, ignorent que leur destin est déjà écrit.

Mon avis : ✯ ✯ ✯ ✯ 

Un roman de fantasy foisonnant et tout à fait passionnant !

Les jumelles Marie et Lucie ainsi que leur cousin José sont partis faire une ballade à bicyclette en forêt. Alors qu’ils sont perdus, ils découvrent une mystérieuse maison coloniale bien cachée. Dévorés de curiosité, ils décident de la visiter. À l’étage, ils découvrent un mystérieux miroir qui cache une porte. Dans la pièce cachée, ils trouvent un coffret à bijoux qui recèle un magnifique médaillon en cuivre représentant un mage tenant une boule de cristal et une épée. Alors que les trois cousins se disputent le médaillon, chacun tirant dessus pour tenter de l’obtenir, il se brise en trois. Une violente tempête se lève et magiquement les emporte dans le coffret qui est devenu une porte vers ailleurs. Lorsqu’ils reprennent conscience, les trois cousins sont séparés et sont chacun en possession d’un fragment du médaillon. Ils vont tout mettre en œuvre pour se réunir et leur chemin va se révéler plein de surprises et de péril.

Je remercie Egérie qui m’a proposé son manuscrit par l’intermédiaire de Simplement Pro. Une fois ma lecture commencée, je n’ai plus arrêté. Le monde que nous propose l’auteure est complet et nos trois héros sont attachants. Leurs réflexions sont pleines d’humour. De plus, durant leur quête pour se retrouver, ils vont se lier d’amitié avec des personnages très sympathiques, Widley un jeune voleur au caractère bien trempé, sa grand-mère Scatach la magicienne, Valandra une magnifique jeune femme et son père Calchas un puissant devin, Yzhi le sage. Leur route pavée de dangers les mettra en relation avec toutes sortes de personnages mythiques, fées, griffon, nains, elfes, dryades, nymphes, trolls, dragons et j’en passe. Le Troisième Monde créé par Egérie est magique et les descriptions qu’elle nous en donne sont pleines de poésie et très précises. On sent qu’elle maîtrise son sujet.

Il est très difficile de faire du nouveau en fantasy et « Les Élus » m’ont fait penser au « Monde de Narnia », trois jeunes héros qui basculent dans un autre monde ainsi qu’au « Seigneur des Anneaux » avec ses elfes, ses nains, son sorcier maléfique. Ils ont beau avoir vingt ans, ils se conduisent davantage comme des adolescents d’une quinzaine d’années. Mais le style de l’auteur, sa plume nerveuse et élégante font qu’on ne s’ennuie pas un seul instant. Chaque chapitre donne la parole à un des cousins et j’ai suivi leurs aventures comme si j’y étais.

Un premier roman prometteur, une saga fantasy qui s’adresse plutôt à un public jeune et qui les ravira.

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog