Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Littérature, #Suspense, #Résilience, #Thriller, #Enlèvement, #Angoisse

Résumé :

Comment retrouver son chemin quand on a tout perdu ?

Annabelle a une vie merveilleuse. Un mari qui l'aime, deux petites filles adorables, une famille soudée.
Jusqu'à ce jour de septembre où elle est brutalement arrachée à ses proches, laissée pour morte au milieu de la forêt. Lorsqu'elle reprend conscience, sa mémoire s'est effacée. Plus de traces... Pour remonter le fil de sa vie, Annabelle va devoir affronter la face cachée d'un bonheur qu'elle croyait parfait.

Avec une extrême sensibilité, Sophie Renouard explore les zones d'ombre d'une existence ordinaire. Captivant.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Un thriller bouleversant de sensibilité.

Annabelle et Philippe ont réuni autour d'eux leur famille à l'occasion du baptême de leur fille Violette âgée de six semaines. Ils sont les heureux parents d'une autre petite fille, Zélie, quatre ans. À la fin de la journée de festivités, Annabelle avec ses deux filles quitte Paris pour rejoindre son père et son frère à Lyons, en Normandie, un voyage de 106 kilomètres qu'elle connaît par cœur. Violette ayant faim, la jeune femme s'arrête dans un café pour lui donner un biberon. Alors qu'elle se lave les mains dans les toilettes, elle est violemment agressée, enlevée puis laissée pour morte à l'autre bout de la France, dans une forêt du Pays Basque. Elle est sauvée par Émile, un vieil ermite de quatre-vingt douze ans qui va soigner ses blessures et la recueillir. La jeune femme ne se souvient de rien, elle est devenue totalement amnésique.

Je remercie Babelio Masse Critique ainsi que les Éditions Albin Michel pour l'envoi de ce service presse qui m'a permis de découvrir Sophie Renouard. « On n'efface pas les souvenirs » est son premier livre et une fois commencé, je n'ai pas pu le lâcher. Elle débute très fort, le premier chapitre est glaçant. Puis nous faisons la connaissance d'Annabelle et de toute sa famille. J'ai aimé l'amour qui les unit, la tendresse qu'ils n'hésitent pas à partager. Les personnages sont vraiment attachants. Et puis tout va basculer brutalement et on prend conscience de la fragilité du bonheur, de la vie. Sophie Renouard a beaucoup de talent. Alors que tout semble normal, elle parvient à distiller l'angoisse. D'une plume pleine de délicatesse et de sensibilité, elle nous raconte une histoire, avec des mots simples. En l'espace de quelques secondes, elle nous fait plonger dans l'horreur. Quel est le mobile de l'agression ? Celui de l'enlèvement et de la tentative de meurtre ? Aucune rançon n'est demandée. Au soir d'une journée de fête, Annabelle a disparu et on partage la douleur et l'incompréhension de Zélie, de Gaspard son mari, de sa famille... L'auteure nous dépeint admirablement la psychologie de ses personnages. Cela pourrait être nous. Et c'est poignant, bouleversant, la douleur des proches est tellement bien rendue.

Parallèlement nous suivons le sauvetage d'Annabelle, amputée de ses souvenirs, sa lente reconstruction. Nous faisons la connaissance d'Émile et de son chien "Va t'en". C'est un sacré personnage. Solitaire qui ne parle qu'à son chien, on ne sait pas trop s'il souffre d’Alzheimer ou de misanthropie aigüe. Il va sauver et recueillir Annabelle, la cacher pour la protéger dans sa bergerie qui n'a pas l'électricité mais possède malgré tout l'eau courante. Émile est un sage et sa manière d'exister nous transmet une sérénité, ce qui est une chose plutôt rare dans un thriller. Il a pour seule famille un neveu, Iban, un autre beau personnage.

Même si on commence à comprendre et à deviner qui se cache derrière ce crime, Sophie Renouard parvient à maintenir le suspense jusqu'à la fin. L'angoisse augmente et elle maîtrise à la perfection l'art du page-turner jusqu'à la fin où elle nous réserve quelque surprise.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce livre et je compte bien suivre cette auteure. Je vous recommande "On n'efface pas les souvenirs". Une fois terminé, on n'oublie pas ses personnages tant ils nous ont touché.

Voir les commentaires

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Fantastique, #Bit-Lit, #Loup, #Adolescence, #Légendes, #Roman

Résumé :

Valentina, 17 ans, vit dans un petit village de montagne. C'est au sommet de celle-ci que Tim, jeune loup blanc, s'est réfugié avec les siens. Pourchassés depuis la nuit des temps à cause de leur réputation de tueurs de bétail, Tim et sa meute n'aspirent pourtant qu'à la paix. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils préfèrent rester à l'écart des humains. Malheureusement, une agression, un échange de sang et tout bascule...

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Deux légendes, deux attaques, un échange de sang, une rencontre...

Valentina, 17 ans, mène une vie normale auprès de sa grand-mère qui l'a élevée, dans un petit village du Portugal. Celle-ci connaît les vertus des plantes et est considérée comme une sorcière par les habitants du village. Tim est un jeune loup adulte qui se distingue de ses congénères par son pelage blanc (tous les autres sont gris) avec une étoile argentée. Il adore les humains — les deux-pattes comme il les appelle —  qui le fascinent, au grand désespoir de sa mère qui pense que cela sera sa perte. En effet, les loups n'ont pas bonne presse auprès des humains qui les accusent de décimer le bétail et ne rêvent que de se débarrasser d'eux. Pour leur sauvegarde, les loups doivent se tenir loin des humains. Mais les jeunes loups adultes tout comme les adolescents humains n'obéissent pas toujours...

Je remercie Eunice DM ainsi que Verte Plume Éditions pour l'envoi de ce service presse. « Lunes et Sang » s'adresse d'abord à des adolescents mais il plaira tout autant à des adultes grâce à la plume pleine de sensibilité de son auteure. Elle nous transporte au Portugal, dans un petit village, Saint Vincent de Raia, où vit une centaine d'habitants et où les légendes et les superstitions font partie de la vie de chacun. Eunice DM sait nous faire ressentir son amour pour ce pays, ses descriptions sont pleines de vie et je n'ai eu aucun mal à me représenter les lieux où évoluent Valentina et Tim. J'ai également apprécié ses connaissances sur la vie des loups, elle maîtrise son sujet à la perfection.

Dès le début, je me suis attachée à ses personnages. Elle a su à merveille dépeindre la psychologie des adultes et des adolescents. J'ai aimé la sagesse de la grand-mère Émilia, son savoir sur les vertus des plantes ainsi que ses connaissances plus ésotériques. L'histoire de Tim et de Valentina est pleine d'originalité, de fraîcheur et de suspense. Dès le début, je me suis inquiétée pour Tim ; son amour des deux-pattes le met en danger mais sa fascination est telle qu'il est incapable de résister. On suit en parallèle les communautés des humains et des loups. Malgré leurs différences, ils ont néanmoins beaucoup en commun, n'en déplaise à ceux qui voudraient complètement les éradiquer.

Quant à Tim et Valentina, j'ai adoré leurs échanges et j'aurais voulu pouvoir les protéger. Les chapitres sont courts et au fur et à mesure que les pages se tournent, la tension monte, les évènements se précipitent, on sent qu'il va y avoir un drame. La plume de l'auteure se fait plus incisive et sa description de la battue et des combats est très réaliste. Quant à la fin... J'en suis ressortie frustrée. Arghhhh ! J'ai vraiment hâte de découvrir la suite, c'est vraiment cruel de la part de l'auteure de nous abandonner sur un tel suspense.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ma lecture et je vous la recommande que vous soyez adolescent ou adulte, l'histoire de Valentina et Tim ne pourra que vous toucher. Vous n'aurez qu'une envie, celle de les suivre.

« Lunes et Sang Tome 1 Première Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions
« Lunes et Sang Tome 1 Première Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions
« Lunes et Sang Tome 1 Première Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions
« Lunes et Sang Tome 1 Première Lune » d'Eunice DM — Verte Plume Éditions

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog