Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Romance, #Feel Good, #Résilience, #Famille

Résumé :

Bretagne, été 2016

Simon a 23 ans, il a troqué son pull sur les épaules pour un tee-shirt au slogan éloquent « L’été c’est le pied ». Par quel caprice du destin ce jeune aristo carriériste se retrouve-t-il à vendre des chichis sur les plages ?

Le temps d’une saison, il va rencontrer des baigneurs aux personnalités aussi diverses qu’affirmées : des adolescents faussement blasés, des grands-parents débordés, un couple de quinquas branchés et surtout, une mystérieuse brune toujours plongée dans un roman... Simon va-t-il réussir à attirer son attention ?

Imaginez-vous allongé(e) sur le sable chaud, à épier, en sociologue amateur, vos voisins de serviettes. Quitte parfois, comme Simon, à vous laisser tromper par les apparences.

Un vrai feel good breton qui laisse un goût iodé sur les lèvres.

Mon avis :

Quand amour et résilience marchent de pair…

Simon Penhanscoët de Trémaloir dit Moumoune, le roi du chichi, futur ingénieur, passe ses vacances d’été sur la plage Sainte-Anne où il exerce ses talents comme vendeur de beignets. Il est tombé sous le charme de Louise Le Doyen, petite brune aux yeux clairs, toujours plongée dans un roman. Victime d’un accident dont elle est réchappée de justesse, elle garde une jambe couverte de cicatrices et poursuit une rééducation difficile. Ses parents, oncles, tantes, neveux et nièces profitent eux aussi des vacances sur la plage et gardent un œil jaloux sur elle. Simon parviendra-t-il à apprivoiser la belle ? Et Louise mal remise d’un chagrin d’amour parviendra-t-elle à lui faire confiance et à aimer de nouveau ?

Je dis un grand merci à Anita Berchenko ainsi qu’aux Éditions du 38 pour ce Service Presse de la Collection Corail. J’ai ainsi pu découvrir la plume de Joëlle Sancéau et son premier roman publié Plage Sainte-Anne. Disons-le tout de suite, c’est une réussite. L’auteur a écrit un roman plein d’humour et de tendresse. Dès le début, je me suis attachée à ses personnages : Simon qui loge chez sa redoutable grand-mère, Cyprienne de Penhanscoët de Trémaloir, ne se laisse guère impressionner par elle. Les dialogues entre eux sont hilarants et les remarques de la douairière m’ont bien amusée. Louise est touchante dans sa vulnérabilité, blessée dans son cœur et dans son corps, couvée par sa famille, appelée par sa mère « son cerveau sur pattes », est pleine d’humour mais après sa désastreuse expérience avec son ex, elle se montre acide dans ses réparties avec Simon qui est désarmant de tendresse et de bonne humeur. Et puis nous avons la famille Le Doyen, les trois frères et leurs épouses. Joëlle Sancéau les croque avec talent et justesse, c’est un plaisir de les côtoyer. L’auteur évoque avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse plusieurs problèmes de société, difficultés relationnelles dans un couple, résilience après un drame, angoisse pour faire confiance après une trahison et tous ses personnages pourraient faire partie de notre propre famille.

J’ai lu cette romance d’une seule traite, c’est un livre que vous adorerez lire sur une plage ou à la montagne ou encore chez vous lors d’une pause. Une romance feel good bouleversante de sensibilité, d’amour et de tendresse.

Commenter cet article