Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Policier, #Psychologie, #Suspense, #Manipulation

Résumé :

Rien n'est plus éphémère que la mémoire d'un enfant...

Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n'est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit.

Il est le seul. Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l'aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car, déjà, les souvenirs de Malone s'effacent. Ils ne tiennent plus qu'à un fil. Le compte à rebours a commencé.

Qui est vraiment Malone ?

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Bluffant ! Addictif ! Michel Bussi se joue plus que jamais de nous dans un roman plein d’émotions et de suspense.

La commandante Marianne Augresse a fort à faire pour attraper Timo Soler et ses complices dans le braquage de Deauville. Dans le même temps, elle est obnubilée par le désir d’avoir un enfant et donc de trouver un homme que l’idée de faire un enfant ne fera pas fuir. Et comme si cela ne suffisait pas, voilà qu’un psychologue scolaire Vasile Dragonman la contacte à propos d’un enfant de trois ans et demi qui déclare que sa maman n’est pas sa vraie maman.

Le rythme est assez lent mais très vite je me suis laissée emporter par l’histoire de Malone, cet enfant à qui sa peluche Gouti parle. Et c’est magistral de la part de Michel Bussi car en utilisant le langage et la logique de l’enfant, nous sommes complètement perdus et ressentons toutes les frustrations des adultes qui entourent Malone et qui tentent de comprendre.

Les explications que Vasile donne à la commandante sur la mémoire et ses mécanismes chez l’enfant de zéro à quatre ans sont passionnantes et très instructives, ainsi que les différents types de mémoire. Vasile est un personnage très attachant : passionné par son métier, il l’exerce avec fougue et n’hésite pas à prendre des risques lorsqu’il s’agit de venir en aide à un enfant. Or là, pour lui, il y a vraiment urgence car la mémoire de Malone peut disparaître d’un moment à l’autre.

Marianne Augresse, la commandante, est un autre personnage attachant et sympathique. Elle est sur tous les fronts mais son horloge biologique est de plus en plus insistante et son regard sur les hommes s’en ressent. Elle est très attirée par Vasile mais n’est pas insensible au charme de son équipier Jibé, un vrai fantasme sur pattes mais marié et père modèle. Depuis quelques mois, elle s’est liée d’amitié avec Angélique, une jeune femme coiffeuse. Toutes deux échangent des confidences et se soutiennent mutuellement lors de soirées partagées.

Mais plus que tout, l’auteur nous parle de l’amour maternel, de l’amour qu’éprouve une femme pour un enfant qui n’est pas forcément le sien et de tout ce qu’elle est capable par amour pour cet enfant. Amanda est bouleversante dans son amour pour Malone et il y a d’autres personnages féminins  qui sont tout autant émouvants. Michel Bussi multiplie les mystères, les fausses pistes, les retournements de situation pour un final absolument imprévu. Il nous manipule à l’image de ses personnages et on en arrive à ne plus savoir qui manipule qui. Et puis j’aime beaucoup son humour, un humour léger que l’on retrouve dans les conversations, au fil des rencontres mais aussi dans certaines situations.

C’était le quatrième livre de l’auteur que je lisais et je compte bien continuer. Michel Bussi nous offre toujours des intrigues de qualité au service d’histoires émouvantes et pleines d’humanité qui nous touchent profondément.

Commenter cet article