Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Thriller psychologique, #Enlèvement, #Folie, #Vengeance

Résumé :

Elle est belle, attirante, disponible. Il n’a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.

À présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement.
Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n’est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince…

« Un roman glaçant, qui ferait passer le Misery de Stephen King pour un roman d’ados ! »Bien dans ma vie !

Prix SNCF du polar français, Prix Intramuros et Prix du festival international du Roman noir

 

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Un thriller qui fait froid dans le dos !

« Les Morsures de l’ombre », c’est l’histoire de la descente aux enfers d’un homme, le commandant Benoît Lorand, de sa longue et douloureuse agonie. Incapable de rester fidèle à son épouse et de résister à une belle femme, il a suivi Lydia chez elle. C’est une magnifique rousse à la beauté envoûtante. Il reprend conscience enfermé dans une cave et Lydia s’est transformée en une geôlière implacable, l’accusant d’un crime dont il dit être innocent et exigeant ses aveux.

Karine Giebel nous offre ici un huis-clos terrifiant. Au fur et à mesure que l’on tourne les pages, on plonge dans la folie de Lydia. Benoît est totalement à la merci de sa persécutrice, il ne contrôle plus rien et Lydia est de plus en plus habitée par sa vengeance, sa haine, son désir de lui arracher des aveux. Pour cela elle se transforme en bourreau sadique. Cela devient de plus en plus glauque. En même temps, l’auteur nous fait prendre conscience de la fragilité et de la souffrance qui habitent Lydia.

Et je me suis sentie prise en otage avec Benoît, incapable que j’étais de m’arracher à la lecture de ce roman : je voulais savoir, même si j’étais rebutée, si Benoît allait résister et finir par convaincre Lydia, si Lydia allait se laisser toucher, éprouver du remords, de l’horreur devant ses actes et plus que tout qui avait orchestré tout cela.

J’ai refermé ce livre avec un goût amer dans la bouche. L’écriture de Karine Giebel est redoutablement efficace et toute entière au service de l’intrigue. Rien ne vient nous distraire. C’est un thriller implacable pour tous les amoureux de romans noirs, très très noirs. Mais je le déconseille aux personnes trop sensibles.

Commenter cet article