Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Thriller, #Satanisme, #Relations frère-sœur

Résumé :

« Un roman addictif écrit à l'encre noire des ténèbres. » Olivier Norek

 

Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera
les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang.

Sire Cedric revient en chef d'orchestre du suspense et des frissons, avec un nouveau concerto qui fait la part belle au souffle du vent dans la nuit noire et aux gémissements des corps torturés. Subtil et maîtrisé, ce conte d'horreur moderne allie à la justesse d'une réflexion sur les relations familiales les retournements de situation les plus ébouriffants.

Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Diaboliquement addictif ! Un thriller magistral !

Un énorme merci à NetGalley et aux Éditions Presses de la Cité pour ce service presse qui est un véritable coup de cœur !

Manon est une jeune femme sérieuse et courageuse qui adore son métier de thanatopractrice. Elle en a plus qu’assez de son frère Ariel, petit délinquant sans envergure, qui ne cesse de la solliciter lorsqu’il ne sait plus vers qui se tourner et qu’il a tout fait foirer. Et là, on peut dire qu’il a fait très fort ! Manon va se retrouver entraînée dans une aventure mortellement dangereuse où les morts particulièrement horribles se succèdent, où une secte satanique aux membres plus délirants les uns que les autres mène la danse avec un Ariel qui n’a de cesse de se défiler, l’abandonnant chaque fois dans des situations de plus en plus inextricables. Heureusement, elle peut compter sur le soutien sans faille du Capitaine Franck Raynal qui sait voir au-delà des apparences…

Une fois de plus, Sire Cedric m’a totalement envoûtée et j’ai plongé dans l’univers de Manon et Ariel. Durant plusieurs heures, je les ai suivis pas à pas entièrement captivée par leurs aventures. J’ai énormément apprécié Manon et le soin qu’elle prend des corps dont elle s’occupe, le sens qu’elle donne au moindre de ses gestes. Avec elle, j’ai copieusement maudit Ariel et je l’aurais volontiers étranglé et laissé tomber… mais je sais à quel point les relations frère/sœur sont compliquées et comme elle, j’aurais tout fait pour lui venir en aide. J’ai retenu ma respiration, tremblé, été horrifiée, soulagée, terrifiée…

Sire Cedric a une écriture fluide et toute simple qui nous emporte et nous captive mine de rien. Progressivement l’angoisse monte, l’atmosphère se fait plus sombre mais tout se fait en douceur, c’est comme être emporté par un courant d’abord léger puis tout s’accélère. On s’attend à ce que quelque chose d’horrible survienne et les chapitres défilent. Il arrive un moment où on ne sait plus trop qui soupçonner. Qui se cache derrière les masques que portent les membres de la secte ? Manon est un magnifique personnage de femme : courageuse, elle refuse son rôle de victime et se bat jusqu’au bout. J’ai tremblé avec elle et pour elle, tout particulièrement à un moment où le choix qui s’offre à elle est d’une perversité diabolique.

L’auteur se joue de nous, de nos peurs et multiplie les retournements de situation. J’avoue avoir été complètement scotchée et sous le choc. Satanisme, corruption, débauche, mensonges, trahisons, Sire Cedric ne ménage guère ses personnages et il nous offre une fin qui ne nous laissera pas indemnes.

« Du feu de l’enfer » porte bien son nom et on en ressort d’autant plus secoués qu’il y a une part de vérité historique dans le récit. Il y a eu effectivement un club anglais portant ce nom « Hellfire » créé par sir John Dashwood au XVIIIe siècle et pratiquant débauche et satanisme.

Alors n’hésitez surtout pas à entreprendre le voyage et laissez-vous happer par le dernier Sire Cedric !

Commenter cet article