Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Karine Giebel, #Thriller

Résumé :

« Toujours le même trajet. Istres-Marseille. Marseille-Istres. Sa mère, son travail. La vie de Jeanne est en transit. Elle la contemple en passager. Une lettre suffira à faire dérailler ce train-train morose : " Vous êtes si belle, Jeanne. " Glissée entre deux banquettes, elle l'attendait. Une déclaration. D'amour. De guerre. Car l'homme de ses rêves est un monstre, un tueur sans pitié. Elle sera sa confidente, son épaule. Il sera son âme sœur, son dilemme. Le terminus de ses cauchemars... »

 

Mon avis :

Jeanne est une jeune femme de 28 ans fragile, blessée, habitée par une souffrance bien trop lourde qui l’a conduite à se replier sur elle-même. Elle mène une vie terne et sans surprise entre une mère qui la traite comme une adolescente, un travail au commissariat qui ne l’enthousiasme pas, des collègues au mieux indifférentes, au pire moqueuses, le souvenir destructeur d’un Michel qui est parti et ses voyages en train matin et soir. Le tout rythmé par la question lancinante de « Est-ce que mon sac est bien fermé ? Oui il est bien fermé », une voix dans sa tête qu’elle appelle « l’autre » qui pourrait être la voix de la sagesse et des insomnies dont elle ne vient à bout qu’à coup de somnifères.

Cette vie bien réglée va s’achever le lundi 11 mai. Jeanne découvre une lettre qui lui est adressée, glissée entre deux sièges, là où elle prend place tous les jours. Pour la première fois, quelqu’un la voit, la reconnaît. C’est une déclaration d’amour. Hélas, celui qui lui écrit de si belles lettres et qui s’est donné le nom d’Elicius n’est autre que le tueur qui assassine des femmes de façon atroce et qui a mis toute la police de Marseille sur les dents.

C’était la première fois que je lisais Karine Giébel et je remercie NetGalley ainsi que les Éditions Belfond qui me l’ont fait connaître.

« Terminus Elicius » est un thriller psychologique passionnant mais aussi émouvant. Les personnages sont attachants et on se laisse ensorceler par cette histoire d’amour singulière. L’angoisse ne cesse de monter, on souffre avec Jeanne, on est en plein dilemme, on tremble avec elle et en même temps on se laisse attirer par Elicius. Sa souffrance fait écho à celle de Jeanne.

J’ai lu ce roman d’une seule traite tant l’écriture et les situations étaient addictives, le suspense captivant. Il m’a donné envie de lire les autres œuvres de l’auteur. Un thriller à découvrir absolument !

Commenter cet article