Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Thriller, #Politique Fiction

Résumé :

« Seuls les petits secrets ont besoin d'être protégés; les plus gros sont gardés par l'incrédulité publique ». Marshall McLuhan

« Trois anciens membres d’une cellule très spéciale des services de renseignement français décident de reprendre du service après une retraite de huit ans, afin d'échapper au « nettoyage » lancé par leurs anciens employeurs.
Dans leur sillage, ils entraîneront un cataclysme mondial qui les dépasse totalement et qui transformera le monde tel que vous le connaissez.
Qui sont vraiment ces trois « repentis » et peuvent-ils combattre le Cercle, ce groupe d’hommes discrets qui semble être aux commandes de la planète ?

« Rémoras » concrétise la mise en commun de deux approches complémentaires du thriller de politique-fiction, la plume se mettant au service d’une histoire inspirée de faits réels qui flirte constamment avec l’actualité.

Saurez-vous même distinguer la réalité de la fiction ? »

Mon avis :

Waouh, bluffant ! J’ai dévoré ce thriller qui m’a sacrément secouée car il est difficile de faire la part des choses entre fiction et réalité. Il commence très fort par l’assassinat programmé de toute une famille – femme, enfant et grand-père – afin que le désespoir pousse le père, Quentin Balard à reprendre du service.

Et j’ai été révoltée par ce mépris des droits, cette monstrueuse indifférence, cette négation de l’être humain.

Quentin veut venger la mort de sa famille et il a l’aide de deux amis, anciens membres des Services Secrets français comme lui, Frédéric Giraud et Philippe Vandercamere. Ce dernier les convainc très facilement que l’assassinat en fait les visait eux en priorité et qu’on essaie de les éliminer. Tous trois décident alors de « disparaître » et d’abattre les responsables.

Et là encore nous nous trouvons devant des meurtres accomplis de sang-froid, préparés et exécutés sans état d’âme. Des meurtres au service d’une idée, d’une cause, d’une mission qui deviendraient souveraines et exonèreraient leurs auteurs de toute responsabilité, c’est une question qui est dramatiquement d’actualité. Pire encore un meurtre commis au nom d’un Etat ne ferait plus du tueur un meurtrier ? Et les victimes ne seraient que des dommages collatéraux ?

Et puis tout s’emballe. Leur première action est suivie d’une vague d’attentats sur toute la planète, attentats tous plus meurtriers et révoltants les uns que les autres et pour lesquels ils font figure de boucs émissaires. Et nous assistons à l’effroyable mainmise d’une petite poignée de richissimes hommes politiques appartenant au très secret « Cercle » sur le sort du monde. La facilité avec laquelle ils manipulent les gouvernements, détournent le pouvoir tout-puissant des médias pour tromper les populations à leur avantage fait froid dans le dos. Et malheureusement, nous n’avons qu’à ouvrir les yeux et les oreilles pour le constater de nos jours. Que savons-nous vraiment de la réalité ? Dans quelle mesure les informations qui nous parviennent sont-elles vraies ?

M.I.A. nous offre un thriller de politique-fiction passionnant. C’est très bien écrit, l’histoire est très bien construite, nos trois héros sont attachants malgré leurs côtés sombres. J’avoue avoir une préférence pour Quentin qui, lui au moins éprouve des scrupules, refuse de tuer par facilité des innocents. Les deux auteurs de Rémoras nous poussent à nous interroger, ils donnent une vie toute nouvelle à ce qu’on appelle les théories du complot.

Conclusion : qui manipule l’autre ? Qui est manipulé ? Et si c’était vrai ? Et si cela s’était passé comme ça ? « Le Cercle » existe-t-il vraiment ? Pourquoi pas ?

Commenter cet article