Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Au-pays-de-Goewin.over-blog.com

Les livres de Goéwin

Publié le par Goéwin
Publié dans : #Gilles Milo-Vacéri, #Polar, #Seconde Guerre mondiale, #Trafic œuvres d'art, #Mafia, #Mossad

Résumé :

Un automne sanglant s'abat sur la commune provençale de Château-Arnoux : deux crimes sont perpétrés et onze tableaux ont disparu dans la mairie.

La Section de Recherches, chargée des meurtres et de ce vol troublant, réclame des renforts. Pour éclaircir cette sombre affaire, Paris missionne le commandant de l’OCBC, Enzo Battista, spécialiste des œuvres d'art, et son lieutenant, Marania Le Goff.

L'enquête s'avère plus compliquée qu'il n'y paraît, car d’autres homicides surviennent et des disparitions suspectes brouillent les pistes. Très vite, des ramifications à l'étranger vont entraîner les enquêteurs dans l’opération Venise Pourpre.

Entre révélations qui s’enchaînent et spectres surgis de la Seconde Guerre mondiale, Battista et Le Goff vont avoir fort à faire s'ils veulent en sortir indemnes !

 

 

Mon avis :

Marania Le Goff, jeune lieutenant de police pleine d’avenir, doit faire un stage auprès du commandant Enzo Battista, une « légende » de l’OCBC (Office Central de lutte contre le trafic de Biens Culturels). Râleur, têtu, n’en faisant qu’à sa tête mais surtout homme d’honneur et de principes et enquêteur hors-pair, Enzo accompagné de  Marania est envoyé à Château-Arnoux en Provence où deux meurtres viennent d’être commis et onze tableaux volés. Avec l’aide du maréchal des logis Cyrille Vermont de la SR d’Aix-en-Provence (Section de Recherches), ils vont former un trio de choc pour tenter d’élucider une affaire qui va se révéler bien plus complexe que prévu et va même les amener à l’étranger.

Une fois de plus, Gilles Milo-Vacéri m’a complètement embarquée dans cette enquête où la liste des meurtres et des questions sans réponses ne cesse de s’allonger. La tension est telle qu’à certains moments j’en ai oublié de respirer tellement j’étais prise par l’action. Suspense, rebondissements, fausses pistes, enlèvements, disparitions, plongée dans le passé avec des évènements prenant racine dans la Seconde Guerre mondiale… l’auteur joue avec nous et avec nos nerfs. La plume de Gilles avec son humour et sa parfaite connaissance du vocabulaire de l’armée et de la police rendent la lecture encore plus fascinante.

Quant à ses personnages, c’est un vrai coup de foudre : des hommes et des femmes de valeur, courageux, sensibles, dévoués, généreux, pour lesquels l’honneur n’est pas un vain mot, prêts à tout pour défendre ce en quoi ils croient. Les relations sont franches, amicales et pleines de respect. De plus, j’aime cette solidarité qui les unit : ne jamais abandonner personne derrière soi quel que soit le prix à payer.

Par contre, qu’est-ce que j’ai pu avoir envie de secouer Enzo ainsi que son auteur par la même occasion pour toutes ses cachotteries ! Ce que j’ai pu me sentir frustrée face à ses  illuminations que naturellement il gardait jalousement pour lui alors que j’avais beau me triturer la cervelle, moi je ne voyais rien du tout ! Et à la fin, après s’être bien joué de nous, Enzo nous explique tout à la manière d’Hercule Poirot.

Conclusion : un livre que je vous recommande, à découvrir absolument. Addictif, fascinant, une enquête pleine de rebondissements et d’imprévu, des personnages forts et attachants, une écriture superbe… le tout à Château-Arnoux, petit village des Alpes-de-Haute-Provence où nous marchons sur les pas de l’auteur.

Ce qu’Enzo s’apprêtait à faire allait sûrement briser sa carrière, voire pire et il s’en moquait complètement. Il n’avait jamais abandonné ses hommes. Ni à l’armée, ni dans la police, alors il ne commencerait certainement pas aujourd’hui.

Meurtres à Château-Arnoux

Ne rien dire, agir et expliquer le tout après.

Meurtres à Château-Arnoux